Société Anonyme, Inc.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Société Anonyme, Inc. était un collectif artistique américain créée en avril 1920 par Katherine Dreier, Man Ray et Marcel Duchamp.

Histoire de la Société Anonyme, Inc.[modifier | modifier le code]

Instituée en véritable société inscrite au registre du commerce, elle avait pour but d'organiser des performances (lectures de poèmes, concerts), des expositions d'art contemporain et de produire des publications. En 1926, le Brooklyn Museum accueillit l'International Exhibition of Modern Art organisée par la Société Anonyme Inc. Jusqu'en 1940, ce sont près de 80 expositions, principalement centrées autour de l'art abstrait qui verront le jour.

C'est Man Ray qui trouva le nom de l'organisation, en référence à l'appellation française « société anonyme » mais l'humour dadaïste de Duchamp n'est pas étranger à l'ajout du suffixe "Inc." pour incorporated, créant ainsi un syntagme pléonastique assurément ironique (translittéralement : « société anonyme S.A. »). Duchamp créa la marque du collectif, une sorte de tête d'antilope femelle stylisée.

Jusqu'en 1928, la Société Anonyme, Inc. possède un siège social dans le New Jersey. Après cette date, seule Katherine Dreier continuera l'aventure, organisant de nombreuses expositions et réunissant une collection d’œuvres contemporaines, laquelle fut offerte par donation à la Yale University Art Gallery en 1941.

La Société Anonyme, Inc. fut officiellement dissoute le 30 avril 1950, jour du trentième anniversaire, lors d'un dîner au New Haven Lawn Club situé au cœur de l'université Yale. À cette occasion, Duchamp rédigea les trente-deux notices d'artistes du Catalogue de la collection de la Société Anonyme[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Shearer West, The Bullfinch Guide to Art, Londres, Bloomsbury Publishing, 1996
  • Calvin Tomkins, Duchamp, Fitzhenry & Whiteside Ltd., 1996
  • J. Gross (éd.), The Société Anonyme : Modernism for America, New Haven : Yale University Press, 2006

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Publié à New Haven, Université de Yale, George Heard Hamilton, 1950 — cité in Opus international no 49 « Duchamp et après », Paris, Georges Fall, mars 1974, p. 24-29.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]