Sorare

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sorare
Logo-Sorare.png
Logo de Sorare

Développeur
Nicolas Julia et Adrien Montfort
Éditeur
Sorare

Début du projet
Date de sortie
2019
Genre
Plate-forme
Ethereum

Site web

Sorare est un jeu de fantasy football mondial, dans lequel les joueurs achètent, vendent, échangent et gèrent une équipe virtuelle avec des cartes de joueur numériques. Le jeu, lancé en 2019 par Nicolas Julia et Adrien Montfort, utilise la technologie blockchain basée sur Ethereum.


Fonctionnement du jeu[modifier | modifier le code]

Les managers, composent des équipes virtuelles, composées de cinq cartes de joueurs de football, qui reposent sur la technologie blockchain. Les équipes sont ensuite classées en fonction de la performance des joueurs lors des matchs disputés. Des points et de l’XP sont alors attribués en fonction de ces performances. Les cartes sont classées selon 4 niveaux de rareté. L'accumulation d'XP et la rareté d'une carte augmentent le coefficient multiplicateur de la carte et permet ainsi d'obtenir un score plus élevé. Deux fois par semaine, les managers ayant aligné la meilleure équipe sont récompensés par de nouvelles cartes.

L'acquisition de carte se fait selon un système d'enchère auquel tous les managers peuvent participer. Les managers peuvent ensuite acheter et vendre leurs cartes à d'autres joueurs sur la plateforme. Les prix vont varier en fonction des performances des joueurs sur le terrain et seront également soumis au modèle économique de l'offre et la demande.

Les cartes sont des objets de collection numériques sous licence officielle. L'utilisation de la technologie blockchain permet à Sorare de garantir la rareté et la sécurité de chacune des cartes émises. Les joueurs peuvent donc librement échanger et utiliser leur carte comme bon leur semble.

Technologie[modifier | modifier le code]

Sorare fonctionne sur le réseau blockchain Ethereum pour sécuriser la propriété et permettre l'échange de cartes. Grâce à cette technologie, les cartes sont limitées. Elles ne peuvent pas être modifiées, dupliquées ou supprimées. Chaque carte de joueur est représentée comme un jeton non fongible (NFT) en utilisant le standard de jeton ERC-721 sur Ethereum.

Licence[modifier | modifier le code]

Les partenariats de licence que Sorare signe avec des ligues, telles que la K League ou des clubs comme l'Atletico Madrid, autorisent Sorare à utiliser les photos officielles des joueurs, les logos de clubs ainsi que leur nom.

Sorare a annoncé son premier partenariat de licensing avec la Jupiler Pro League belge en [1].

En , Sorare a annoncé un partenariat de licensing avec la Juventus Turin afin de tokeniser Cristiano Ronaldo et toute l'équipe sur Ethereum[2].

Depuis , Sorare annonce avoir signé avec plus de 70 clubs de football à travers le monde[3].

En septembre 2021, Sorare officialise un accord avec la ligue de football espagnol pour un partenariat de plusieurs années[4]. L'accord porte sur l'édition de cartes virtuelles des joueurs évoluant en Liga et en Liga 2[5].

Financement[modifier | modifier le code]

En , peu de temps après le lancement de la version bêta du jeu, la société a annoncé un tour de pré-amorçage de 550 000 € avec l'entrepreneur Xavier Niel qui a également investi à travers son fonds Kima Ventures[6].

Sorare a annoncé une levée de 4 millions de dollars en avec le champion du monde de football allemand André Schürrle, le fonds d'investissement E.ventures et le fonds d'investissement français Partech[7].

Le 25 février 2021, Sorare annonce[8] une nouvelle levée de fonds de 40 millions d'euros faisant rentrer à son capital de nouveaux business angels comme le champion du monde de foot Antoine Griezmann ou encore le fondateur de Reddit, Alexis Ohanian. Le joueur international espagnol Gerard Piqué est également entré au capital de l'entreprise[9].

En septembre 2021, Sorare réalise une levée de fonds de 580 millions d'euros, portant sa valorisation à 4,3 milliards de dollars, et établit ainsi le record de la plus importante levée de fonds en France[10]. La même année, Sorare enregistre environ 325 millions d'euros de chiffre d'affaires selon Les Échos[11].

Ecosystème[modifier | modifier le code]

Utilisation des cartes sur des services tiers[modifier | modifier le code]

Sorare permet l'accès aux données liées aux cartes et managers. Plusieurs sites utilisent ces données pour proposer de l'information ou des jeux annexes à Sorare[12].

Sources d'information indépendantes[modifier | modifier le code]

Sorare est un jeu qui, au delà de la seule compétition Casual, requiert d'investir de l'argent pour acheter des cartes et ainsi pouvoir participer aux autres compétitions. De nombreuses médias d'information se sont structurés autour de blogs, newsletters, comptes twitters et/ou autres chaines Twitch afin d'accompagner les nouveaux joueurs.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Sorare, le jeu de simulation qui marie foot et cryptomonnaies », Les Echos, (consulté le )
  2. (en) « Italian Soccer Giant Juventus Inks Deal for Ethereum-Based Player Collectibles », CoinDesk, (consulté le )
  3. (en) « Ethereum-based gaming startup Sorare raises $4 million in seed funding », finance.yahoo.com (consulté le )
  4. « NFT : Sorare signe un partenariat avec la Liga espagnole », sur www.lesnumeriques.com, (consulté le )
  5. « Sorare s’associe à la Liga », sur Sport Strtatégies (consulté le )
  6. « Xavier Niel investit dans l'une des pépites françaises de la blockchain », Les Echos, (consulté le )
  7. (en) Coulter, « Fantasy soccer startup Sorare nets $4 million in a funding round backed by German striker Andre Schurrle », Business Insider (consulté le )
  8. « Sorare lève 40 millions d'euros auprès de nouveaux investisseurs dont Antoine Griezmann », sur francecrypto.fr, (consulté le )
  9. « Sorare, la startup française qui révolutionne les cartes de foot à collectionner », sur Europe 1 (consulté le )
  10. « Un demi-milliard d’euros : la start-up française Sorare signe une levée de fonds record pour des cartes numériques à collectionner », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  11. « Comment Sorare a multiplié son chiffre d'affaires par 40 en un an », sur Les Echos, (consulté le )
  12. « Sorare : Découvrez l'écosystème autour du jeu », sur Sorare-Blog, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]