Soline Lamboley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Soline Lamboley
Image dans Infobox.
en 2015
Informations
Naissance
Nationalité
Équipes amateurs
2002-2011Roue d'Or Noidans
2012-2014AC Bisontine
2016AC Bisontine
Équipes professionnelles
2015Lointek
2017-07.2018SAS-Macogep

Soline Lamboley, née le à Mélisey (Haute-Saône)[1], est une coureuse cycliste française. Durant sa carrière, elle prend part à des compétitions sur piste et sur route. En , elle annonce mettre fin à sa carrière.

Biographie[modifier | modifier le code]

Soline Lamboley grandit à Vaivre-et-Montoille[2] et commence le cyclisme à l'âge de 6 ans[3] dans le club de "la Roue d'Or" à Noidans-lès-Vesoul[4] qu'elle quitta en 2012 pour intégrer le club de l'"Amicale Cycliste Bisontine", en parallèle du "pôle Espoir Cyclisme Franche-Comté" à Besançon[5]. Ayant une grande sœur[6] et un grand frère, Soline est issue d'une famille de cyclistes puisqu'elle est la fille de Richard Lamboley, ancien champion régional de cyclisme en Franche-comté [7], devenu entraîneur d'abord à "la Roue d'Or" et depuis 2012 à l'"Amicale Cycliste Bisontine"[8]. Elle est également la petite-fille de Jean-Jacques Lamboley, champion du monde de demi-fond sur la piste d'Amsterdam en 1948[4],[9].

2011-2015 : Palmarès dans les catégories jeunes[modifier | modifier le code]

En 2012, elle devient triple championne de France cadettes (course en ligne sur route et course aux points, vitesse sur piste). Pour le titre sur route, elle fut aidée par sa complice franc-comtoise, la feschoise Laura Perry, championne de France juniors sur route l'année d'après[10], qui lui a préparé le sprint et l'a ensuite laissé montrer sa pointe de vitesse dans les derniers mètres de la course[11].

Sur piste, elle gagne ses premières médailles internationales un an après, en devenant vice-championne du monde juniors de l'Omnuim à Glasgow en Écosse[12], après avoir gagné une médaille de bronze au championnat d'Europe juniors dans la même discipline[13].

Le , la catégorie junior ayant le droit de participer à la course, elle n'a encore que 17 ans lorsqu'elle devient Championne de l'Interrégion Est seniors (Cinq régions) sur route à Étupes[14]. Au mois d'août de la même année, après avoir été médaillées aux championnats du monde juniors sur piste à Séoul (argent au scratch et bronze à l'omnuim)[15], elle remporte en solitaire le championnat de France sur route juniors à Saint-Omer en rattrapant puis lâchant Fanny Zambon dans le final[16]. Au championnat d'Europe sur route, elle gagne le sprint du peloton pour la sixième place[17]. Sur les championnats du monde sur route, elle n'est pas dans le groupe de tête et doit se contenter d'une vingt-cinquième place[18].

En , elle est encore juniors lorsqu'elle se fait remarquer à Gand en Belgique, elle prend la deuxième place sur le podium du scratch entre la multi-championne du monde Giorgia Bronzini et la championne du monde en titre Kelly Druyts[19]. À la fin de ce même mois, l'équipe espagnol Lointek lui fait signer un contrat pro pour l'année 2015[20].

Après un abandon le en Belgique au Samyn des Dames, pour une chute et une double fracture de la clavicule pendant sa première course sous les couleurs d'une équipe professionnelle (Lointek)[21], elle remporte cependant cette année-là, une médaille de bronze au championnat de France sur route espoirs[22] et une médaille d'or au scratch du championnat d'Europe sur piste espoirs à Athènes en Grèce[23].

2016 : Retour dans sa région[modifier | modifier le code]

Après une année professionnelle où elle vit à deux pas du vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines[24], elle décide de revenir au niveau national en 2016, pour s'entraîner avec son club à Besançon et participer entre autres à la coupe de France sur route[3].

2018 : Arrêt[modifier | modifier le code]

Fin , elle annonce mettre fin à sa carrière. Elle explique être gênée depuis 2017 par des blessures récurrentes, notamment au genou, qui l'empêchent d'être à son maximum. Elle se consacre ainsi pleinement à son travail d'agent immobilier[25].

