Social business

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le social business est défini par le prix Nobel de la Paix Muhammad Yunus comme une entreprise[1],[2] :

  • créée et conçue pour répondre à un problème social ciblé ;
  • produisant ni perte ni dividende : l'entreprise doit être financièrement autonome (ne pas dépendre de subventions ou donations). De plus, les profits sont réinvestis pour répondre au problème social.

Muhammad Yunus a lui-même fondé le fonds de capital-risque sans but lucratif Yunus Social Business, qui convertit les dons philanthropiques en investissements dans des entreprises sociales durables.

Les sept principes du social business[modifier | modifier le code]

Pour Yunus, le social business, une alternative à la charité traductionnelle pour lutter contre la pauvreté dans le monde, repose sur sept principes[3] :

  • L'objectif de l'entreprise est de vaincre la pauvreté ou d'autres problèmes sociaux et non de maximiser le profit.
  • L'entreprise assure sa viabilité financière et économique.
  • Les investisseurs récupèrent leur investissement, mais aucun dividende n'est distribué.
  • Lorsque les investissements sont remboursés, les profits demeurent dans l'entreprise pour le développement de celle-ci.
  • L'entreprise est respectueuse de l'environnement.
  • Les employés reçoivent des salaires du marché avec des conditions de travail supérieures à la moyenne.
  • Faire cela dans la joie!

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]