Snowden (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Snowden.
Snowden
Réalisation Oliver Stone
Scénario Kieran Fitzgerald
Oliver Stone
Acteurs principaux
Sociétés de production Endgame Entertainment
KrautPack Entertainment
Wild Bunch
Onda Entertainment
Vendian Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau de la France France
Genre thriller
Durée 134 minutes
Sortie 2016

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Snowden est un film germano-franco-américain réalisé par Oliver Stone, sorti en 2016.

Il revient sur les révélations faites par Edward Snowden sur la collecte illégale d'informations par la NSA sous prétexte de lutte antiterroriste.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En juin 2013, Edward Snowden, ancien employé à la CIA et de la NSA, divulgue des informations classifiées concernant les systèmes d'écoute de la seconde agence. Caché dans un hôtel de Hong Kong, il raconte alors son parcours à la réalisatrice Laura Poitras et au journaliste et blogueur Glenn Greenwald...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

Producteurs associés : Janet Lee et Joshua Sussman
Drapeau du Canada Canada : (festival international du film de Toronto)
Drapeau des États-Unis États-Unis :
Drapeau de l'Allemagne Allemagne :
Drapeau de la France France :
Drapeau de la Belgique Belgique :

Distribution[modifier | modifier le code]

 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[3] version québécoise (VQ) sur Doublage Québec[4]

Production[modifier | modifier le code]

Edward Snowden lors de son interview par Glenn Greenwald et Laura Poitras, le 6 juin 2013 à Hong Kong.

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Ce projet a redonné l'envie à Oliver Stone de revenir à un cinéma politique et engagé, alors qu'il n'avait pas réussi à concrétiser un projet de film biographique sur Martin Luther King : « J’étais vraiment épuisé et je m’étais dit : plus jamais. Je ne ferai plus ce genre de films. Je ne m’approcherai plus de ces idéalistes, ces hommes de conscience. Ils me brisent le cœur[5] ».

En 2014, le producteur Moritz Borman, collaborateur régulier d'Oliver Stone, l'informe que l’avocat russe d’Edward Snowden, Anatoli Koutcherena, a pris contact avec lui. Ce dernier a écrit un roman en partie inspiré par son expérience avec Snowden et souhaite rencontrer Stone pour en faire un film. Le réalisateur explique : « À l’époque, nous ne savions pas si nous ferions le film, on avait seulement l'idée que nous pourrions le faire à travers son histoire si nous décidions d’en faire une fiction ». Quelque temps après, Oliver Stone se rend à Moscou, pour rencontrer Edward Snowden en personne[5].

La production acquiert également les droits du livre The Snowden Files: The Inside Story of the World’s Most Wanted Man du journaliste Luke Harding[6].

Oliver Stone écrit le scénario de Snowden avec Kieran Fitzgerald. Oliver Stone déclare : « J’avais déjà travaillé avec lui, nous avions développé ensemble un bon script, même si le film ne s’est jamais fait. Kieran était un scénariste jeune, qui s’y connaissait en informatique et qui impressionnait Snowden. J’ai senti que cette histoire était sans doute la plus importante que j’écrirais jamais, alors j’ai dit oui. Et une semaine plus tard, j’étais à Moscou en rendez-vous avec Edward Snowden ». Il ajoute qu'il a dit : « Kieran, j'ai écrit Midnight Express en six semaines et ça m’a valu un Oscar. J’attends la même chose de toi[5] ! »

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Joseph Gordon-Levitt est confirmé dans le rôle d'Edward Snowden en [7]. Shailene Woodley rejoint ensuite la distribution pour incarner Lindsay Mills, la petite-amie d'Edward[8]. Margot Robbie avait refusé le rôle, prise par un autre projet[5].

En , Scott Eastwood obtient le rôle d'un agent de la NSA[9]. Melissa Leo incarne quant à elle la journaliste Laura Poitras, qui a notamment réalisé le documentaire Citizenfour sur Edward Snowden. Zachary Quinto interprète le journaliste Glenn Greenwald. Tom Wilkinson obtient le rôle d'Ewen MacAskill, correspondant pour The Guardian[10].

Courant , Timothy Olyphant[11], Rhys Ifans, Joely Richardson[12] et Nicolas Cage[13] rejoignent la distribution.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage débute le [14].

