Sonic, le film

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sonic, le film
Description de l'image Sonic, le film Logo.png.
Titre québécois Sonic le hérisson
Titre original Sonic the Hedgehog
Réalisation Jeff Fowler
Scénario Patrick Casey (en)
Josh Miller
Musique Tom Holkenborg
Acteurs principaux
Sociétés de production Paramount Pictures
Sega Sammy Group
Original Film
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Japon Japon
Genre fantastique
Durée 99 minutes
Sortie 2020


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Sonic, le film[1] ou Sonic le hérisson au Québec (Sonic the Hedgehog) est un film américano-japonais réalisé par Jeff Fowler, sorti en 2020.

Il s'agit d'une adaptation cinématographique, mêlant animation et prise de vues réelles, du personnage Sonic, tirée de la série de jeux vidéo du même nom éditée par Sega.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Sonic (Ben Schwartz), un hérisson anthropomorphe bleu à la vitesse supersonique originaire de Mobius, arrive sur Terre pour échapper à une tribu d'échidnés cherchant à exploiter son pouvoir. Dix ans plus tard, alors qu'il mène une vie secrète et solitaire au sein de la petite ville de Green Hills en admirant le rythme quotidien des humains, il provoque accidentellement une panne de courant massive qui envahit tout le Nord-Ouest Pacifique. En conséquence, il est alors ciblé par le gouvernement lequel engage le scientifique tyrannique Dr Ivo Robotnik (Jim Carrey) pour le traquer. Pendant ce temps, un futur officier de la SFPD, pour le moment shérif de Green Hills, Tom Wachowski (James Marsden), rencontre Sonic et décide donc de l'aider à récupérer ses anneaux en se rendant à San Francisco en évitant, sur le chemin, les attaques des drones coordonnés par Robotnik qui souhaite capturer le hérisson bleu afin de s'emparer de son pouvoir lui permettant de conquérir le monde.

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

Sonic, un hérisson bleu extraterrestre ayant la capacité de courir à la vitesse supersonique, est recherché par une tribu d'échidnés voulant convoiter son pouvoir. Sa protectrice, Longclaw la Chouette, lui confie alors un sac rempli d'anneaux qui créent des portails menant vers d'autres planètes. Après qu'elle en ait utilisé un, elle envoie le hérisson sur Terre et se sacrifie en le protégeant des échidnés. Dix ans plus tard, alors qu'il jouit d'une vie secrète près de la ville de Green Hills, dans le Montana, Sonic aspire à se faire des amis. Il idolâtre le shérif local, Tom Wachowski, et son épouse vétérinaire, Maddie, ignorant que le couple envisage de quitter la ville pour s'installer à San Francisco, ville à laquelle Tom a été embauché par le service de police.

Une nuit, alors qu'il joue tout seul au baseball, Sonic est soudainement bouleversé par sa solitude. Sa tristesse est telle qu'il se met à courir sans arrêt sur les bases du terrain jusqu'à déclencher, par inadvertance, une impulsion électromagnétique provoquant ainsi une panne générale sur tout le Nord-Ouest Pacifique. Voulant découvrir l'origine de ce chaos, le département de la Défense des États-Unis décide donc d'engager le génie scientifique, Dr Robotnik, pour mener à bien l'enquête laissant le Gouvernement très sceptique à cette idée. Avec l'aide de ses robots, Robotnik part à la recherche de Sonic qui se cache dans le garage des Wachowski afin d'essayer d'ouvrir un portail lui permettant de se rendre sur une planète remplie de champignons géants où il sera sain et sauf. Malheureusement pour lui, Tom entre et, surpris de voir Sonic en face de lui, lui tire dessus accidentellement avec un tranquillisant. Sous l'effet de l'anesthésie, le hérisson fait tomber un anneau qui ouvre un portail menant vers San Francisco avant de s'évanouir en faisant tomber son sac d'anneaux qui passe à travers jusqu'à atterrir au sommet de la Transamerica Pyramid. À son réveil, Sonic demande à Tom de l'aider à s'échapper aux soldats qui sont à sa recherche. Ce dernier accepte à contrecœur au moment où Robotnik arrive à la maison et le menace de l'accuser de terrorisme domestique s'il ne lui révèle pas la localisation du hérisson bleu. Après une bataille tant acharnée, Sonic et Tom finissent par s'échapper de la maison et partent en direction de San Francisco en laissant Robotnik derrière eux, Et c'est durant le voyage que le duo fait plus ample connaissance permettant à Tom d'apprendre ultérieurement le désir de Sonic d'avoir un véritable ami.

