Société sportive de Suresnes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Société sportive de Suresnes
Généralités
Nom complet Société sportive de Suresnes
Noms précédents Union athlétique de l'Ouest (1903)
Union athlétique de Suresnes (1909)
Fondation 1909
Couleurs Bleu bande orange
Blanc bande écossaise (1924)
Siège 14 bd de Versailles, Suresnes
Sections anciennes Athletics pictogram.svg Athlétisme
Cycling (road) pictogram.svg Cyclisme
Gymnastics (artistic) pictogram.svg Gymnastique

La Société sportive de Suresnes est un club omnisports fondé en 1909.

Histoire[modifier | modifier le code]

À sa création, en 1903, elle était l'« Union athlétique de l'Ouest », avec son siège à Puteaux. En 1909, elle devient l'« Union athlétique de Suresnes ». Les couleurs bleu, bande rouge, deviennent bleu bande orange, la couleur des vélos Thomann, M. Alphonse Thomann étant un des fondateurs. L'UAS, en 1910, devient la SSS[1].

En 1909, Levacher et Manchon entre au club. Le , Henri Pélissier gagne Paris-le Havre, organisé par le club[2],[1]. C'est lors de cette épreuve qu'il fait la connaissance de Henri Manchon, le secrétaire général du club, qui devient alors son soigneur personnel[2].

La Société Sportive de Suresnes prépare des champions comme les frères Pélissier et les frères Magne. C'est sous les couleurs du club que Pierre Magne gagne, en 1925, Paris-Évreux.

Le club est aidé par les entreprises qu'abrite la ville des bords de la Seine : Latil, Talbot, Saurer. Oscar Egg et Georges Sérès, qui habitent Suresnes, participent également aussi au développement de la société qui, soit au Vel' d'Hiv, course de la Médaille, soit en cross cyclo-pédestre se classent classent chaque dimanche.

En 1924, l'Équipe cycliste Alleluia est composé principalement de coureur de la Société Sportive de Suresnes et court sous les couleurs de celle-ci[3].

Une section athlétisme est créée dans les années 1920 et organise, en 1928, une épreuve de « trois sports »[4]. La section de gymnastique est champion de France en 1930.

Présidents[modifier | modifier le code]

Coureurs ayant couru sous les couleurs de la Société sportive de Suresnes[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Courses organisées[modifier | modifier le code]

  • Challenge « Alphonse Thomann » (réservé aux vétérans >35 ans) 1913
  • Challenge Henri Sellier 1925
  • Prix Henri Martin 1933

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes
  1. Vice-président de « Paris-Sportif »
  2. Premier pas Dunlop, 1930.
Références
  1. a et b René Bierre, « Nos clubs cyclistes : la S.S. de Suresnes », Match l'intran,‎ , p. 12 (lire en ligne)
  2. a et b Roger Bastide et André Leducq (préf. Michel Droit), La légende des Pélissier, Presses de la Cité, , 328 p. (ISBN 2-258-00886-7).
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l « Paris-soir » du 3 mars 1924 disponible sur Gallica
  4. « Bulletin officiel de la Fédération française d'athlétisme » du 21 juillet 1928 disponible sur Gallica
  5. « Match, L'intran » du 27 mai 1930 disponible sur Gallica
  6. « Paris-soir » du 23 septembre 1940 disponible sur Gallica

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Liens externes[modifier | modifier le code]