Par peur d'interférence par la National Security Agency, Oliver Stone a décidé de tourner la majeure partie du film à l'étranger[15] : « Nous sentions qu'il y avait un risque ici. Nous ne savions pas ce que la NSA projetait de faire, donc nous avons atterri à Munich, ça a été une belle expérience[15] ». Il a donc lieu à Munich (notamment aux Bavaria Studios), à Hong Kong, à Moscou. Quelques scènes sont cependant tournées aux États-Unis (Hawaï, Washington, D.C.)[16].

Musique[modifier | modifier le code]

Snowden
Original Motion Picture Soundtrack
Bande originale de Craig Armstrong et Adam Peters
Sortie [17]
Durée 42:25[17]
Genre musique de film
Label Deutsche Grammophon

La musique du film est composée par Craig Armstrong et Adam Peters.

Liste des titres[18]
  1. Adam Peters - Hotel Mira - 3:01
  2. Adam Peters - Whatever Happened To Paradise? - 2:19
  3. Craig Armstrong - Burden Of Truth - 2:04
  4. Adam Peters - SD Cards - 2:39
  5. Craig Armstrong - Hawaii Guitar Theme - 1:04
  6. Adam Peters - Running Out Of Time - 2:23
  7. Adam Peters - After All. Three Hops To Anyone - 2:19
  8. Craig Armstrong - Happiness Montage - 1:39
  9. Craig Armstrong - Ed Copies Data (Secret Downloading Variation) - 6:22
  10. Adam Peters - Telling Lindsay - 3:46
  11. Adam Peters - Download To Rubik - 4:32
  12. Craig Armstrong - Secret Downloading (Boys Noize Remix 2) - 4:10
  13. Craig Armstrong - Ed Is On TV - 2:28
  14. Craig Armstrong - Snowden Moscow Variation - 3:39

On retrouve par ailleurs dans le film des chansons absentes de l'album, notamment The Veil de Peter Gabriel, écrite spécialement pour le film[19],[20].

Sortie[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis, le film reçoit des critiques plutôt positives. Sur l'agrégateur Rotten Tomatoes, il obtient 63% d'opinions favorables, pour 178 critiques[21]. Sur Metacritic, Snowden décroche une moyenne de 58/100 pour 41 critiques[22].

En France, Snowden obtient une note moyenne de 3,4/5 sur le site Allociné, qui recense 30 titres de presse[23]. Du côté des avis positifs, Chloé Rolland écrit dans Les Fiches du cinéma : « Sorte de film-Wikipédia du plus grand scandale de surveillance du monde moderne, Snowden a l’efficacité d’un didactisme limpide. Associé au documentaire Citizenfour, ce biopic “heroic-historique” déroule un parfait scénario pour film d’espionnage ». Caroline Vié de 20 Minutes pense que « le réalisateur de JFK (1991) et W (2008) signe un biopic passionnant du donneur d’alerte qui a révélé au public les détails des programmes de surveillance de la NSA (National Security Agency) ». Dans Cinemateaser, on peut notamment lire : « Oliver Stone sans nuance, plein de mauvais goût et donneur de leçons pour un film où convergent de vrais partis pris de mise en scène, de bons acteurs et une histoire d'héroïsme ». Frédéric Foubert du magazine Première décrit quant à lui le film comme un « thriller efficace où Oliver Stone retrouve son mordant ». Dans Le Parisien, Renaud Baronian remarque que « Stone a choisi de s'intéresser à l'homme, tiraillé en permanence » et souligne la performance de Joseph Gordon-Levitt qui « fait une très forte impression ». Sophie Benamon de Studio Ciné Live associe le film à « du cinéma engagé qui pose les bonnes questions »[23].

