Sommet Afrique-Amérique latine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les sommets Afrique-Amérique latine sont des rencontres internationales multilatérales entre pays d'Afrique et d'Amérique latine.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'initiative d'un sommet Sud-Sud a pris forme en 2004 lors d'une rencontre entre les présidents Olusegun Obasanjo (Nigeria) et Luiz Inácio Lula da Silva (Brésil)[1].

Éditions[modifier | modifier le code]

2006, Nigeria[modifier | modifier le code]

La première édition du sommet ASA (Africa-South America) s'est déroulée à Abuja au Nigeria du 26 au 29 novembre 2006. 21 chefs d'état ont participé au sommet[1].

À l'issue du sommet, la déclaration d'Abuja fut prononcée et le plan d'action d'Abuja adopté. Le plan propose la création d'une commission énergétique Afrique-Sud-américaine, d'une banque commune, d'un réseau d'universités faisant un pont entre les deux continents[1].

2009, Venezuela[modifier | modifier le code]

Mouammar Kadhafi s'exprimant devant le président de la commission de l'Union africaine Alpha Oumar Konaré et le président du Brésil Luiz Inácio Lula da Silva lors du sommet de 2006 au Nigeria.

La deuxième édition du sommet s'et déroulée dans les îles Margarita au Venezuela du 26 au 27 septembre 2009. 29 chefs d'état ont participé au sommet[1].

Lors de cette édition, Hugo Chávez, président du Venezuela, et Mouammar Kadhafi, dirigeant de la Jamahiriya arabe libyenne, ont appelé à un renforcement des liens économiques et militaires entre les continents, Chávez souhaitant notamment lutter contre les influences « impériales » et se rapprocher de pays africains membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, comme l'Angola et le Nigeria. Kadhafi a souligné les idéaux « révolutionnaires » communs entre l'Afrique et l'Amérique latine, forgés au sein de la lutte contre le colonialisme[2].

2013, Guinée équatoriale[modifier | modifier le code]

La troisième édition était prévue en 2011 en Libye[2], mais n'a pas eu lieu du fait de la guerre civile. Elle eut finalement lieu du 20 au 23 février 2013 en Guinée équatoriale. 63 gouvernements y étaient représentés. Le thème fixé fut "Strétagies et mécanismes pour promouvoir la coopération Sud-Sud"[3].

Hugo Chávez ne s'y est pas présenté pour raisons médicales mais a fait circuler une lettre ouverte appelant les pays présents au sommet de tout faire pour créer un nouveau pôle de pouvoir. Il y propose la création d'une université des citoyens du Sud, une entité morale pétrolière reliant les deux continents, et la création d'une banque SUd-Sud. Un secrétariat permanent a été créé au Venezuela pour coordonner la coopération des pays impliqués. 30 projets ont été définis[3].

2016, Pérou[modifier | modifier le code]

La 4éme édition du sommet était prévue pour le premier trimestre 2016[4].

Organisation[modifier | modifier le code]

À l'issue du premier sommet, un secrétariat permanent a été créé avec l'agenda de définir un plan d'action sur la période 2010-2020. Un organe chargé de monitorer les avancées du projet a également été mis en place, avec les objectifs suivants[1] :

  • Proposer de nouvelles initiatives découlant de celles déjà validées ;
  • Suivre le progrès de l'implémentation du programme ;
  • Communiquer sur les accords conclus ;
  • Assurer un suivi des décisions ministérielles ;
  • Formuler des recommandations lors des sommets.

Cet organe de suivi se manifeste lors des évènements suivants[1] :

  • Réunions entre ministres des affaires étrangères ;
  • Réunions entre les 8 différents groupes de travail chargés de l'implémentation ;
  • Réunions entre les principaux responsables des sommets.

Critiques[modifier | modifier le code]

Sur le site de l'Union africaine, le sommet est décrit comme un bonne initiative manquant de réalisations concrètes à cause d'un manque de mécanismes qui garantiraient l'implémentation des projets définis[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f (en) « Relations of Latin America and the Caribbean with Africa: Current status and areas of opportunity », sur Sela.org,‎ (consulté le 1er septembre 2016)
  2. a et b « Chavez, Qaddafi Seek Africa-South America NATO » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), 27 septembre 2009, sur Bloomberg.com, consulté le 31 août 2016
  3. a et b (en) Abayomi Azikiwe, « Africa and Latin America: Building Unity and Solidarity against Western Intervention », sur Globalresearch.ca,‎ (consulté le 31 août 2016)
  4. (en) « Africa and South America organize the ASA Summit to be held in Ecuador in 2016 », sur Cancilleria.gob.ec (consulté le 1er septembre 2016)
  5. (en) « Africa - South America », sur Au.int (consulté le 31 août 2016)