Som (sous-marin)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Som (homonymie).
Som (Сомъ)
Image illustrative de l'article Som (sous-marin)
Le Som à Vladivostok

Autres noms Fulton
Type Sous-marin
Histoire
A servi dans Naval Ensign of Russia.svg Marine impériale russe
Quille posée 1901
Lancement 2 juin 1901
Statut Perdu le
Équipage
Équipage 22 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 20 m
Maître-bau 3,5 m
Tirant d'eau 2,9 m
Déplacement 105 t en surface, 122 t en plongée
Propulsion 1 moteur Diesel, 1 moteur électrique
Vitesse 6 nœuds en plongée, 8,5 nœuds en surface
Profondeur 30 m
Caractéristiques militaires
Armement 1 torpille de 457 mm
Carrière
Port d'attache Port-Arthur, Libau
La construction du Fulton.

Le Som (russe : Сомъ[1], en français : silure) était un sous-marin de la marine impériale russe, prototype de la classe Som.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1901 le chantier naval Electric Boat de Groton construit, d'après les plans de John Philip Holland, le Fulton, prototype de la Classe Plunger (Holland-VII). Le sous-marin doit son nom à l’ingénieur Robert Fulton. Holland poroposa son sous-marin à diverses marines étrangères, entre autres à la marine impériale russe. Malgré un avis initialement défavorable de la part d'un officier russe la confrontation croissante avec le Japon en Extrême-Orient poussa l’amirauté de Saint-Pétersbourg à vouloir renforcer sa flotte et ainsi à acquérir le Fulton. Il fut démonté et expédié à Kronstadt où on le ré-assembla. Le 29 juin 1904 le sous-marin fut remis à l’eau, sous le nom de Som.

Engagement[modifier | modifier le code]

Guerre russo-japonaise[modifier | modifier le code]

Après le déclenchement de la guerre russo-japonaise le Som est transféré par le Transsibérien à Vladivostok et affecté à la flotille d’Extrême-Orient. Mis à l’eau début février 1905, le sous-marin n’est réellement opérationnel qu’en avril, ayant dû attendre plusieurs mois la livraison de 75 torpilles commandées à Berlin à l’usine Schwartzkopff.

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

De décembre 1914 à juillet 1915 le Som faisait partie de la flotte de la Mer Noire avant d’être transféré dans la flotte de la Baltique. Le le Som entre en collision avec le vapeur suédois Ångermanland et coule dans la Mer d'Åland[2].

Épave[modifier | modifier le code]

En 2014 deux plongeurs du groupe de chercheurs d’épaves Ocean X-team découvre l’épave d’un sous-marin qui pourrait être le Som[3],[4]. La découverte est annoncée le [5].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Orthographe de l’époque, cf. orthographe russe avant 1918, en russe moderne Сом.
  2. (se) Ubåtsfyndet sannolikt från 1916, Dagens Nyheter, 27 juillet 2015.
  3. http://www.pressreader.com/germany/hna-kassel-mitte/20150729/282230894395829/TextView
  4. Press release 2015-07-27, Ocean X Team
  5. (se) « Främmande ubåt hittad i svenskt vatten », sur expressen.se, (consulté le 28 juillet 2015)