Soga Shōhaku

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Soga Shōhaku
蝦蟇・鉄拐仙人図 曾我蕭白.jpg
Li à la béquille en fer est à gauche. Derrière le personnage inconnu, la peinture à droite montre Chan Chu (le crapaud à trois pattes, symbole d'argent et d'immortalité) et une pêche (autre symbole d'immortalité) toujours attachée à sa branche avec le feuillage, feuilles et fleurs, visible. Musée des beaux-arts de Boston
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
曾我蕭白Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Maître
Takada Keiho (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mouvement
Unkoku school (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Soga Shōhaku (1730 - 1781) est un peintre japonais de l'époque d'Edo. Son nom de naissance est « Miura Sakonjirō ». Sa famille est aisée mais tous les membres immédiats meurent avant qu'il n'atteigne l'âge de dix-huit ans.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Jeune, il devient étudiant de Takada Keiho, membre de l'importante École Kanō qui s'inspire des techniques et sujets Chinois.[1] La désillusion de Shōhaku envers ces ateliers strictes le pousse à se distinguer de ses contemporains, se concentrant vers le style de pinceau de l'époque Muromachi, une esthétique déjà largement dépassée cent cinquante ans avant sa naissance.[2]

Sur les autres projets Wikimedia :

Gallery[modifier | modifier le code]

References[modifier | modifier le code]

  1. (en) Galit Aviman, Zen Paintings in Edo Japan (1600-1868): Playfulness and Freedom in the Artwork of Hakuin Ekaku and Sengai Gibon, New York, Routledge, , 161 p. (ISBN 978-140947-04-27)
  2. (en) « Soga Shōhaku », Encyclopædia Britannica, Inc. (consulté le 25 juin 2013)