Solange Fasquelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fasquelle.
Solange Fasquelle
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Présidente
PEN Club français
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Solange de La RochefoucauldVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Mère
Conjoint
Autres informations
Membre de
Distinctions

Solange Fasquelle, née Solange Marie Andrée de La Rochefoucauld le à Paris[1] et morte le , est une femme de lettres française.

C'est une romancière prolixe, qui a par ailleurs écrit de nombreux articles pour la presse, et des pièces pour la radio. Elle a exercé une forte influence sur le milieu littéraire français à la fin du XXe[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille d'Edmée de Fels (1895-1991) et de Jean, duc de La Rochefoucauld (1887-1970), Solange de La Rochefoucauld a trois frères et sœurs, Isabelle (1919-2011)[3], François (1920-2011) et Philippe ; elle naît le à Paris.

Elle publie son premier roman, Malconduit, en 1959, après avoir exercé dans le domaine bancaire[2] jusqu'en 1956, puis pris la direction de la revue littéraire Cahiers des saisons[4]. De 1963 à 1971, elle est chargée des relations publiques pour l'office du Tourisme libanais[5].

Membre des jurys des prix Louise-Labé, Alexandre-Dumas et Femina, elle préside celui du prix Cazes.

Divorcée de Jean-Claude Fasquelle, mère d'Ariane Fasquelle (1956-2016), directrice littéraire du domaine étranger aux éditions Grasset, elle meurt le , à l'âge de 83 ans, « des suites d'une longue maladie »[2], quatre mois après sa fille unique[6]. Ses funérailles ont lieu le 23 août suivant en l'église Saint-Germain-des-Prés en présence de personnalités du monde littéraire.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Malconduit, Julliard, 1959.
  • Le Congrès d'Aix, Julliard, 1961
  • Que faire de la vie, Julliard
  • Hôtel Salvador, Julliard
  • L'Air de Venise, Grasset, 1967
  • Le Prince à Palmyre, Grasset
  • Les Amants de Kalyros, Grasset
  • Le Carnet de Paula, Grasset, 1973 (notice BnF no FRBNF35214461)
  • Te revoir à Venise, Hachette, 1973 (notice BnF no FRBNF35147073)
  • Le Trio infernal, Presses de la Cité
  • L'Ogresse de la Goutte-d'Or, Presses de la Cité, 1974
  • L'Horloger de Montreuil, Presses de la Cité, 1976
  • Victoire et la Florentine, Presses de la Cité, 1976
  • Victoire et la fille de Barbe Bleu, Presses de la Cité
  • L'Été dernier, Albin Michel
  • Les Falaises d'Ischia, Albin Michel
  • Francesca, Éditions de Trévise, 1978
  • Les Chemins de Bourges, 1985
  • Les Routes de Rome, 1986
  • Malgré le monde, 1987
  • Sarranches, 1998
  • Le Chant des hérissons, 1999
  • Les La Rochefoucauld : une famille dans l'Histoire de France, 1999
  • L'Ombre des treize vents, 2003
  • Mère, 2004
  • Avec Marcel Schneider, avec Jean Dutourd, Diane de Margerie et Christine Jordis, 2005

Adaptation[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Solange Fasquelle était

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Généalogie
  2. a, b et c « La femme de lettres Solange Fasquelle est morte », sur lexpress.fr, 15 août 2016
  3. Elle épouse en 1938 le marquis de Mailly-Nesle (1915-2001) en premières noces dont elle divorce en 1942 et dont elle a deux fils; elle épouse en 1956 M. Pierre Léon Ehrmann, 1900-1971, dont elle divorce en 1959.
  4. Mort de la romancière Solange Fasquelle, sur lemonde.fr, 15 août 2016
  5. Fiche sur whoswho.fr
  6. Décès d'Ariane Fasquelle, article du 20 avril 2016
  7. Fiche sur le site de l'Académie française.

Liens externes[modifier | modifier le code]