Palmarès sur piste[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Édition / Épreuve Scratch Omnium Poursuite par équipes
Glasgow 2013 (juniors) Médaille d'argent, monde Argent
Séoul 2014 (juniors) Médaille d'argent, monde Argent Médaille de bronze, monde Bronze
Saint-Quentin-en-Yvelines 2015 15e

Championnats d'Europe[modifier | modifier le code]

Édition / Épreuve Scratch Omnium Poursuite par équipes
Anadia 2013 (juniors) Médaille de bronze, Europe Bronze
Anadia 2014 (juniors) Médaille de bronze, Europe Bronze Médaille de bronze, Europe Bronze
Athènes 2015 (espoirs) Médaille d'or, Europe Or
Montichiari 2016 (espoirs) Médaille d'argent, Europe Argent

Championnats nationaux[modifier | modifier le code]

Autres compétitions[modifier | modifier le code]

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Soline Lamboley devient championne d'Europe espoir à Athènes », sur francetvinfo.fr (consulté le )
  2. « En tête à tête avec Soline Lamboley », sur le dérailleur (consulté le )
  3. a et b « Rencontre avec la cycliste Soline Lamboley », sur francetvinfo.fr (consulté le )
  4. a et b « Soline Lamboley de la "Roue d'or" aux médailles d'Or », sur www.lepays.fr (consulté le ).
  5. « Le pôle espoir promotion 2010-2011 », sur www.franchecomtecyclisme.fr (consulté le ).
  6. « Soline Lamboley choisit Plouay », sur www.ouest-france.fr (consulté le ).
  7. « Soline, dossard 101 », sur www. estrepublicain.fr (consulté le ).
  8. « Équipe dirigeante Amicale Cycliste Bisontine », sur www.amicalecyclistebisontine.fr (consulté le ).
  9. « Soline Lamboley a le vélo dans le sang », sur www.lyonne.fr (consulté le ).
  10. « Laura Perry Championne de France juniors sur route », sur www.franchecomtecyclisme.fr (consulté le ).
  11. « "Championnat de France cadettes 2012" », sur www.directvelo.com (consulté le ).
  12. « Soline en argent », sur www.estrepublicain.fr (consulté le ).
  13. « Soline Lamboley le bronze au portugal », sur www.france3.fr (consulté le ).
  14. « Championnats de l’interrégion Est », sur www.dna.fr (consulté le ).
  15. « Soline Lamboley, médaillés aux championnats du monde », sur www.franchecomtecyclisme.fr (consulté le ).
  16. « Championnats de France juniors dâmes 2014 », sur www.directvelo.com (consulté le )
  17. Alfred North, Tout le cyclisme féminin performances 2014, , p. 10
  18. North 2015, p. 5
  19. a et b « Giorgia Bronzini ; victoire Scratch au Belgique Open International », sur www.wigglehonda.com (consulté le ).
  20. « Lointek, un très beau défi », sur www.lactuducyclisme.fr (consulté le ).
  21. « Lamboley s'est relevée », sur www.estrepublicain.fr (consulté le ).
  22. « Championnat de France - Dames : Les réactions », sur www.directvelo.com (consulté le ).
  23. « Soline Lamboley en Or », sur www.estrepublicain.fr (consulté le ).
  24. « Soline Lamboley : « Lointek, un très beau défi » », sur l'actu du cyclisme (consulté le )
  25. « Soline Lamboley : « J’arrête ! » », sur direct vélo (consulté le )
  26. a et b « Soline Lamboley remporte les 4 jours de Grenoble », sur www.france3.fr (consulté le ).
  27. « Nos Filles sur Piste », sur www.teamjdracingcycling.fr (consulté le ).
  28. « Velo101.com ; « 4 Jours de Grenoble » », sur www.velo101.com (consulté le ).
  29. « 3 jours de Genève », sur www.velo-club-cluses-scionzier.com (consulté le ).
  30. « Trackcyclingnews.com ; « Trois jours de Grenoble » », sur www.trackcyclingnews.com (consulté le ).
  31. a et b « Litério Marques Results », sur www.uvp-fpc.pt (consulté le ).
  32. « Laura Trott domine les Révolution Séries de Manchester », sur www.wigglehonda.com (consulté le ).
  33. « Trofeo Da Moreno ; Dideriksen devant les françaises », sur www.velostory.net (consulté le ).
  34. « Jeux de la Francophonie - Dames : Classement », sur www.directvelo.com (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]