Lors d'une analyse d'une épine de Sonic que Tom avait découverte un peu plus tôt, Robotnik s'aperçoit que le pouvoir qu'elle contient possède le potentiel nécessaire pour alimenter ses robots. C'est à partir de cet instant que la capture de Sonic devient une obsession pour lui. Pendant ce temps, Tom explique à Sonic son intention de quitter Green Hills pour travailler dans la police de San Francisco. Mais au moment où Sonic désapprouve cette idée, une nouvelle bataille éclate entre le duo et les robots contrôlés à distance par Robotnik. Mais c'est lors d'une dernière confrontation avec l'un d'entre eux qu'une explosion surgit et blesse Sonic en le rendant inconscient. Arrivé à San Francisco, Tom l'amène chez Rachel (la sœur de Maddie qui le déteste et souhaite que sa sœur divorce à tout prix) où Maddie le réanime. Pendant que Tom explique la situation à cette dernière, Sonic reçoit une nouvelle paire de baskets de la part de Jojo (la fille de Rachel et nièce de Tom et Maddie). Plus tard, le trio se dirige rapidement vers la Transamerica Pyramid et récupèrent enfin le sac d'anneaux. Au moment où Sonic s'apprête à partir pour la planète aux champignons à contre-cœur, Robotnik arrive dans un aéroglisseur et les attaque, forçant Sonic à utiliser un anneau pour renvoyer Tom et Maddie à Green Hills en guise de protection. Sonic fuit Robotnik qui utilise la puissance de l'épine du hérisson pour correspondre à sa vitesse. C'est ainsi que les deux ennemis se lancent dans une poursuite à travers le monde pour finalement revenir à Green Hills. Au moment où Robotnik compte disséquer Sonic après qu'il l'ait assommé à coup de laser, Tom intervient avec d’autres habitants permettant ainsi au hérisson de reprendre ses forces et de récupérer son énergie perdue. S'ensuit alors une bataille finale. Après avoir asséné plusieurs coups de boule à l'aéroglisseur, Sonic annonce à Robotnik que c'est lui qui va quitter la Terre. C'est alors que le hérisson lui porte un coup fatal en l'expédiant vers la planète aux champignons à travers un portail ouvert par Tom.

Après l'incident, Tom et Maddie décident de rester à Green Hills et de laisser Sonic vivre avec eux après qu'ils aient aménagé une chambre pour ce dernier dans leur grenier. C'est ainsi que le gouvernement américain efface toutes les preuves des événements récents, y compris l'existence de Robotnik. Et pendant ce temps sur la planète aux champignons, Robotnik, toujours en possession de l'épine de Sonic et ayant perdu sa raison, commence à comploter sa vengeance et s'imagine « revenir pour Noël prochain ».

Scène post-générique[modifier | modifier le code]

Sur la colline qui domine Green Hills, un anneau apparaît et Tails, un renard à deux queues arrivant du monde de Sonic, en émerge avant de s'envoler à la recherche du hérisson bleu qu'il vient de localiser en espérant ne pas arriver trop tard. Cette scène annonce la suite du film, encore en production.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Sources et légende: Version française sur AlloDoublage[4]. Version québécoise sur Doublage.qc.ca[5].

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

En 2013, Sony Pictures Entertainment acquiert les droits de distribution d'un film avec Sonic[6]. En , un film mêlant animation et prise de vues réelles est donc développé conjointement par Sony Pictures et Marza Animation Planet[7]. La production est notamment assurée par Neal H. Moritz via sa société Original Film et par Takeshi Ito et Mie Onishi. Le scénario est signé par Evan Susser et Van Robichaux[7]. En , Hajime Satomi, PDG de Sega, annonce le film pour 2018[8]. La société Blur Studio et le réalisateur Jeff Fowler sont chargés dès 2016 de développer le film. Jeff Fowler fait alors ses grands débuts de réalisateur. Le scénario est ensuite réécrit par Patrick Casey et Josh Miller[9].

