Société du Divin Sauveur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Société du Divin Sauveur
Ordre de droit pontifical
Approbation diocésaine 5 juin 1886
par Mgr Parocchi
Approbation pontificale 27 mai 1905
par Pie X
Institut congrégation cléricale
Type apostolique
But enseignement, paroisses, aide aux travailleurs, missions populaires et ad gentes
Structure et histoire
Fondation 8 décembre 1881
Rome
Fondateur François-Marie de la Croix
Abréviation S.D.S
Autres noms Salvatoriens
Patron Vierge Marie, les apôtres, saint Michel archange et saint Joseph[1]
Site web site officiel
Liste des ordres religieux

La société du Divin Sauveur (en latin Societas Divini Salvatoris) constituent une congrégation cléricale enseignante et missionnaire de droit pontifical.

Historique[modifier | modifier le code]

La congrégation est fondée par le prêtre allemand Jean Baptiste Jordan (1848-1918). En 1878, il s'installe à Rome pour étudier les langues orientales à l'université pontificale du Latran et, en 1880, il se rend en Palestine pour approfondir sa connaissance de l'arabe. Il mûrit ensuite la décision d'établir une congrégation missionnaire pour la défense et la propagation de la foi catholique parmi les non-chrétiens et reçoit les encouragements de Guglielmo Massaia.

L'institut est fondé sous le nom de société apostolique d’instruction le 8 décembre 1881 dans l'église Sainte Brigitte à Rome. Une année plus tard, le nom est changé en société catholique d’instruction. La société est approuvée le 5 juin 1886 comme institut religieux de droit diocésain par Lucido Maria Parocchi, cardinal-vicaire du diocèse de Rome. La branche féminine des sœurs du Divin Sauveur est fondée à Tivoli en 1888 par Marie des Apôtres (1833 - 1907).

En 1889, la préfecture apostolique d’Assam est confiée à la société du Divin Sauveur ; depuis l’Inde, les missionnaires se propagent en Chine et en Amérique du Nord. La première maison est ouverte à Tivoli en 1890 puis suivent des fondations en Autriche (1892), en Équateur (1893), en Suisse (1894), en Bohême et en Colombie (1895) ; En 1894, le nom de la congrégation est changé en société du divin Sauveur. La première maison en Allemagne, pays d'origine des premiers religieux, n'est fondée qu'en 1915.

L'institut obtient le décret de louange le 27 mai 1905, il est finalement approuvé par le Saint-Siège le 8 mars 1911 et ses constitutions religieuses sont approuvées définitivement le 20 mars 1922.

Activités et diffusion[modifier | modifier le code]

Les salvatoriens se dédient à l'enseignement, aux soins des paroisses et des sanctuaires, à aider les travailleurs et leurs familles, aux missions populaires et ad gentes.

Ils sont présents en :

La maison-mère se trouve à Rome.

Au 31 décembre 2008, l'institut comptait 156 maisons et 1170 religieux dont 824 prêtres.

Liste des supérieurs généraux[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L’identité », sur http://www.sds.org/fr (consulté le 8 novembre 2018)