Société minière de Tenke Fungurume

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Société minière de Tenke Fungurume (SMTF) est une société d’exploitation minière de la province du Katanga en République démocratique du Congo. Elle est détenue par un consortium international (américains, britannique, japonais et congolais). Ses activités sont quasi nulles dû à un manque d'adapation de ses technologies aux conditions géologiques et métallurgiques des gisements de cuivre et de cobalt de ses concessions.

Histoire[modifier | modifier le code]

La société SMTF (Société Minière De Tenke Fungurume) a mis fin à ces opérations vers les années 1977-78.

Une Nouvelle Société a repris les concessions de Tenke et Fungurume en 1996 et s'appelle Tenke Fungurume Mining. Le capital de la société TFM est ensuite en partie détenu par Freeport-McMoRan, Lundin Holdings et Gécamines.

En mai 2016, Freeport-McMoRan annonce la vente de sa participation dans la mine de cuivre de Tenke Fungurume au chinois China Molybdenum pour 2,6 milliards de dollars[1].

Référence[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]