En , Paramount Pictures récupère les droits après l'abandon de Sony. L'équipe de production demeure cependant la même[10]. En , il est annoncé que le film sortira en . Mais après les critiques concernant le physique du hérisson bleu par les fans, le réalisateur a finalement décidé de repousser la sortie du film au aux États-Unis.

Le , Paramount Pictures diffuse une nouvelle bande annonce, dévoilant le nouveau design de Sonic, ressemblant davantage au personnage des jeux Sega.

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

En , Paul Rudd est annoncé dans le rôle d'un certain Tom, un policier ami avec Sonic[11]. Cependant, James Marsden est engagé quelques jours après, dans un rôle ensuite révélé comme étant celui de Tom Wachowski[12].

En , Tika Sumpter rejoint la distribution[13]. Jim Carrey obtient le rôle de l'ennemi juré de Sonic, le Dr Ivo « Eggman » Robotnik[14]. En , Ben Schwartz est choisi pour prêter sa voix à Sonic[15]. Adam Pally et Neal McDonough sont ensuite annoncés, sans plus de précisions sur leurs rôles[16].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage débute le à Vancouver, sous le titre de travail de Casino Night (en référence au quatrième niveau du jeu Sonic the Hedgehog 2)[17]. Le tournage se déroule dans d'autres villes de Colombie-Britannique, comme Coquitlam et Burnaby, ainsi qu'à New York[18].

Musique[modifier | modifier le code]

La bande originale du film s'intitule Speed Me Up et est interprétée par Wiz Khalifa, Lil Yachty, Ty Dolla $ign & Sueco The Child.

La musique sur laquelle le Dr Robotnik danse est Where Evil Grows, chanson du groupe canadien The Poppy Family (1971).

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Presse[modifier | modifier le code]

Sonic, le film
Score cumulé
SiteNote
Allociné2.0 étoiles sur 5[19]
Compilation des critiques
PériodiqueNote
CinéSéries3 étoiles sur 5[20]
Le Nouvel Observateur2.0 étoiles sur 5[21]
Le Parisien1.0 étoiles sur 5[22]
Jim Carrey (photographié en 2008) a été salué par la critique pour sa performance en tant que Dr Robotnik, qui l'a comparée aux rôles énergiques du début de sa carrière.

Sur Rotten Tomatoes, le film détient une note d'approbation de 64% basé sur 194 avis, avec une note moyenne de 5.79 / 10. Le consensus des critiques sur le site Web se lit comme suit : « À juste titre et souvent amusant, Sonic the Hedgehog est une aventure inspirée du jeu vidéo que toute la famille peut apprécier » - « et une bonne excuse pour Jim Carrey pour puiser dans l'énergie maniaque qui a lancé sa carrière. » Sur Metacritic, le film a un score moyen pondéré de 47 sur 100, basé sur 41 critiques, indiquant des « critiques mitigées ou moyennes ». Le public interrogé par CinemaScore a donné au film une note moyenne de « A » sur une échelle de A + à F, et PostTrak a rapporté qu'il a reçu en moyenne 4 étoiles sur 5, avec 70% des gens disant qu'ils le recommanderaient certainement.

