Société suisse d'espéranto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Société suisse d'espéranto
Cadre
Forme juridique Association selon les articles 60-79 du code civil suisse
But Diffuser en Suisse l'espéranto et sa culture
Zone d’influence Drapeau de la Suisse Suisse
Fondation
Fondation 1903
Identité
Siège Bibliothèque de la Ville - CDELI
La Chaux-de-Fonds
Président Mireille Grosjean
Dietrich Michael Weidmann (eo)
Affiliation internationale Association mondiale d'espéranto
Financement – Cotisations des membres
– Dons
Legs
Actions de la SES
Subventions
Site web www.svisa-esperanto-societo.ch

La Société suisse d'espéranto (en espéranto : Svisa Esperanto-Societo ; en allemand : Schweizerische Esperanto-Gesellschaft ; en italien : Società Esperantista Svizzera ; en romanche : Societad Svizra d’Esperanto) ou SES est une des plus anciennes sociétés d'espéranto d'Europe. Elle fut fondée en 1903. Parmi ses membres marquants, on trouve des personnalités telles que Hector Hodler (premier président de l'Association mondiale d’espéranto) et Edmond Privat. La Société suisse d'espéranto a accueilli six fois le Congrès mondial d'espéranto, en 1906 à Genève, en 1913 à Berne, en 1925 à Genève, en 1939 à Berne, en 1947 à Berne et en 1979 à Lucerne.

Des groupes et cercles locaux existent à Bâle (Société bâloise d'espéranto, Esperanto-Societo Bazelo), à Wil (Cercle wilois d'espéranto, Esperanto-Klubo Wil), à Genève (Groupe d'espéranto "L'Étoile", Esperanto-Grupo "La Stelo"), à Lausanne (Société lausannoise d'espéranto, Laŭzana Esperanto-Societo) et à Zurich (Société zurichoise d'espéranto, Esperanto-Societo Zuriko).

Depuis l'assemblée générale de 2006, la Société suisse d'espéranto est dirigée par deux coprésidents : Dietrich Michael Weidmann (eo) et Mireille Grosjean.

Depuis 2015 la Société suisse d'espéranto publie ensemble avec la maison d’Édition Allsprachendienst Esperanto GmbH la révue semestrielle Svisa Espero - Revue sur le développement durable et la politique linguistique[1].

Chœur espérantophone durant l'assemblée générale 2013 dans la maison Hundertwasser à Altenrhein

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]