Sonate pour deux pianos (Mozart)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sonate pour deux pianos en ré majeur
K. 448/375a
image illustrative de l’article Sonate pour deux pianos (Mozart)
Début de la sonate

Genre Sonate pour piano
Nb. de mouvements 3
Musique Wolfgang Amadeus Mozart
Durée approximative Env. 24 minutes
Dates de composition à Vienne
Partition autographe Kunstsammlungen der Veste Coburg

La Sonate pour deux pianos en ré majeur, KV 448/375a, est une œuvre de Mozart composée en à Vienne quand il avait 25 ans. La sonate a été écrite pour un concert que Mozart donnait avec la pianiste Josepha Barbara Auernhammer le . La sonate est une des seules œuvres de Mozart écrites pour deux pianos.

Le manuscrit est conservé dans la collection des autographes des Kunstsammlungen der Veste CoburgCobourg).

Structure[modifier | modifier le code]

Fichier audio
Début de la sonate pour deux pianos
Des difficultés à utiliser ces médias ?
Des difficultés à utiliser ces médias ?

La sonate est en trois mouvements dans la forme sonate stricte.

  1. Allegro con spirito, en ré majeur, à 4/4, 194 mesures, 2 sections répétées 2 fois (mesures 1 à 80 et mesures 81 à 194)
  2. Andante, en sol majeur, à Music3.png
    Music4.png
    , 117 mesures, mesures 1 à 48 répétées deux fois
  3. Molto allegro, en ré majeur, à Music2.png
    Music4.png
    , 390 mesures, mesures 1 à 16 répétées 2 fois

La durée de l'interprétation est d'environ 24 minutes.

Effet Mozart[modifier | modifier le code]

Selon la British Epilepsy Organization (organisme britannique), la recherche a suggéré que la sonate K448 de Mozart peut avoir un « effet Mozart », ce qui signifie que l'écoute de cette sonate améliorerait les compétences espace-temps et réduirait le nombre de convulsions des personnes atteintes d'épilepsie[1].

Aussi, selon le psychiatre Michel Lejoyeux, le fait d'écouter cette sonate plusieurs minutes par jour, agirait sur nous comme un antidépresseur naturel.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) The Mozart Effect and epilepsy sur epilepsy.org.uk

Source[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Massin et Brigitte Massin, Mozart, Fayard, coll. « Les indispensables de la musique », , 1270 p. (ISBN 2-213-00309-2), p. 886
  • François-René Tranchefort, Guide de la musique de piano et de clavecin, Paris, Fayard, coll. « Les indispensables de la musique », , 484e éd. (1re éd. 1987), 869 p. (ISBN 2-213-01639-9), p. 548
  • Bertrand Dermoncourt (direction), Tout Mozart : Encyclopédie de A à Z, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins », , 1093 p. (ISBN 2-221-10669-5), p. 875

Liens externes[modifier | modifier le code]