Société de protection des forêts contre le feu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Société de protection
des forêts contre le feu
Logo de l'organisation
Situation
Création
Type Organisation à but non lucratif
Siège Québec, Drapeau : Québec Québec
Organisation
Président Luc Gagnon
Directeur général François Lefebvre

Site web www.sopfeu.qc.ca
Photo satellite montrant la traînée de fumée dans l'Atlantique en provenance des feux de forêts du Québec, en 2010.

La Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) est un organisme privé à but non lucratif de la province canadienne du Québec. Sa mission est d'optimiser la protection des forêts contre les incendies en vue d'assurer la pérennité du milieu forestier au bénéfice de toute la collectivité, et cela au meilleur coût possible. Pour ce faire, elle est chargée de la prévention, de la détection et de l’extinction des incendies de forêt.

En zone de protection intensive, elle fonctionne en partenariat public-privé (PPP) en collaboration avec le Gouvernement du Québec. Ses affaires sont menées par un conseil d’administration ayant des représentants de l’industrie forestière, des propriétaires de boisés privés et du gouvernement québécois.

En zone de protection nordique, un plan spécial d’organisation pour la protection contre les incendies de forêt est en place. Ce plan est géré par quatre organisations : le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, le ministère des Affaires autochtones et Développement du Nord Canada, Hydro-Québec et la SOPFEU.

L'organisation[modifier | modifier le code]

Les employés de la SOPFEU sont répartis stratégiquement à travers le Québec. Au siège social de Québec et dans les quatre bases principales (Baie-Comeau, Roberval, Maniwaki et Val-d’Or) où l'on y retrouve principalement des pompiers forestiers, des agents de protection et des aéropointeurs.

Ce personnel est supporté par un service administratif compétent ainsi que par des équipes d’encadrement et de soutien aux opérations spécialisées qui permettent à l’organisation d’être toujours plus efficiente.

Centre de coordination[modifier | modifier le code]

La lutte aux incendies de forêt requiert la participation de plusieurs intervenants. Une structure de commandement précise est respectée dans le processus de suppression des incendies. L'organisation possède quatre centres régionaux de lutte (CRL) ainsi qu'un centre provincial de lutte (CPL).

Ces centres travaillent conjointement à établir la stratégie pour la suppression des incendies. Ils doivent anticiper les situations potentiellement problématiques et s'assurer de la suffisance des moyens de détection et de combat à travers la province.

Ce travail s'effectue en étroite collaboration avec les services spécialisés qui voient au développement et à l'opération des systèmes informatiques, de télécommunications et des équipements électroniques sophistiqués. Le système d'information sur les incendies de forêt (SIIF) permet d'avoir en main toute l'information nécessaire à la prise de décision en temps réel.

Météorologie[modifier | modifier le code]

Les observations et les prévisions météorologiques sont essentielles au travail de la SOPFEU. Quotidiennement, le service de météorologie recueille et analyse les données horaires des stations météo automatiques du Réseau météorologique coopératif du Québec (RMCQ). Ces renseignements nous confirment de façon précise la situation en forêt. De plus, elles permettent de mesurer les indices servant à évaluer le danger d'incendie à l'échelle provinciale.

Prévention[modifier | modifier le code]

À la SOPFEU, l'éducation et la sensibilisation sont au nombre des actions posées en matière de prévention. Et pour cause, près de 400 incendies sont dus à l'activité humaine annuellement. À cet égard, les statistiques montrent qu'environ 70 % des incendies sont causés par l'homme.

Pour contrer cette situation, l'équipe du service de l'information travaille en collaboration avec les médias pour informer la population des situations à risque et pour diffuser le danger d'incendie. Également, dès que la situation l'exige, le Gouvernement du Québec en collaboration avec la SOPFEU suggèrent l'application de mesures préventives.

Détection[modifier | modifier le code]

Durant toute la saison de protection, des avions de détection survolent des millions d'hectares de forêt à la recherche de fumées suspectes. Leur circuit est établi selon le danger d'incendie, la foudre et les conditions météorologiques. Le trajet des avions de détection, munis d'un système CAE SkyDeploy, est suivi en temps réel par des préposés qui sont en communication constante avec le pilote afin de valider ses observations. Le système CAE SkyDeploy utilise le positionnement GPS et la communication satellite Iridium pour permettre aux pilotes de suivre leur mission sur la carte mobile affichée sur un écran tactile et aussi de transmettre et recevoir différents rapports à travers le système de communication Iridium.

Extinction[modifier | modifier le code]

Une attaque initiale dont la force de frappe est supérieure au potentiel de l'incendie, voilà la clé du succès dans une opération de suppression. Au Québec, l'avion-citerne amphibie est l'outil d'attaque initiale privilégié en raison de sa rapidité et du nombre de plans d'eau. Le rôle des avions-citernes est de contenir la progression de l'incendie.

Très rapidement, les pompiers forestiers se joignent à eux pour compléter l'extinction de l'incendie. Les groupes d'intervention, souvent héliportés, sont munis d'équipements tels que motopompes, tuyaux, outils manuels et de la machinerie lourde afin de contrer l'incendie et de l'éteindre complètement.

Ressources humaines[modifier | modifier le code]

La SOPFEU regroupe 169 employés réguliers et 302 employés saisonnier incluant 233 pompiers forestiers.

Les pompiers forestiers sont distribués ainsi:

Baie-Comeau: 69 pompiers

Roberval: 81 pompiers

Maniwaki: 37 pompiers

Val-D'or: 46 pompiers

En plus des employés de la SOPFEU, 600 combattants qualifiés mains-d'œuvre auxiliaire (MOA) sont formés annuellement afin de venir en renfort lorsque la situation est requise.

Ressources matérielles[modifier | modifier le code]

La Société de protection des forêt contre le feu comporte un centre de coordination, 4 bases principales, 12 bases secondaires et 15 bases d'appoint. De plus, 130 endroits d'entreposage de carburants avec produits moussants sont disponibles.

Aviation[modifier | modifier le code]

Chaque année, la SOPFEU établit des contrats avec certaines compagnies aériennes afin de disposer d'une flotte aérienne suffisante aux opérations courantes pendant la saison de protection.

14 avions-citerne sont à la disposition de la SOPFEU. 8 avions de type CL-415, 2 avions de type CL-215T et finalement 4 avions de type CL-215 combattent les feux chaque année.

De plus, 26 appareils de type Cessna 182 RG, 2 Cessna 337 et 1 navajo servent à la détection. On compte aussi 8 bimoteurs de type Cessna 310R pour l'aéropointage et le transport. Finalement,11 hélicoptères servant au transport de combattants font aussi partie de la flotte de la SOPFEU.

Stations météo[modifier | modifier le code]

La SOPFEU compte plus de 191 stations météo.

Documentaire traitant du sujet[modifier | modifier le code]

Pompier boréal, 1257 incendies de forêt pour 388 093 hectares de territoire brûlé! Tel est le bilan record de l’été 2005 au Québec. D’avril à septembre, ils auront été des dizaines d’hommes et de femmes à combattre avec professionnalisme ces importants feux de forêt, sauvant des vies et des valeurs. Pompiers du ciel et pompiers forestiers, passionnés et courageux, ils ont œuvré avec acharnement à la sauvegarde de notre patrimoine collectif.

Un documentaire choc réalisé par Bruno Boulianne sur les héros de la Sopfeu; les pompiers forestier.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]