Akeem Lawanson d'IGN a donné au film une note de 7 sur 10, louant les performances et la nostalgie, déclarant : « Bien que cette comédie d'action familiale souffre d'une histoire simpliste et s'appuie trop sur des clichés visuels fatigués, Sonic the Hedgehog est néanmoins stimulé par de solides performances de Ben Schwartz en tant que Sonic et Jim Carrey en tant que Dr. Robotnik. Leur jeu continu de chat et de souris est divertissant, et les fans passionnés de la franchise Sega devraient apprécier tous les clins d'œil à l'histoire de Sonic. » Dami Lee de The Verge a donné une critique positive au film, louant les éléments nostalgiques du film, écrivant qu'il « brille quand il se souvient qu'il est basé sur un jeu vidéo, et il y a des trucs vraiment amusants — comme quand Sonic utilise son temps — les pouvoirs d'arrêt ou le montage élaboré de Robotnik « maléfique » qui vous fait vous demander pourquoi plus de films ne présentent pas de méchants avec des séquences de danse chorégraphiées. Carrey joue Robotnik comme le méchant de bande dessinée qu'il est, et c'est un vrai délice de le voir dans son élément.[pas clair] » Corey Plante d'Inverse l'a appelé un « film de super-héros road trip » et « le meilleur film de super-héros de 2020 » jusqu'à présent. John DeFore de The Hollywood Reporter, a donné au film une critique positive, en disant : « Les acteurs de chair et de sang aident à garder à flot ce film pour enfants dérivé du jeu.[pas clair] »

Gene Park du Washington Post a donné au film une critique positive, en disant : « Le film Sonic the Hedgehog est plus éloigné des cats, malgré les premières comparaisons. Les fans méfiants qui s'attendent à ce que la cible facile habituelle se moque trouveront plutôt quelque chose pour fêter avec ferveur.[pas clair] » Amon Warrman of Empire a donné au film deux étoiles sur cinq, en écrivant : « Un Jim Carrey en forme ne peut pas empêcher les débuts en direct de Sonic de se sentir comme une occasion manquée. Si les suites taquinées se matérialisent, j'espère que le niveau de narration augmentera.[pas clair] » Ben Kenigsberg du New York Times a donné au film une critique négative et a écrit : « Sonic ressemble maintenant à un hérisson de bande dessinée au lieu d'une marmotte peinte à la bombe. Mais si quelque chose a été fait pour dé -Généraliser le script, cela n'a pas aidé. Ce n'est pas que les jeux Sega — dans lesquels le héros de la flotte zippe pour faire des flips et collecter des pièces d'or (qui entourent ici la montagne Paramount) — ont donné au réalisateur, Jeff Fowler, beaucoup à travailler avec.[pas clair] »

Owen Gleiberman, de Variety, a critiqué le ton : « Pour toute l'ennui limite que j'ai ressenti chez Sonic the Hedgehog, je me rends compte que c'est une photo faite pour les enfants de 8 ans. Et ils l'aimeront probablement très bien. Pourtant, je le ferais aussi appeler le ton trop kiddified du film une erreur.[pas clair] » Écrivant pour The Guardian, Steve Rose a donné le film deux sur cinq, disant que les éléments étaient « clairement redevables » à d'autres films, tels que les pouvoirs de Quicksilver dans les X-Men films et trouver le message d'amitié « banal et familier ». Simon Abrams de RogerEbert.com a donné le film un sur quatre, en écrivant: « Sonic the Hedgehog n'a autant de succès que le temps que vous voulez passer à regarder son protagoniste animé vivre des aventures instantanément oubliables, et mon garçon, c'est malheureux.[pas clair] »

Avec une note moyenne de 2,05 sur le site AlloCiné[19], l'adaptation cinématographique du jeu vidéo Sonic n'a pas réussi à convaincre l'ensemble de la presse française. Pour CinéSéries « Sonic s'avère être un divertissement très classique, mais relativement agréable pour le jeune public. »[20] même constat pour Le Nouvel Observateur « Dans une mise en scène mécanique, cette aventure destinée aux très jeunes est sauvée par un humour cartoon et des dialogues riches en second degré. »[21]. Du côté du quotidien Le Parisien, le film est décevant sur tous ses aspects « Animation, scénario, jeu des acteurs… Le long-métrage consacré au petit hérisson bleu se révèle bancal à tous les niveaux. »[22].

Box-office[modifier | modifier le code]

Avec plus de 58 millions de dollars de recettes récoltés en seulement une journée, il est le meilleur démarrage en ce jour férié aux États-Unis, mais aussi le meilleur démarrage pour une adaptation de jeu vidéo de tous les temps au cinéma[23],[24],[25],[26].

