Société sportive Jeanne d'Arc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Société Sportive La Jeanne d'Arc
Logo du Société Sportive La Jeanne d'Arc
Généralités
Surnoms La Jeanne / les mauves
Fondation 1927
Couleurs Mauve et blanc
Stade Stade Georges Lambrakis
(2 000 places places)
Siège 21, Avenue Raymond Mondon
97420 Le Port
Championnat actuel Championnat de La Réunion
Président Patrice Gaze
Entraîneur Jean Max Trépor

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile


La Société Sportive La Jeanne d'Arc est un club de football réunionnais basé au Port. C'est l'un des plus anciens clubs de football à la Réunion encore en activité.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondation en 1927[modifier | modifier le code]

La Société sportive de la Jeanne d'Arc est née en avril 1927 en fusion avec le « Portoise » et « la Parisienne ». Le nom de « Jeanne d'Arc » a été choisi en lien avec l'église Jeanne-d'Arc et au bateau du même nom. Elle porte les couleurs mauves et short blanc. La présidence est assurée à cette époque par Émilien Derimer et on notera les noms de quelques joueurs comme : Barbe Alberti, Dérimer Camille et Jules Rangama.

La Jeanne dans les années 1930 et 1940[modifier | modifier le code]

Au cours des années 1930, l'équipe dispute régulièrement des matchs amicales face aux équipage de navires stationnés au Port. Le seul problème était que le terrain de jeu n'était pas homologué car jugé trop sablonneux. Alors le 4 octobre 1933, le bureau du club est renouvelé et c'est Auguste Pignolet qui est chargé de la présidence. Après la guerre et la départementalisation en 1946, la Réunion n'a toujours pas de championnat de football et les portois se content des matchs amicaux.

Les débuts dans les années 1950[modifier | modifier le code]

Dans les années 1950, un mini-championnat au Port est organisé avec l'Indépendante, la Jeanne et la Réunion. Le recrutement des mauves cette année-là était basé sur le recrutement d'ouvriers du port et du chemin de fer ainsi que des dockers. Nombreux joueurs du clubs tels que les frères Murcy, Anicet et Iniéva intègre la sélection de la Réunion. Le stade ou la Jeanne recevait ces matchs à l'actuelle place Pierre-Semard. En 1951, le club du Port affronte des équipes mauriciennes en tournée à la Réunion. Cette même saison elle affronte en finale du championnat de première division la Patriote. Menant 1-0 en première mi-temps, la Jeanne d'Arc subit la pression des dyonisiens et finit par céder en s'inclinant 3-1.L'année suivante, le club de la cité maritime remporte son premier championnat de la Réunion. En 1955 jusqu'à 1962, Max Desventes devient le président du club et prend en charge une équipe assez jeunes issue des « réserves » et des « juniors ».

Le tournant en 1960[modifier | modifier le code]

Dans les années 1960, l'Indépendante et la Réunion disparaît, seule la Jeanne d'Arc continue d'exister. Touché par le sérieux et enjeux économiques réunionnais, le football local se restructure et surtout sera marqué par les bons résultats du club. 1960 sera l'année ou la Jeanne d'Arc remporte la Coupe de la Réunion en battant en finale la JS Saint-Pierroise 2-1. Deux ans plus tard, c'est André Gonthier qui est président de la Jeanne qui connaît des mauvais résultats. Malgré tout il restera 25 ans à la tête du club. À partir de 1966, le stade Lambrakis devient le stade principale des portois. Entre 1960 et 1972, les mauves seront souvent finaliste ou vainqueur en coupe de la Réunion.

La stabilité à partir des années 1990[modifier | modifier le code]

Au début des années 1990, la Jeanne d'Arc retrouve une place honorable dans le championnat de D1P, évitant entre autres la surenchère et les recrutements disproportionnés. Elle mise plutôt à valorise les jeunes. En 1992, le président de l'époque Mickaël Rosalie et ses dirigeants travaille main dans la main pour emmener au plus haut les portois. C'est aussi dans cette décennie qu'on verra éclore les frères Elcaman John en 1995 et Roberto en 2001. Le titre majeur des portois dans les années 1990 restera la coupe régionale de France en 1999.

Les années 2000[modifier | modifier le code]

L'évènement marquant des années 2000, restera le magnifique parcours en coupe de France en 2008-2009 ou le club atteint les 32e de finale face au Tours FC (perdu 7-1). C'est le deuxième réunionnais à connaître ce stade de la compétition après la Saint-Louisienne en 1995. En 2010 la Jeanne connaîtra en fin de saison la relégation mais remonte en D1P la saison suivante.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Effectif actuel[modifier | modifier le code]

ddd


Anciens joueurs[modifier | modifier le code]