Société nationale de radiodiffusion et de télévision

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Société nationale de radiodiffusion et de télévision

Description de l'image Logo snrt.png.
Création 15 février 1928
Dates clés Avril 2005
Forme juridique Société anonyme
Siège social Drapeau du Maroc Rabat (Maroc)
Direction Fayçal Laâraïchi (PDG)
Mohamed Ayad (DG)
Actionnaires État marocain (100 %)
Activité Audiovisuel
Effectif 2 300
Site web www.snrt.ma

La Société nationale de radiodiffusion et de télévision (SNRT) est une société de participation marocaine, à vocation audiovisuelle, dont le capital est détenu à 100 % par l'État marocain. En 2007, le périmètre économique du groupe comprend plus de 12 sociétés.

La SNRT est un membre actif de l'Union européenne de radio-télévision et un actionnaire de la chaîne d'information Euronews[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La SNRT trouve son origine dans la fondation de Radio Maroc le 15 février 1928, qui commence ses émissions le 13 avril de la même année. Son autorité de tutelle est alors l'Office Chérifien des Postes et Télégraphes.

Le 22 octobre 1966, la Radiodiffusion Marocaine devient un établissement public doté de la personnalité civile et de l'autonomie financière. Mais le 1er janvier 1968 elle réintègre l'administration.

Le 28 décembre 1978, elle est rattachée à l'Administration centrale du Ministère de l'Information. Victime d'un certain immobilisme, et face à la libéralisation de l'audiovisuel marocain, la SNRT succède en avril 2005 dans ses moyens et ses attributions à la Radiodiffusion Télévision Marocaine (RTM) qui était une administration publique, afin de résister à la conccurence[2]. Depuis elle lance plusieurs initiatives. Ainsi elle modernise le matériel de la TVM[2].

Le 12 octobre 2006, un médiateur apparaît, chargé de recevoir les doléances des téléspectateurs. La société lance son nouveau site internet en octobre 2006[3].

Le 14 décembre 2009, le portail de la SNRT subit une refonte, pour la première fois, il intègre de la radio en direct par la diffusion en flux ainsi que de la vidéo à la demande pour la télévision de rattrapage. Le 6 janvier 2010, le groupe lance sa 8e chaîne, intitulée Tamazight, dédiée à la promotion et la préservation de la culture amazighe[4].

Services[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

La SNRT possède huit chaînes de télévision :

  • Al Aoula : 1re chaîne de télévision marocaine, chaîne généraliste,
  • Arryadia : consacrée au sport, lancée en 2006,
  • Arrabiâ : chaîne dédiée à la culture et au soutien scolaire,
  • Al Maghribia : généraliste et destinée à l'extérieur du Maroc, elle fut lancée le 18 novembre 2004,
  • Assadissa : chaîne à vocation religieuse,
  • Aflam TV : chaîne dédiée en premier lieu au cinéma,
  • Tamazight : chaîne dédiée à la promotion de la culture amazighe,
  • Laayoune TV : chaîne régionale destinée au Sahara marocain.
  • Une nouvelle chaîne est annoncée dans le nouveau cahier de charge nommée "la femme et l'enfant".
  • Une nouvelle chaîne HD est annoncée pour bientôt "Al Aoula HD"

Radios[modifier | modifier le code]

La SNRT dispose de plusieurs stations de radio :

Attributions de la SNRT[modifier | modifier le code]

La Radiodiffusion Télévision marocaine est une administration publique placée sous la tutelle du Ministère de la Communication.

Elle a pour mission d'assurer le service public de radiodiffusion dans le cadre du monopole de l'État en matière de télécommunications conformément aux dispositions législatives et règlementaires en vigueur.

À cet effet, elle est chargée :

  • De réaliser la couverture des activités politiques, économiques et sociales.
  • D'élaborer et de mettre en œuvre tout programme d'action et toute production audiovisuelle en matière de radio et de télévision.
  • De mener toute étude au sondage visant à l'amélioration qualitative de la radio et de la télévision à l'échelle régionale, nationale et internationale.
  • D'assurer l'orientation et la coordination de l'action des services extérieurs de la RTM.
  • D'encourager la production nationale de programmes artistiques et éducatifs.
  • De contribuer à la promotion des arts et de la culture par les programmes de la radio et de la télévision.
  • De produire et de co-produire des œuvres et des documents audiovisuels, de les commercialiser et de les diffuser sur les antennes et par tout autre moyen audiovisuel, tant au Maroc qu'à l'étranger, pour contribuer au rayonnement de la culture et de la civilisation marocaines.
  • De conclure toute convention pour la production ou l'échange de programmes avec des administrations ou organismes intéressés, aux fins de les diffuser par tout moyen audiovisuel à l'intérieur ou à l'extérieur du royaume.
  • De diffuser ses programmes par tout procédé de télécommunications, en vue de satisfaire les besoins d'éducation, d'information, de culture et de divertissement du public.
  • De diffuser des annonces ou des programmes de publicité sous toute forme.
  • D'organiser, constituer ou faire constituer, entretenir, modifier et exploiter le réseau national de diffusion de la radio et de la télévision.
  • D'élaborer les plans de développement à moyen et long termes de la RTM.
  • D'assurer la formation continue et le perfectionnement du personnel de la RTM aux métiers de l'audiovisuel.
  • D'entreprendre en matière de coopération et d'échanges, toute action à même de contribuer au renforcement de l'image du Maroc et à la diffusion de sa culture dans le monde.
  • D'assurer la représentation du royaume au sein de tous les organismes professionnels de la radio et de la télévision, régionaux, nationaux et internationaux, en collaboration avec les autorités gouvernementales chargées des affaires étrangères, de la coopération des postes et télécommunications.

Organisation de l'administration de la RTM[modifier | modifier le code]

La RTM est administrée par un directeur général. Elle comprend :

  • La Direction de la radio.
  • La Direction des ressources humaines et des affaires générales.
  • La Division de la coopération et des relations extérieures.
  • Les Services extérieurs constitués de stations régionales.

La réforme concernera également l'aspect ressources humaines, une restructuration qui s'appuie sur :

  • Requalification de formation et de formation continue.
  • Nouveau régime indemnitaire et grille des salaires motivantes.
  • Plan de redéploiement et mesures d'accompagnements sans oublier la mise à niveau technique pour réussir le nouveau projet.

Effectifs de la RTM[modifier | modifier le code]

La Radiodiffusion télévision marocaine s'assure la collaboration de 2 356 fonctionnaires et intervenants dans les domaines des programmes et de la production.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La SNRT devient actionnaire de la chaîne d'information en continu Euronews
  2. a et b L’ex-RTM liftée, La Gazette du Maroc, 20 juin 2005
  3. La SNRT lance son nouveau site internet
  4. Lancement de la chaîne "Tamazight"

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]