Le premier jour de sortie du film en France, il fait 126 567 entrées, ce qui le place 1er, devant Le Prince oublié[27]. Dès sa première semaine de diffusion, le film fait 771 015 entrées en France, ce qui le place 1er de la semaine devant Le Prince oublié (457 031 entrées) et Ducobu 3 (385 170 entrées), devenant le meilleur démarrage pour un film au cinéma en France en 2020[28],[29],[30].

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
146 066 470 $[31] en cours en cours
Drapeau de la France France 2 062 770 entrées[32] en cours en cours

Monde Total mondial 306 766 470 $[31] - -

Autour du film[modifier | modifier le code]

Controverses sur le design de Sonic[modifier | modifier le code]

Dès la parution de la première bande-annonce, de nombreuses critiques négatives sont émises à propos du design du personnage principal[33],[34],[35]. Celui-ci est jugé trop humain, à cause du visage et du physique de Sonic. Le réalisateur Jeff Fowler réagit à ces critiques et promet de changer le design de hérisson bleu : « Merci pour votre soutien. Et vos critiques. Le message est clair et net… Vous n'êtes pas satisfaits du design et vous désirez des changements. Et c'est ce qui va se produire. Tout le monde, chez Paramount et Sega, est totalement dédié au but de montrer ce personnage au mieux de ce qu'il peut être (notez le #gottafixfast, référence au « gotta go fast de Sonic », qui peut ici être traduit par « (je dois) l'arranger rapidement. »). Le design a ainsi été retravaillé à la suite des critiques faites par les fans : dès lors, le Sonic du film apparaît comme plus ressemblant à celui de la série des jeux vidéo, malgré tout de même quelques différences. En raison de ces modifications, la date de sortie du film a été repoussée pour février 2020 soit deux mois plus tard que la date de sortie initialement prévue[36]. »

Controverses sur la VF de Sonic[modifier | modifier le code]

En France, le choix de Malik Bentalha a été mal reçu auprès du public français, regrettant Alexandre Gillet, la voix française officielle du personnage depuis Sonic X qui fait le doublage du hérisson dans les jeux depuis Sonic Generations sortit 9 ans avant le film. Le mécontentement des fans français s'intensifie lorsque Malik se justifie en se présentant comme étant un fan de Sonic, alors qu'il ne reconnait ni Tails, ni Knuckles, et que lorsqu'on lui demanda de chanter le générique du dessin-animé Les Aventures de Sonic, il fit une reprise de Motus. Lorsque le film fut disponible en VOD, des fans ont remonté la piste audio pour créer une version pirate nommée "Bentaless", où le doublage de Malik Bentalha en tant que Sonic est remplacé par le doublage de Maël Davan-Soulas, qui interprète Sonic dans la version Québecoise. Dans cette version, le générique de fin est remixé avec le thème de la série Les Aventures de Sonic en fond. Les fans français regrettent encore plus Alexandre Gillet car sa partenaire depuis Sonic X, Marie-Eugénie Maréchal, fait à nouveau le doublage de Tails mais sans Gillet pour la voix de Sonic pour la première fois dans le doublage français de la franchise Sonic. Le fait que Maréchal garde son rôle et pas Gillet, peut être interprété comme une sorte d'injustice auprès des fans français du hérisson bleu. Olivier Korol qui avait aussi fait la voix de Sonic dans les dessins animés tels que Les Aventures de Sonic et Sonic le Rebelle avant son remplacement pour le doublage de Sonic X par Alexandre Gillet et dans les films d'animation tels que Les Mondes de Ralph et sa suite Ralph 2.0 à la place de Gillet, n'a également pas été rappelé pour le doublage du hérisson bleu dans le film et certains fans français le regrettent aussi.

Clins d’œil[modifier | modifier le code]

Le film fait de nombreuses références aux jeux vidéo Sonic, avec notamment :

