Soga Shōhaku

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Soga Shōhaku
蝦蟇・鉄拐仙人図 曾我蕭白.jpg
Li à la béquille en fer est à gauche. Derrière le personnage inconnu, la peinture à droite montre Chan Chu (le crapaud à trois pattes, symbole d'argent et d'immortalité) et une pêche (autre symbole d'immortalité) toujours attachée à sa branche avec le feuillage, feuilles et fleurs, visible. Musée des beaux-arts de Boston
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
曾我蕭白Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Soga Shōhaku (1730 - 1781) est un peintre japonais de l'époque d'Edo. Son nom de naissance est « Miura Sakonjirō ». Sa famille est aisée mais tous les membres immédiats meurent avant qu'il n'atteigne l'âge de dix-huit ans.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Jeune, il devient étudiant de Takada Keiho, membre de l'importante École Kanō qui s'inspire des techniques et sujets Chinois.[1] La désillusion de Shōhaku envers ces ateliers strictes le pousse à se distinguer de ses contemporains, se concentrant vers le style de pinceau de l'époque Muromachi, une esthétique déjà largement dépassée cent cinquante ans avant sa naissance.[2]

Sur les autres projets Wikimedia :

Gallery[modifier | modifier le code]

References[modifier | modifier le code]

  1. (en) Galit Aviman, Zen Paintings in Edo Japan (1600-1868): Playfulness and Freedom in the Artwork of Hakuin Ekaku and Sengai Gibon, New York, Routledge, , 161 p. (ISBN 978-140947-04-27)
  2. (en) « Soga Shōhaku », Encyclopædia Britannica, Inc. (consulté le 25 juin 2013)