Sommeil unihémisphérique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

En neurobiologie du sommeil, le sommeil unihémisphérique est une variété de sommeil propre à certains animaux, notamment des mammifères marins (cétacés, phoques et lamantins), poissons et oiseaux, capables de dormir avec un seul hémisphère cérébral à la fois (caractérisé alors par des ondes cérébrales lentes), l'autre restant éveillé.

Cette capacité de mettre en sommeil alternativement les hémisphères cérébraux permet aux animaux marins d'assurer la position idéale du corps pour se maintenir en surface, nager et respirer pendant leur sommeil[1]. Elle permet à des oiseaux comme les colverts d'avoir un sommeil vigilant, les volatiles ouvrant fréquemment les yeux et observant les alentours pour permettre la fuite en cas de menace[2].

Le dauphin, qui ne s'arrête pas de nager même en dormant, ne semble pas avoir de sommeil paradoxal[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Billiard, Le Guide du sommeil, Odile Jacob, , p. 30
  2. (en) M. Gauthier-Clerc, A. Tamisier et F. Cezilly, « Sleep-Vigilance Trade-off in Gadwall during the Winter Period », The Condor, vol. 102, no 2,‎ , p. 307-313 (résumé)
  3. https://sommeil.univ-lyon1.fr/articles/savenir/animal/dauphin.php