Social justice warrior

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Social justice warrior (couramment abrégé SJW, et que l'on peut traduire littéralement par guerrier de la justice sociale) est un terme péjoratif désignant un individu défendant d'une manière parfois jugée violente et réactionnelle des causes sociales progressistes (comme le féminisme, la lutte pour les droits civiques, le multiculturalisme, etc.[1],[2]. [réf. nécessaire]), et dont l'attitude constituerait un biais de validation personnelle et une recherche d'augmentation de sa réputation personnelle plutôt qu'une véritable défense des causes en question.

Le terme est apparu vers la fin du XXe siècle dans un sens neutre ou positif pour désigner des activistes de justice sociale. En 2011, quand le terme est apparu sur Twitter, sa signification est rapidement passée de positive à extrêmement négative. C'est pendant la controverse du Gamergate[3],[2] que la connotation négative a pris le plus d'ampleur.

Il donne son nom à un jeu vidéo de rôle parodique sorti en 2014, et intitulé Social Justice Warriors.[réf. nécessaire]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Blistein, Jon, « Billy Corgan Compares 'Social Justice Warriors' to Cults, Maoists, KKK », Rolling Stone, (consulté le 29 mai 2016).
  2. a et b (en) Caitlin Dewey et Caitlin Dewey, « The only guide to Gamergate you will ever need to read », The Washington Post,‎ (ISSN 0190-8286, lire en ligne).
  3. (en) Abby Ohlheiser et Abby Ohlheiser, « Why ‘social justice warrior,’ a Gamergate insult, is now a dictionary entry », The Washington Post,‎ (ISSN 0190-8286, lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]