Société nationale des constructions aéronautiques du Nord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Société nationale des constructions aéronautiques du Nord

Création 1936
Disparition 1958

La Société nationale des constructions aéronautiques du Nord (SNCAN) est une société française née de la nationalisation des constructeurs de matériel de guerre, à la suite de la loi du [1].

Elle fut constituée par le regroupement des usines Potez de Méaulte, CAMS de Sartrouville, A.N.F. Les Mureaux aux Mureaux, Amiot de Caudebec-en-Caux et Bréguet du Havre.

Elle absorbe la SNCAC en juin 1949 et devient Nord-Aviation en janvier 1958, après l'absorption de la SFECMAS (société française d'étude et de construction de matériels aéronautiques spéciaux) en décembre 1954.

Quelques productions[modifier | modifier le code]

  • Nord 1000 Pingouin (1945), monomoteur quadriplace reprise du Messerschmitt Bf(Me) 108 avec moteur ARGUS allemand d'origine, Nord 1001 avec moteur Renault 6Q11 et Nord 1002 avec moteur 6Q10
  • Nord 1101 Noralpha (1946), quadriplace monomoteur (200 exemplaires) dérivé du Messerschmitt 208 avec un moteur Renault 6Q11
  • Nord 1203 Norécrin (1945), monomoteur de tourisme construit de 1949 à 1955 équipé suivant les versions d'un moteur Renault 4P ou Regnier 4L
  • Nord 2501 Noratlas (1949), bimoteur de transport militaire ayant connu un succès international
  • Stampe SV-4b (1946), biplan d'entraînement (961 exemplaires construits en France et en Algérie)
  • NC-856 Norvigie (1954), monomoteur triplace de liaison et d'observation
  • Nord Noroit 1400 (1946), hydravion bimoteur militaire

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Robert Frankenstein, Intervention étatique et réarmement en France 1935-1939, Revue économique, vol. 31, No 4, juillet 1980, pp. 743-781, [1] ou [2]