Société nationale des constructions aéronautiques du Midi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Société nationale des constructions aéronautiques du Midi (en abrégé SNCAM[1]) était une société française de construction d'avions appartenant à l'État français. La société a été formée à la suite de la politique de nationalisations des industries de guerre mise en place par le Front populaire. Elle fut créée le 1er avril 1937[1].


L'ancienne société Constructions aéronautiques Émile Dewoitine a été placée sous le contrôle de l'état et renommée SNCAM[2].

La société a constitué l'une des six Société Nationales d'État issues du plan de nationalisation de 1936 de l'industrie militaire. À la fin de 1940, elles ont été réorganisés et, la SNCAM a été absorbée par la SNCASE[1]. À la suite de fusions ultérieures, les participations de l'ancienne SNCAM font maintenant partie d'Airbus Group.

Positionnement géographique[modifier | modifier le code]

Les sites de 1937 sont: Francazal (essais), Cugnaux (volume), Récollets (assemblage), Mondran (bureaux d'études), Ginestous (magasins), Jumeaux (magasins).

En 1939 est construit le hall de montage et hangar d'essais à Saint-Martin-du-Touch, dont l'architecte est René Kieger.

Produits[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Gérard Hartmann, Les réalisations de la SNCASE, , PDF (lire en ligne) « Il est décidé qu’au plus tard le 1er avril 1937, seront constituées en France six sociétés de construction aéronautique : les Sociétés nationales de construction aéronautique du Nord (SNCAN), de l’ouest (SNCAO), du Midi SNCAM), du Sud-Ouest (SNCAO), du Centre (SNCAC), du Sud-Est (SNCASE) plus une septième, la Société nationale de Construction de Moteurs (SNCM). »
  2. Dewoitine D.520, European Aeronautic Defence and Space Company, (lire en ligne) « At this time, Dewoitine was wrapped up with his company in the governmental SNCA du Midi (Societé Nationale de Constructions Aéronautiques du Midi). »