Softonic

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Softonic
Importez le logo de ce site Web
Importez le logo de ce site Web

Adresse fr.softonic.com
Commercial Oui
Type de site Site de téléchargement
Langue Anglais
Lancement Voir et modifier les données sur Wikidata
Classement Alexa en diminution 280 (Monde, 6 mars 2020)

Softonic est un site de téléchargements de logiciels et d'applications basé à Barcelone, en Catalogne, en Espagne. Il a été fondé en 1997 par Tomás Diago et appartient à Softonic International[1]. Softonic.com atteint plus de 100 millions d'utilisateurs par mois[2] en 2011. Dans les années qui suivent, le site est critiqué par les utilisateurs qui signalent l'installation de Potentially Unwanted Program, avant d'être pénalisé par Google pour référencement abusif.

Histoire[modifier | modifier le code]

Softonic est créé en 1997 en tant que service de téléchargement orienté fichier appelé Shareware Intercom[3] chez Intercom Online, un fournisseur de services Internet à Cerdanyola del Vallès, près de Barcelone (Catalogne, Espagne). Les fichiers pour le site Web provenaient à l'origine de la "Files Library Intercom BBS" d'Intercom Online[4]. La société a également commercialisé des CD de sa bibliothèque de logiciels aux utilisateurs fatigués de "devoir attendre la fin des téléchargements ou de payer des factures de téléphone exorbitantes"[5]. En 1999, le service était décrit comme proposant un choix généreux "de jeux, d'antivirus, de logiciels éducatifs, etc."[6]. En 2000, la société est devenue indépendante sous le nom de Softonic[7]. En 2004, le portail a été mis à disposition en allemand et en 2005 en anglais[8]. Initialement, le service était uniquement orienté vers les téléchargements de logiciels DOS et Windows[9] mais il a évolué pour proposer des téléchargements de logiciels pour Mac et pour mobiles.

En 2009 et 2011, le site a été répertorié comme ayant le plus de visiteurs uniques en Espagne par le bureau d'audit OJD Interactiva[10],[11].

Fin 2014, Softonic a annoncé qu'une procédure de réduction des effectifs serait menée pour réduire les coûts, prétendument pour des raisons financières et organisationnelles. En décembre, l'entreprise a officialisé le licenciement de 156 employés[12].

En , Scott Arpajian, cofondateur de Download.com[13], est nommé directeur général.

Propagation de logiciels malveillants[modifier | modifier le code]

Le site a été accusé de propager des logiciels malveillants, publicitaires et des virus[14]. Les logiciels téléchargés étaient déployés par des programmes d'installation spécifiques à Softonic, proposant notamment par défaut des suppléments non désirés, comme des barres d'outils difficiles à supprimer[15].

De nombreux auteurs de logiciels mettent alors en garde les utilisateurs contre le téléchargement de leurs œuvres depuis le site de Softonic[16],[17]. Il est ainsi recommandé de télécharger le logiciel à partir du site web du créateur[17], Softonic.com et d'autres sites de téléchargement modifiant le code des logiciels publiés sous licence GNU afin de proposer l'installation de programmes indésirables.

En , Softonic annonce la suppression de son installeur controversé, Scott Arpajian voulant « regagner la confiance des clients »[18].

Cependant le site ne respectant pas les consignes de Google (Google guidelines), l'entreprise américaine pénalise Softonic dans les résultats de son moteur de recherche ; d'abord via son algorithme Panda, puis devant les stratégies de contournement déployées par Softonic (création de millions de pages satellites comme notepad-plus.fr.softonic.com pour Notepad++), le moteur de recherche lui inflige une pénalité manuelle en 2016[19].

Aujourd'hui, les avis des utilisateurs restent négatifs[20].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « About Softonic », CrunchBase
  2. (en) « Softonic surpasses the figure of 100 million unique users a month »
  3. (es) « Shareware » [archive du ], Intercom.es
  4. (es) « Backstage » [archive du ], Shareware.Intercom.es.
  5. (es) « CDROMs Softonic » [archive du ], Softonic.com
  6. (es) « Enredados (Tangled) », Spain, El Tiempo, ).
  7. (en) « About pmiiumima », Softonic.com (consulté le )
  8. (en) « About Softonic » [archive du ], Softonic.com
  9. (es) « Shareware.intercom » [archive du ], shareware.intercom.es
  10. (es) « Auditoría Online – Certificación Audiencia – Difusión Medios Online » [archive du ]
  11. (es) « MES: SEPTIEMBRE 2011 – TIPO DE DATO: TOTALES – TRÁFICO NACIONAL E INTERNACIONAL », ojdinteractiva.es
  12. (es) « Softonic acuerda con la plantilla 156 despidos, frente a los 207 planteados »,
  13. (en) « Softonic Names Scott Arpajian New CEO »
  14. (en) « www.softonic.com softonic inc & www.bierensgroup.com complaints, reviews, scams, lawsuits and frauds reported, 1 results », www.ripoffreport.com, Ripoff Report (consulté le )
  15. « Softonic : Repack de logiciels → PUPs / LPIs », sur www.malekal.com (consulté le )
  16. (en) « An Assessment of Prime Software Repositories » [PDF]
  17. a et b « Téléchargez vos logiciels libres sur les sites officiels !!! - Tux-planet », sur www.tux-planet.fr (consulté le )
  18. (en) « Q&A with Softonic’s CEO Scott Arpajian: from desktop software juggernaut to ‘mobile first’ restart »
  19. « Pénalité manuelle pour Softonic », sur Digitalkeys, (consulté le )
  20. (en) « Softonic.com is rated "Bad" with 1.4 / 5 on Trustpilot », sur Trustpilot (consulté le )