Sophie Dupuis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sophie Dupuis
Description de l'image défaut.svg.
Naissance vers 1986
Val d'Or, Québec, Canada
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Profession Réalisatrice, Scénariste
Films notables Chien de garde

Sophie Dupuis est une réalisatrice et scénariste québécoise née à Val-d’Or vers 1986[1] qui a étudié à l'Université Concordia et à l’Université du Québec à Montréal[2] dont le premier long métrage Chien de garde est sorti en 2018[3].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Documentaire[modifier | modifier le code]

  • 2014 : L'hiver et la violence

Courts métrages[modifier | modifier le code]

  • 2012 : Faillir
  • 2010 : Félix et Malou
  • 2009 : Si tu savais Rosalie
  • 2007 : J'viendrai t'chercher

Long métrage[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

Nominations et récompenses[modifier | modifier le code]

Son premier long métrage de fiction Chien de garde, sorti en salle en 2018 a récolté huit nominations au 20e gala Québec Cinéma, dont meilleur film, meilleure réalisation et meilleur scénario[5],[6].

Son deuxième long métrage, Souterrain, emporte 4 prix[7] (meilleur scénario, meilleur acteur de soutien pour Théodore Pellerin, meilleur son et meilleure direction photo) sur les treize nominations au Gala Québec Cinéma 2021[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. André Duchesne, « Splendeurs et misères des liens indestructibles », sur La Presse +, (consulté le 22 février 2019)
  2. "La quête viscérale de Sophie Dupuis" . Le Devoir , 3 mars 2018.
  3. « «Chien de garde» | Un billet pour les Oscars », sur lafabriqueculturelle.tv, (consulté le 18 mars 2021)
  4. « Le Palmarès 2018 », sur Site officiel du Festival International du Film de Saint-Jean-de-Luz (consulté le 17 mars 2019)
  5. (en-CA) « Sophie Dupuis », sur Réalisatrices Équitables (consulté le 22 février 2019)
  6. (en-CA) Richard Burnett, « Montreal filmmaker Sophie Dupuis gets noticed around the world », sur www.concordia.ca, (consulté le 16 février 2021)
  7. François Lévesque, « «La déesse des mouches à feu» au panthéon », Le Devoir,‎ (lire en ligne)
  8. Marc-André Lussier et André Duchesne, « La déesse des mouches à feu domine la course aux Iris », La Presse,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]