Sommet du G7 de 2019

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sommet du G7 de 2019
Illustration.

Type Conférence diplomatique
Édition 45e
Localisation Drapeau de la France Biarritz
Date 24, 25 et 26 août 2019
Participant(s) Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau de la France France
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de l'Italie Italie
Drapeau du Japon Japon
Drapeau du Canada Canada
Drapeau des États-Unis États-Unis

+ Drapeau de l'Europe Union européenne et pays invités

Site web elysee.fr/g7

Le sommet du G7 2019 a lieu du 24 au 26 août 2019, en France à Biarritz[1]. Il réunit les participants permanents du sommet du G7 2018 (Canada), les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada, la France, l'Allemagne, l'Italie et le Japon. Le FMI, l'ONU et l'OCDE sont également représentés. La Russie n'est pas présente, en raison de son exclusion du G7 depuis la crise de Crimée de 2014, exclusion devenue définitive en 2017.

Contexte[modifier | modifier le code]

Le dernier sommet du G7 organisé en France remonte en 2011 sous la Présidence de Nicolas Sarkozy. Emmanuel Macron recevra les chefs d'État ou de gouvernement des États-Unis, du Royaume-Uni, du Canada, d'Allemagne, d'Italie et du Japon. Jean-Yves le Drian, ministre des affaires étrangères, a annoncé que le thème directeur sera « la lutte contre les inégalités »[2], principalement sur le climat et la lutte contre le terrorisme.

Composition[modifier | modifier le code]

Invités[modifier | modifier le code]

Chefs d'État ou de gouvernement[modifier | modifier le code]

Le président de la République française, Emmanuel Macron, a aussi invité[3] l'Australie, le Chili, l'Inde, l'Afrique du Sud, l'Égypte, le Rwanda, le Burkina Faso et le Sénégal.

Organisations internationales[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Moyens mis en place[modifier | modifier le code]

La ville de Biarritz se prépare depuis quelques mois à la tenue du sommet du G7 de 2019, notamment à l'Hôtel du Palais qui recevra les invités diplomatiques. D'octobre 2018 à juin 2019, d'importants chantiers de rénovation du bâtiment, ayant entraîné sa fermeture temporaire, sont réalisés - pour un coût estimé entre 50 et 70 millions d'euros, notamment pour rénover en « urgence » la toiture et les chambres.

Absence du président de la Commission européenne[modifier | modifier le code]

Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne sera absent du G7 pour des raisons de santé. Il avait dû être hospitalisé le [4], écourtant par ailleurs ses vacances, afin de subir une ablation de la vésicule biliaire. Sa porte-parole Natasha Bertaud a annoncé qu'il ne pourrait pas assister au G7 : « L'opération s'est bien passée et il est actuellement en convalescence à l'hôpital. Ses médecins lui ont recommandé de ne pas voyager ». Elle a précisé qu'il ne serait pas remplacé lors du sommet[5].

Oppositions[modifier | modifier le code]

Manifestations[modifier | modifier le code]

Le 18 décembre 2018, en marge d'une réunion préparatoire sur le sommet du G7 de 2019 réunissant 150 ambassadeurs, des protestations se tiennent à Biarritz contre la tenue du G7 dans cette ville. Principalement composée de militants abertzale, la manifestation fut sous surveillance des forces de l'ordre présentes en nombre[6]. Une jeune femme est blessée par un tir de flash-ball, ayant subi une triple fracture de la mâchoire et ayant perdu deux dents[7].

De nombreux tags sont également recensés le long de la côte basque contre la tenue du sommet du G7 en 2019[8].

Voir la catégorie : Manifestation altermondialiste.

Sommet contre G7[modifier | modifier le code]

Plusieurs dizaines d'associations[9] se regroupent pour organiser un « Contre G7 » (de type forum social) et un site web commun, aux mêmes dates que le G7, plus bas dans le pays basque français. Plusieurs dizaines de conférences débats y sont données[10].

Exemples de thèmes abordés[11]:

  • [Conférence] Face aux accords de libre-échange et l’impunité des multinationales, quelles alternatives ?
  • [ATELIER] Lutte contre le libre-échange : les droits humains et l’urgence écologique avant le commerce
  • [ATELIER] Rendre les multinationales juridiquement responsables de leurs actes? De la loi française sur le devoir de vigilance à la réforme du droit européen et international
  • [ATELIER ] Salarié-e-s précaires et associations militantes contre McDo : construire des alliances pour gagner contre une multinationale
  • [ATELIER CINÉ-DÉBAT] Quand les multinationales attaquent les États
  • [Atelier] Impunité des multinationales : comment agir ? De l’éducation populaire à la désobéissance civile !
  • [ATELIER] Action non-violente et désobéissance civile
  • [CONFÉRENCE] Abolir les dettes illégitimes publiques et privées
  • [ATELIER] Dettes aux Suds : des dettes coloniales à la nouvelle crise de la dette
  • [Conférence] Justice fiscale et lutte contre l’évasion fiscale
  • [ATELIER] Face au capitalisme, expériences d’autonomies et d’autogestions
  • [ATELIER] Europe, quelles perspectives pour les mouvements sociaux européens ?
  • [CONFÉRENCE] Les voies de l’émancipation, du municipal à l’international
  • [CONFÉRENCE] Mouvements sociaux et forces politiques, crises et renouveaux
  • [CONFÉRENCE] Pour l’emploi, l’environnement et la santé, mouvements sociaux et parlementaires, arrêtons ensembles les accords de libre-échange CETA et Mercosur
  • [CONFÉRENCE] Créer des alternatives au capitalisme
  • [CONFÉRENCE] La Charte des droits sociaux du Pays Basque
  • [ATELIER] Le numérique, c’est politique !
  • [ATELIER] Pour changer le monde, cliquer ici !
  • [ATELIER] 3TS Tiers Techno Paysage

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le sommet du G7 à Biarritz aura lieu du 24 au 26 août 2019 », sur ouest-france.fr (consulté le 7 janvier 2019)
  2. « Le G7 présidé par la France en 2019 : quelles conséquences ? », sur france24.com (consulté le 7 janvier 2019)
  3. « Ces huit États non-membres du G7 invités du sommet à Biarritz », sur LExpress.fr, (consulté le 23 août 2019)
  4. « Jean-Claude Juncker opéré en urgence au Luxembourg », sur leparisien.fr,
  5. « Hospitalisé, Jean-Claude Juncker va manquer le G7 », sur leparisien.fr,
  6. « Biarritz : tensions et gaz lacrymogène en marge de la préparation du G7 », sur francebleu.fr (consulté le 7 janvier 2019)
  7. « “Jamais je n’aurais pensé, surtout à Biarritz, que ça tirerait au flash-ball” », sur mediabask.naiz.eus (consulté le 7 janvier 2019)
  8. « G7 de Biarritz en 2019 : ils écrivent en grand leur opposition au sommet », sur sudouest.fr (consulté le 7 janvier 2019)
  9. nagusia, « Qui sommes nous », sur g7ez.eus
  10. « Page d’accueil », sur alternativesg7.org
  11. « Le programme », sur alternativesg7.org