Sonate pour piano nº 23 de Beethoven

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fichiers audio
Sonate pour piano n° 23, 1er mouvement
Sonate pour piano n° 23, 2e mouvement
Sonate pour piano n° 23, 3e mouvement
Des difficultés à utiliser ces médias ?
Des difficultés à utiliser ces médias ?

La Sonate pour piano no 23 en fa mineur, op. 57, dite l'Appassionata, de Ludwig van Beethoven a été composée entre 1804 et 1805[1]. Elle est dédiée au comte Franz von Brunswick[1], ami et admirateur du musicien. La première édition a été publiée en février 1807 à Vienne. Elle fait partie avec la Waldstein, op. 53 et Les Adieux, op. 81a des trois sonates pour piano les plus célèbres de sa période dite « Héroïque ».

Contrairement à la Pathétique, op. 13, l'Appassionata n'a pas été surnommée ainsi du vivant de Beethoven, mais en 1838 par un éditeur qui en a publié un arrangement pour piano à quatre mains.

L'Appassionata, qui est une de ses plus grandes sonates pour piano et l'une des plus difficiles techniquement, a été considérée par Beethoven comme sa sonate la plus impétueuse avant sa vingt-neuvième, l'Hammerklavier.

L'exécution de l'Appassionata dure en moyenne vingt-trois minutes.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'« Appassionata » a été écrite par Beethoven entre sa Troisième et sa Quatrième Symphonie. Ce titre a été ajouté secondairement par l'éditeur.

L'écrivain Romain Rolland la qualifia de « torrent de feu dans un lit de granit ».

Structure[modifier | modifier le code]

Premières mesures de l'Appassionata

Elle comprend trois mouvements et son exécution dure un peu plus de vingt minutes :

  1. Allegro assai
  2. Andante con moto
  3. Allegro ma non troppo - Presto
Introduction

C'est une sonate assez sombre et extrêmement mouvementée, surtout dans les 1er et 3e mouvements. Le deuxième mouvement est un thème et variations, relativement court, en ré bémol majeur.

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Serge Gainsbourg a utilisé l'un des thèmes-refrain du premier mouvement comme thème principal de sa chanson « Ma Lou Marilou » (apparu pour la première fois dans son album L'Homme à tête de chou)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Barry Cooper, Dictionnaire Beetoven, J.C.Lattès,‎ 1991, 613 p. (ISBN 978-2-7096-1081-0), p. 411

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Piano Sonata No. 23 (Beethoven) » (voir la liste des auteurs).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]