  • les anneaux d'or sur le logo de la Paramount au début du film, ainsi que le bruit lorsque Sonic perd ses anneaux lorsqu'il est touché ;
  • lors de la présentation du logo de Sega, on peut voir en autre des extraits des jeux suivants :
  • le Sonic du film a les bras bleus et non beige, comme le Sonic de la série Sonic Boom
    • ces deux versions de Sonic n'ont aucun lien avec l'original des jeux.
  • la musique Friends du groupe Hyper Potions, utilisée au début du film, présente également dans le jeu Sonic Mania ;
  • l'île sur laquelle Sonic vivait avec Longclaw, ressemble à la Zone Green Hill de Sonic Generations ;
    • dans Sonic Generations, le petit Sonic des années 90 avait été projeter dans un autre monde depuis Green Hill comme Bébé Sonic dans le film.
  • comme dans Sonic X, Sonic est téléporté sur la Terre depuis son monde d'origine.
  • le peuple échiné convoite le pouvoir de Sonic. Ce fait pourrait rappeler la soif de pouvoir du Roi Pachacamac de la Tribu Échidné, qui voulait utiliser la puissance des 7 Emeraudes du Chaos et de l'Emeraude mère pour assouvir sa soif de pouvoir.
  • un habitant un peu fou, auteur d'un dessin de « Sanic » (sorte de mème sur Internet) ;
  • sur le plan des dimensions de Sonic, son île natale, South Island, est représentée telle qu'on la voit dans Sonic the Hedgehog ;
  • lors de la présentation de sa grotte, Sonic porte un bandeau avec le logo de Sonic the Hedgehog mais sans le Sonic de ce jeu ;
  • lors de la course-poursuite dans les rues de San Francisco, Sonic prend la pose de l'illustration 3D du Sonic orignal dans Super Smash Bros. Ultimate.
  • la musique de la Green Hill Zone, le premier niveau du premier jeu Sonic, vers la fin du film (d'ailleurs, la ville dans laquelle se passe l'action s'appelle aussi Green Hills) ;
  • le monde champignon où est envoyé Robotnik à la fin est lui aussi un monde des jeux Sonic, plus précisément Mushroom Hill Zone, le premier niveau du jeu Sonic and Knuckles ;
  • lorsque Robotnik ouvre son disjoncteur, on voit sur un post-it le mot « badnicks », en référence au nom de ses robots dans les premiers jeux ;
  • lorsque Sonic regarde son bras comme s'il regardait une montre, cela renvoie à l'animation de Sonic lorsque le joueur ne fait rien ;
  • lors de la première rencontre entre le shérif et le hérisson, Sonic miaule ; il s'agit d'une référence à la série Sonic X, notamment au début du second épisode de la première saison dans lequel le jeune Christopher « Chris » Thorndyke tente de faire passer Sonic pour un chat lors d'une conversation téléphonique avec sa mère ;
  • durant la première bande en VO, le texte « all heroes have a genesis » renvoie à la Sega Genesis, nom américain de la Mega Drive, première console à avoir vu naître Sonic ;
  • les anneaux de téléportation renvoient aux anneaux de fin de niveau et des niveaux bonus des premiers jeux Sonic ;
    • dans les jeux Sonic, la téléportation se fait avec une Émeraude du chaos en utilisant le Contrôle du Chaos.
  • la réplique « file droit devant toi sans te retourner » est issue de Sonic le Rebelle ;
  • le film se termine à San Francisco, la ville qui a inspiré celle de Central City dans Sonic Adventure 2 ;
  • parmi les dimensions représentées sur la carte que possède Sonic, on peut apercevoir le logo de la Sega Saturn.
  • L'animation du générique de fin reprend celle des jeux de la Mega Drive mais avec le Sonic de ses jeux, qui montre des scènes du film.

Il y a également une référence au film The Mask, lorsque Robotnik (Jim Carrey) s'exclame « Splendide ! ». D'ailleurs, c'était déjà Jim Carrey qui tenait le rôle principal de ce film.

Anecdotes[modifier | modifier le code]

