Société anonyme des chemins de fer d'Anvers à Rotterdam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Société anonyme des chemins de fer d'Anvers à Rotterdam
Logo de Société anonyme des chemins de fer d'Anvers à Rotterdam
La locomotive « Rotterdam » des AR (1852/1858).

Création
Dates-clés création du Grand Central Belge structure a qui est confiée l'exploitation du réseau.

Forme juridique société anonyme
Sigle AR
Siège social Drapeau de Belgique Bruxelles (Belgique)

La Société anonyme des chemins de fer d'Anvers à Rotterdam est une entreprise ferroviaire belge créée en 1852 pour construire et exploiter des chemins de fer en Belgique et aux Pays-Bas.

En 1863 la société confie l'exploitation de son réseau au Grand Central Belge, structure qu'elle a créée avec la société de Est Belge.

Histoire[modifier | modifier le code]

Création[modifier | modifier le code]

Le monsieur Gihoul obtient par une convention, avec les gouvernements de Belgique et des Pays-Bas, les concessions des chemins de fer : d'Anvers à la frontière des Pays-Bas, de Hollandsch Diep à la frontière de la Belgique, de Roozendaal à Bréda, auquel s'ajoute l'exploitation d'un service de bateaux à vapeur entre le Hollandsch Diep et Rotterdam par Dordrecht. Ces concessions sont confirmées, pour ce qui concerne les Pays-Bas, le , par un arrêté du roi Guillaume III, et pour la Belgique, le , par une approbation ministérielle[1].

Le est approuvé la création de la société dénommée « Société anonyme des chemins de fer d'Anvers à Rotterdam » établie à Bruxelles par l'acte du . Son objet principal est l'établissement et l'exploitation des chemins de fer obtenus par monsieur Gihoul qui en fait apport à la société, avec leurs éléments annexes : études et devis, contre 800 actions de 250 francs chacune[1]. Le premier président est Josse-Pierre Matthieu (directeur à la Société Générale et à la Banque Nationale) propriétaire à Bruxelles. Les administrateurs sont : Louis Gihoul, John Masterman junior, Samuel Laing et James Ashweil[2]. La concession sur le territoire belge est définitivement accordée par une loi du et pour la concession sur le territoire des Pays-Bas, elle est définitivement accordée le par un arrêté royal (publié dans le moniteur le )[1].

L'ensemble des lignes de chemins de fer objet de cette concession est exploité dans sa totalité à partir du [1].

Le réseau ferré compte 81 kilomètres de voies ferrées : d'Anvers à Moerdyck et l'embranchement de Rosendael à Bréda[3].

Accords avec la société du Nord de la Belgique[modifier | modifier le code]

Le la société anonyme des chemins de fer du Nord de la Belgique cède à la société d'Anvers à Rotterdam l'exploitation de son chemin de fer d'Anvers à Hasselt. Cet accord est approuvé par l'arrêté royal du [4].

Accords avec la société de l'Est Belge[modifier | modifier le code]

Le les sociétés d'Anvers à Rotterdam et de l'Est Belge signent une convention pour fusionner leurs lignes et leurs exploitations, elles dénomment cette entité « Grand Central Belge »[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Sociétés anonymes de Belgique, 1857, p. 195
  2. Sociétés anonymes de Belgique, 1857, p. 198
  3. Auguste Perdonnet, Traité élémentaire des chemins de fer, Garnier Frères, , 3e éd. (lire en ligne), p. 101
  4. Belgique, Pasinomie : collection complète des lois, décrets, ordonnances, arrêtés et règlements généraux qui peuvent être invoqués en Belgique, E. Bruylant, (lire en ligne), p. 38
  5. « Société anonyme des chemins de fer de l'Est belge : Traité du 17 août 1871, avec la société anonyme des chemins de fer d'Anvers à Rotterdam », dans Adolphe Louis Joseph Demeur, Les sociétés anonymes de Belgique en 1857[-1873] : collection complète des statuts, collationnés sur les textes officiels, vol. 4, (lire en ligne), Société anonymes - année 1871, p. 107

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « 56 - Société anonyme des chemins de fer d'Anvers à Rotterdam : Statuts », dans Les sociétés anonymes de Belgique, , Sociétés de chemins de fer, p. 195-198

Articles connexes[modifier | modifier le code]