Sololá (ville)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sololá (homonymie).
image illustrant le Guatemala
Cet article est une ébauche concernant le Guatemala.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Sololá
La Tour Centroaméricaine.
La Tour Centroaméricaine.
Administration
Pays Drapeau du Guatemala Guatemala
Département Sololá
Démographie
Population 63 973 hab. (2002)
Géographie
Coordonnées 14° 46′ Nord, 91° 11′ Ouest
Altitude 2 114 m

Géolocalisation sur la carte : Guatemala

Voir la carte administrative du Guatemala
City locator 14.svg
Sololá

Géolocalisation sur la carte : Guatemala

Voir la carte topographique du Guatemala
City locator 14.svg
Sololá

Sololá (de son nom pré-colombien T'zol'joly'a) est une ville et une municipalité du Guatemala, chef-lieu du département montagneux de Sololá. L'agglomération regroupe également les communes de Los Encuentros, El Tablón, San Jorge la Laguna, et Argueta.

La ville est située à plus de 2000 mètres sur le versant d'une montagne donnant sur le lac Atitlán. Fondée en 1547 par les espagnols, Sololá est toujours forte des couleurs des habits traditionnels qui y sont toujours portés.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville a été fondée en 1547 par les Espagnols. Elle regroupait la majorité des indigènes qui avaient dû quitter leurs villages parce que les conquistadors les avaient brûlés.

À Sololá, la première femme maya[Qui ?], au niveau de l'Amérique Centrale, a été élue à la mairie[Quand ?].

Description[modifier | modifier le code]

À 9 km de Panajachel, Sololá est un faubourg de 25 000 habitants situé à 2 060 m d'altitude dans le département montagneux de Sololá, près du célèbre lac Atitlán. Chef-lieu du département de Sololá, la ville est située dans le haut d'une falaise avec vue sur le lac. La localité se trouve à mi-chemin entre l'Altiplano et la côte du Pacifique, lieu de rencontre des terres froides et des terres chaudes.

Tourisme[modifier | modifier le code]

L'église, le monument de l'Amérique Centrale et les marchés hebdomadaires du mardi et vendredi sont des attractions fréquentées des touristes. Cet endroit sert aussi de point de départ pour des marches afin de se rendre à Santa Cruz, au bord du lac.

La bourgade fabrique des chandelles, meubles de bois, tissus de coton et de laine, travaille le cuir, des paniers tressés et la céramique.

Le dimanche matin, des processions de cofradías qui se rendent à la messe.

Notes et références[modifier | modifier le code]