  • La voix française de Tails est interprétée par Marie-Eugénie Maréchal, laquelle prêtait déjà sa voix sur les séries animées Sonic X et Sonic Boom et sur les jeux de la franchise Sonic the Hedgehog depuis la sortie de Sonic Generations. Les doubleurs de Sonic et Robotnik sont en revanche différents. Les fans sont choqués d'apprendre que Tails a conservé sa voix et pas Sonic en raison du remplacement d'Alexandre Gillet dans le casting[réf. nécessaire].
  • Sonic fait allusion à Obi-Wan Kenobi de Star Wars lorsqu'il parle de Longclaw au début du film.
  • Lors de la présentation de Tom, il appelle les canards qui traverse la rue, Donald, Daisy et Daffy, faisant référence aux trois canards fictifs connus de Disney et Warner Bros. Pictures.
  • Sega précise que Sonic est né sur une île du nom de Christmas Island mais le Sonic du film, lui, semble être né à South Island puisqu'il a vécu les premières années de sa vie là-bas avec Longclaw.
  • Le Sonic du film se sert de son pouvoir pour fuir tandis que l'original, lui, se sert de son pouvoir de manière offensive et l'a développé avec le temps.
  • Même si le Sonic original est remplacé par celui du film, il est montré dans la présentation du logo de Sega et dans le générique de fin animé comme les jeux de la Mega Drive.
    • Le Sonic original a deux versions de lui-même, le classique des jeux Mega Drive qui est petit, avec un corps sphérique et des yeux noirs, et le moderne d’aujourd’hui qui est plus grand avec un corps ovale et des yeux verts. Les deux versions du hérisson se rencontrent dans les jeux Sonic Generations et Sonic Forces.

Suite[modifier | modifier le code]

Au cours d'une interview, Carrey a évoqué le fait que l'expansion du personnage du Dr Robotnik pourrait conduire à une suite potentielle: « Cela ne me dérangerait pas d'en faire une autre parce que c'était tellement amusant, tout d'abord, et un vrai défi pour essayer de convaincre les gens que j'ai un QI à trois chiffres… Il y a tellement de place, vous savez, Robotnik n'a pas atteint son apothéose. »

En , Marsden a confirmé qu'il avait signé pour quelques suites supplémentaires, déclarant : « Je crois, je ne sais pas si je suis censé en dire autant qu'ils veulent faire. Oui, c'est ma réponse quelque peu vague. C'est un si bon groupe de personnes et c'était tellement amusant de voir Jim Carrey s'amuser à nouveau. Je pense que c'était son deuxième week-end d'ouverture de tous ses films. J'étais un peu étonné de cette statistique. Il avait juste un grand sourire sur son visage et il serrait tout le monde dans ses bras. J'avais juste l'impression que c'était une chose tellement cool.[pas clair] »

