Some Bizzare Records

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Some bizzare)
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un album
Cet article est une ébauche concernant un album.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Some Bizzare Records
Fondation 1980
Fondateur Stevo Pearce
Genre New wave, musique industrielle
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Siège Londres
Site web somebizzare.com

Some Bizzare Records est le nom d'un label indépendant anglais consacré à la musique new wave, puis à la musique industrielle, fondé en 1980 par Stevo, manager du groupe Soft Cell. C'est aussi le titre d'une compilation éditée par ce label.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondé par Stevo Pearce, le label produit dans un premier temps les disques de groupes new wave comme Soft Cell, The The, Cabaret Voltaire, Einstürzende Neubauten, Depeche Mode, ou B-Movie. Il s'orientera ensuite de plus en plus vers la musique « indus » avec Psychic TV, Test Dept, Coil, Swans, Foetus. Les anciens membres de Soft Cell, Marc Almond et Dave Ball, y auront aussi leur place.

Some Bizzare Album[modifier | modifier le code]

Titre d'une des toutes premières productions du label édité en 1981 sous la forme d'un disque 33 tours. Celui-ci compilait les morceaux de groupes anglais débutants, notamment Photographic, la première chanson enregistrée par le groupe Depeche Mode et d'autres de Soft Cell, The The, B-Movie et quelques formations obscures du même type.

Cette version de Photographic se trouve sur la réédition de la compilation The Singles 81-85 de Depeche Mode parue en 1998.

Liens externes[modifier | modifier le code]