Somebody to Love (chanson de Jefferson Airplane)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Somebody to Love.
Somebody to Love
Description de l'image Jefferson-airplane-somebody-to-love-11.jpg.
Single de Jefferson Airplane
extrait de l'album Surrealistic Pillow
Face B She Has Funny Cars
Sortie février 1967 (album)
avril 1967 (single)
Enregistré
RCA Victor's Music Center of the World, Hollywood
Durée 2:54
Genre rock psychédélique
Auteur Darby Slick
Producteur Rick Jarrard
Label RCA Victor
Classement
  1. 8 (États-Unis)

Singles de Jefferson Airplane

Pistes de Surrealistic Pillow

Somebody to Love est une chanson écrite par Darby Slick dont la version la plus célèbre est celle du groupe Jefferson Airplane.

Histoire[modifier | modifier le code]

Somebody to Love est enregistrée pour la première fois par le groupe de Darby Slick, The Great Society. Elle est publiée en 45 tours en 1966 sur le label North Beach, mais sa notoriété ne dépasse pas la région de San Francisco. Le groupe l'interprète régulièrement sur scène, et des enregistrements ont paru sur l'album Conspicuous Only in Its Absence (1968).

The Great Society éclate à la fin de l'année 1966 et Grace Slick, la belle-sœur de Darby Slick, rejoint un autre groupe san-franciscain, Jefferson Airplane. Elle enregistre avec eux une nouvelle version de Somebody to Love qui voit le jour en 1967 sur l'album Surrealistic Pillow et en single. Elle rencontre un grand succès et se classe no 5 du Billboard Hot 100.

Reprises et réutilisations[modifier | modifier le code]

Somebody to Love a été reprise par les Ramones en compagnie de Traci Lords sur leur album de reprises Acid Eaters (1995).

La version de Jefferson Airplane a été utilisée dans plusieurs films, notamment dans Golden Gate (1994), Apollo 13 (1995), Las Vegas Parano et Marrakech Express (1998), La Maison au bout du monde (2004), Quatre Frères (2005) et A Serious Man (2009). Elle est interprétée par Jim Carrey dans le film Disjoncté (1996).

Lien externe[modifier | modifier le code]