Une suite a été annoncée le 28 mai 2020, avec Jeff Fowler revenant en tant que réalisateur avec Pat Casey et Josh Miller revenant en tant que scénaristes. Il a également été confirmé que Tim Miller, Hajime Satomi et Haruki Satomi reviendront également en tant que producteurs délégués et que Neil H. Mortiz, Toby Ascher et Toru Nakahara produiront la suite[37].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Terri Schwartz, « Sonic le hérisson : Découvrez l'affiche officielle du film », sur IGN.com, .
  2. (en) Release info sur l’Internet Movie Database
  3. Maximilien Cagnard, « Sonic, le film : le nouveau design de Sonic officialisé en trailer, c'est beaucoup mieux comme ça », Trailer avec la voix de Malik Bentalha pour Sonic, sur www.jeuxactu.com,
  4. « Fiche du doublage français du film », consulté le 3 mars 2020
  5. « Fiche du doublage québécois du film », consulté le 15 février 2020
  6. Hoai-Tran Bui, « Live-Action Sonic the Hedgehog Movie Is Speeding into Development », sur SlashFilm, (consulté le 17 mai 2018)
  7. a et b Tatiana Siegel, « 'Sonic the Hedgehog' Movie in the Works at Sony », The Hollywood Reporter, (consulté le 10 février 2016)
  8. Clarisse Loughrey, « Sonic the Hedgehog movie confirmed for 2018, will be 'a live-action and animation hybrid' », Independent,‎ (lire en ligne, consulté le 3 août 2018)
  9. Borys Kit, « 'Deadpool' Director Shifts to Sony's 'Sonic the Hedgehog' Movie (Exclusive) », The Hollywood Reporter,‎ (lire en ligne, consulté le 2 novembre 2016)
  10. Borys Kit, « 'Sonic the Hedgehog' Movie Races to Paramount (Exclusive) », sur The Hollywood Reporter, (consulté le 2 octobre 2017)
  11. Nicholas Raymond, « Paul Rudd Eyed For Lead Role In Sonic the Hedgehog Film [Updated] », sur Screen Rant, (consulté le 29 mai 2018)
  12. Justin Kroll, « James Marsden to Star in ‘Sonic the Hedgehog’ Movie (EXCLUSIVE) », Variety,‎ (lire en ligne, consulté le 31 mai 2018)
  13. Justin Kroll, « Tika Sumpter Lands Female Lead in ‘Sonic the Hedgehog’ Movie (EXCLUSIVE) », Variety,‎ (lire en ligne, consulté le 8 juin 2018)
  14. Mike Fleming Jr, « Jim Carrey To Play ‘Sonic The Hedgehog’ Villain Robotnik », Deadline,‎ (lire en ligne, consulté le 1er juillet 2018)
  15. Justin Kroll, « Ben Scwhartz to Voice ‘Sonic the Hedgehog’ in Upcoming Movie (EXCLUSIVE) », sur Variety, (consulté le 9 août 2018)
  16. (en) [1]
  17. SSF1991, « New Sonic Movie Logo & “Casino Night” Alternative Title Discovered, “Hedgehog Films Inc.” Helping With Production », TSSZ News, (consulté le 30 juillet 2018)
  18. (en) Filming locations sur l’Internet Movie Database
  19. a et b (fr) « Sonic, le film - critique presse », sur Allociné.fr, Webedia Group (consulté le 31 mai 2020).
  20. a et b (fr) Aubin Bouillé, « Sonic le film : rapide et mignon », sur cineserie.com, (consulté le 31 mai 2020).
  21. a et b (fr) Xavier Leherpeur, « Sonic », sur nouvelobs.com, L'Obs, (consulté le 31 mai 2020).
  22. a et b (fr) Renaud Baronian, « «Sonic» : une adaptation désastreuse du jeu vidéo culte », sur leparisien.fr, Le Parisien, (consulté le 31 mai 2020).
  23. Pamela McClintock, « Box Office: 'Sonic the Hedgehog' Digging Up Huge $60M-Plus Opening », The Hollywood Reporter,‎ (lire en ligne, consulté le 15 février 2020)
  24. Rebecca Rubin, « ‘Sonic’ to Speed Past ‘Birds of Prey,’ ‘Fantasy Island’ at Box Office », sur Variety, (consulté le 12 février 2020)
  25. Pamela McClintock, « Box Office Preview: 'Sonic the Hedgehog' to Boom Past the Competition », sur The Hollywood Reporter, (consulté le 13 février 2020)
  26. Anthony D'Alessandro, « ‘Sonic The Hedgehog’ Breaks Videogame Game Pic Opening Record With $70M & Reps 4th Best Presidents’ Weekend Debut – Monday Update », sur Deadline Hollywood, (consulté le 17 février 2020)
  27. Sonic Box Office France sur www.20minutes.fr
  28. Box office Sonic le film sur www.allociné.fr
  29. Sonic le film box office sur www.bfmtv.com
  30. Sonic le film score box office sur www.jeanmarcmorandidni.com
  31. a et b (en) « Sonic the Hedgehog », sur Box Office Mojo (consulté le 8 mai 2020)
  32. « Sonic, le hérisson », sur JP's Box-office (consulté le 8 mai 2020)
  33. (en) « Sonic the Hedgehog Official Trailer - Animation Boss », sur www.animationboss.net (consulté le 1er mai 2019)
  34. Kevin Webb, « A 'Sonic the Hedgehog' movie is on the way, but fans think his new design looks awful », sur Business Insider (consulté le 13 décembre 2018)
  35. (en-US) Terri Schwartz, « Sonic The Hedgehog Movie First Look: Check Out the Exclusive Official Poster », sur IGN, (consulté le 10 décembre 2018)
  36. « Sonic, le film retarde sa sortie américaine au 14 février 2020 », sur ActuGaming.net, .
  37. (en-US) Justin Kroll, « Sonic the Hedgehog Sequel in the Works (EXCLUSIVE) », sur Variety.com, Penske Business Media, (consulté le 31 mai 2020).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]