Songola (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les Songola sont un peuple bantou d'Afrique centrale établi à l'est de la République démocratique du Congo, dans la région de Kindu[1]. Ils sont voisins des Lega[2].

Ethnonymie[modifier | modifier le code]

Selon les sources on observe plusieurs variantes : Basongola, Binja, Goa, Songolas, Songoora, Songorra, Tchongoa, Usongora, Wasongola, Wasongora[3].

Langues[modifier | modifier le code]

Leur langue est le songola (ou songoora), une langue bantoue, dont le nombre de locuteurs était estimé à 1 300 en 1971[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) James Stuart Olson, « Songola », in The Peoples of Africa: An Ethnohistorical Dictionary, Greenwood Publishing Group, 1996, p. 532 (ISBN 9780313279188)
  2. (en) Lega Information, Université de l'Iowa [1]
  3. Source RAMEAU, BnF [2]
  4. (en) Fiche langue[sod]dans la base de données linguistique Ethnologue.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Takako Ankeï, « Discovery of saké in Central Africa : mold-fermented liquor of the Songola », in Journal d'agriculture traditionnelle et de botanique appliquée, 1986, t. 33, p. 29-47 /
  • (en) Takako Ankei, Cookbook of the Songola : an Anthropological Study on the Technology of Food Preparation among a Bantu-speaking People of the Zaïre Forest, Center for African Area Studies, Kyoto University, 1990, 174 p.
  • (fr) Données sur les Binja des environs de Kasongo, recueillies par F. van Riel et présentées par G. de Plaen, Musée royal de l'Afrique centrale, Tervuren, 1967, 36 p.
  • (fr) Yuji Ankei, Connaissance populaire du poisson chez les Songola et les Bwari : ethnoichtyologie comparée des pêcheurs du fleuve Zaïre et du lac Tanganyika, Musée royal de l'Afrique centrale, Tervuren, 1986, 41 p. (extrait de Annales : sciences humaines : Africana linguistica X, 1986, vol. 121)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]