Sonia LeBel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Sonia Lebel)

Sonia LeBel
Illustration.
Sonia LeBel en 2019.
Fonctions
Présidente du Conseil du Trésor (Québec)
En fonction depuis le
(1 an, 5 mois et 8 jours)
Premier ministre François Legault
Gouvernement Legault
Prédécesseur Christian Dubé
Ministre de la Justice

(1 an, 8 mois et 4 jours)
Premier ministre François Legault
Gouvernement Legault
Prédécesseur Stéphanie Vallée
Successeur Simon Jolin-Barrette
Ministre responsable des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne
En fonction depuis le
(3 ans, 1 mois et 12 jours)
Premier ministre François Legault
Gouvernement Legault
Prédécesseur Jean-Marc Fournier
Députée à l'Assemblée nationale du Québec
En fonction depuis le
(3 ans, 1 mois et 29 jours)
Élection 1er octobre 2018
Circonscription Champlain
Législature 42e
Prédécesseur Pierre-Michel Auger
Ministre responsable de la Condition féminine

(3 mois et 18 jours)
Premier ministre François Legault
Gouvernement Legault
Prédécesseur Hélène David
Successeur Isabelle Charest
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Matane, Québec, Canada
Nationalité Canadienne
Parti politique Coalition avenir Québec
Diplômée de Université de Montréal
Profession Avocate

Sonia LeBel, née en à Matane[1],[2], est une femme politique québécoise.

Elle est députée de la circonscription provinciale de Champlain depuis les élections générales du 1er octobre 2018. Le , elle est assermentée à titre de ministre de la Justice, de ministre des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne et de ministre responsable de la Condition féminine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bachelière en droit de l’Université de Montréal, elle a été admise au Barreau du Québec en 1991. Elle pratique dans plusieurs domaines du droit criminel, mais s’est spécialisée principalement dans les infractions reliées aux stupéfiants et au crime organisé au sein de ce qui est maintenant le Directeur des poursuites criminelles et pénales. À partir de 2009, elle fait partie de l’équipe des assises du bureau de Montréal où elle traite des dossiers de meurtre devant jury. Pendant sa carrière, elle a été membre puis présidente du comité des infractions du Barreau de Montréal[3].

C'est pendant la grève des procureurs de la Couronne en 2011 qu'elle se fait connaître sur la place publique. À titre de secrétaire de l'Association des procureurs de la Couronne du Québec, elle est sollicitée par les médias pour donner des entrevues et est invitée à la populaire émission Tout le monde en parle[4]. En 2012, elle joint la Commission Charbonneau à titre de procureure. Subséquemment, elle en deviendra la procureure en chef[5].

Fonctions parlementaires[modifier | modifier le code]

Aux élections générales québécoises de 2018, la Coalition avenir Québec est portée au pouvoir. Le , elle est assermentée à titre de ministre de la Justice, de ministre des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne et de ministre responsable de la Condition féminine. Elle agit à titre de présidente du Comité de législation et présidente du Comité ministériel des services aux citoyens. Le , les responsabilités de la Condition féminine sont confiées à Isabelle Charest[6].

Le , à la suite du congé de maternité de Geneviève Guilbault, elle devient vice-première ministre par intérim[7].

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élection générale québécoise de 2018 dans Champlain
Nom Parti Nombre
de voix
% Maj.
     Sonia LeBel Coalition avenir 21 154 51,9 % 13 544
     Pierre-Michel Auger (sortant) Libéral 7 610 18,7 % -
     Steven Roy Cullen Québec solidaire 5 285 13 % -
     Gaëtan Leclerc Parti québécois 4 928 12,1 % -
     Stéphanie Dufresne Vert 789 1,9 % -
     Pierre-Benoit Fortin Conservateur 733 1,8 % -
     Anthony Rouss Bloc pot 164 0,4 % -
     Éric Gauthier Équipe autonomiste 126 0,3 % -
Total 40 789 100 %  
Le taux de participation lors de l'élection était de 70,5 % et 728 bulletins ont été rejetés.
Source : DGEQ, « Résultats élections Québec 2018 », sur electionsquebec.qc.ca (consulté le )


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Sonia LeBel: la petite fille de Matane devenue présidente du Conseil du Trésor », sur L'Avantage gaspésien, (consulté le )
  2. Simon Dominé, « Sonia Lebel, lauriermontoise de cœur », sur Le Courant des Hautes-Laurentides, (consulté le ), p. 5
  3. « Notes biographiques », sur Commission d'enquête sur l'octroi et la gestion de contrats publics dans l'industrie de la construction, (consulté le )
  4. Isabelle Richer, « De Me LeBel à Madame la Ministre », Radio-Canada,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  5. Amélie St-Yves, « Sonia Lebel de la CAQ élue facilement dans Champlain », Journal de Montréal,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  6. « Sonia LeBel », sur Assemblée nationale du Québec, (consulté le )
  7. « Sonia LeBel devient vice-première ministre par intérim », sur Radio-Canada, (consulté le )