Society (magazine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour le film américain réalisé par Brian Yuzna sorti en 1989, voir Society.
Society
image illustrative de l’article Society (magazine)

Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Périodicité Quinzomadaire
Genre Magazine d'actualité
Prix au numéro 3,90 
Diffusion 47 543 ex. (2015)
Date de fondation 2015
Éditeur So Press, SAS
Ville d’édition Paris

Directeur de publication Franck Annese
Directeur de la rédaction Franck Annese
Rédacteur en chef Marc Beaugé
Stéphane Régy
ISSN 2426-5780
Site web http://www.society-magazine.fr/

Society est un magazine bimensuel français, fondé en 2015 par So Press, société d'édition à l'origine des magazines So Foot et So Film.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le premier numéro de Society est paru le 6 mars 2015[1] avec un objectif initial de diffusion de 60 000 ventes en kiosque[2]. Le magazine affirme avoir atteint les 50 000 exemplaires vendus au bout de quatre mois[3].

Pour ce lancement, So Press s'appuie sur un emprunt de 700 000 euros auprès de la BPI, 850 000 euros réunis auprès d'actionnaires « amis » parmi lesquels Édouard Cissé, Vikash Dhorasoo, Serge Papin, Patrice Haddad, ou Robin Leproux. À cette somme s'ajoutent plus de 50 000 euros rassemblés lors d'une opération de financement participatif via KissKissBankBank[4].

Les rédacteurs en chef de Society sont Franck Annese (ancien rédacteur en chef de So Foot), Stéphane Régy (Ancien co-rédacteur en chef de So Foot et rédacteur en chef de So Film) et Marc Beaugé, journaliste et chroniqueur régulier à l'émission Le supplément sur Canal+[1] et de Quotidien sur TMC depuis le 14 octobre 2016.

Ligne éditoriale[modifier | modifier le code]

L'équipe du magazine se défend d'être un magazine pour « hipsters », terme que Franck Annese juge « méprisant[3] ». En 2015, le journal Libération le qualifie de normcore, terme anglais issu des mots « normal » et « hardcore »[3].

Les couvertures du magazine sont très différentes les unes des autres d'un point de vue artistique[3]. Society, selon Libération incarne « une certaine idée du cool » notamment à cause de l'originalité de ses sujets et de ses points de vue[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Frantz Durupt, « Alors, c'est comment «Society» ? », sur liberation.fr, (consulté le 17 juin 2015)
  2. « Sortie vendredi du nouveau bimensuel Society », sur challenges.fr, (consulté le 17 juin 2015)
  3. a, b, c, d et e Elise Godeau, « En hipster dans le texte », Libération,‎ (lire en ligne)
  4. Guillaume Fraissard, « De « So Foot» à « Society», Franck Annese change de division », (consulté le 17 juin 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]