Le film suscite également des avis plus nuancés ou négatifs. Didier Péron de Libération regrette que le film « n’essaie jamais de déconstruire le personnage ou de chercher autre chose qu’à être son porte-parole le plus obéissant [...] c’est curieux de la part d’un cinéaste qui entend ne jamais s’en laisser conter ». Joachim Lepastier des Cahiers du cinéma rapporte que « les bouleversements politiques contemporains auront toujours plus d’imagination qu’Oliver Stone ». Dans Le Monde, Thomas Sotinel déplore que le film « ne trouve jamais le juste rythme, la dimension qui conviendrait à son insaisissable héros ». Jean Serroy du Dauphiné libéré écrit notamment « Toujours à l’affût d’une juste et grande cause à défendre, Oliver Stone a manifestement trouvé avec Edward Snowden son héros : mais son film pâtit de l’absence d’une vraie progression dramatique et apparaît plus bavard que profond ». Dans Télérama, Frédéric Strauss regrette que « en se focalisant sur la vie privée du lanceur d'alerte, Oliver Stone passe à côté de ce qu'il voudrait dénoncer : le pouvoir de la NSA (National Security Agency), capable de mettre sur écoute le premier quidam venu ou Angela Merkel ». Christophe Carrière de L'Express remarque qu'Oliver Stone « oublie de faire monter la tension et se limite à un exposé des faits, certes édifiant, mais bien moins passionnant que le documentaire de Laura Poitras sur le même sujet, Citizenfour (oscar en 2015) »[23].

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
21 587 519 $[1] [24] 9[24]
Drapeau de la France France 481 591 entrées[25] [26] 5
Alt=Image de la Terre Mondial 34 308 695 $[25] - -

Distinctions[modifier | modifier le code]

Source : Internet Movie Database[27]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Snowden », sur Box Office Mojo (consulté le 21 décembre 2016)
  2. (en) Dates de sortie sur l’Internet Movie Database
  3. « Fiche du doublage français du film », sur RS Doublage, (consulté le 1er juin 2016) [m-à-j].
  4. Fiche du doublage québécois du film, consulté le 20 octobre 2016
  5. a, b, c et d Secrets de tournage - Allociné
  6. « Oliver Stone adapte l'histoire du sulfureux Edward Snowden », sur Allociné, (consulté le 19 février 2015)
  7. « C'est officiel, Joseph Gordon-Levitt incarnera Edward Snowden ! », sur Allociné, (consulté le 19 février 2015)
  8. (en) Tatiana Siegel, « Shailene Woodley in Talks to Star in Oliver Stone's Snowden Film (Exclusive) », sur The Hollywood Reporter.com, (consulté le 6 février 2015)
  9. (en) Dominic Patten, « Scott Eastwood Joins Oliver Stone’s Edward Snowden Pic », sur deadline.com, (consulté le 6 février 2015)
  10. (en) Jeff Sneider, « Melissa Leo, Zachary Quinto, Tom Wilkinson to Play ‘Citizenfour’ Trio in Oliver Stone’s Edward Snowden Movie (Exclusive) », sur thewrap.com (en), (consulté le 6 février 2015)
  11. Mike Fleming Jr, « Timothy Olyphant Follows ‘Justified’ With Oliver Stone’s Edward Snowden Film », deadline.com,‎ (lire en ligne)
  12. (en) « Oliver Stone’s ‘Snowden’ Set for Christmas Release in U.S. », sur Variety, nil (consulté le 23 février 2015)
  13. « Snowden : Nicolas Cage dans le prochain film d'Oliver Stone », sur Allociné, (consulté le 23 février 2015)
  14. (en) « On The Set For 2/16/15: David O. Russell Starts Lensing ‘Joy’, ‘Maze Runner 2′ Wraps & More », sur ssninsider.com, (consulté le 16 février 2015)
  15. a et b (en) Stephen Galloway, « Oliver Stone Reveals Clandestine Meetings With Edward Snowden, NSA Worries », The Hollywood Reporter, (consulté le 9 mars 2016)
  16. (en) Filming locations sur l’Internet Movie Database
  17. a et b (en) « Craig Armstrong / Adam Peters - Snowden (Original Motion Picture Soundtrack) », sur AllMusic (consulté le 24 octobre 2016)
  18. Craig Armstrong, Adam Peters – Snowden (Original Motion Picture Soundtrack) - Discogs.com
  19. (en) "The Veil" sur Discogs (liste des versions d'une même œuvre). Retrieved November 4, 2016.
  20. [vidéo] "The Veil" official music video sur YouTube
  21. (en) « Snowden (2016) », sur Rotten Tomatoes (consulté le 3 novembre 2016).
  22. (en) « Snowden (2016) », sur Rotten Tomatoes (consulté le 3 novembre 2016).
  23. a, b et c Critiques presse Snowden - Allociné
  24. a et b (en) « Snowden - weekly », sur Box Office Mojo (consulté le 21 décembre 2016)
  25. a et b « Snowden », sur JP box-office.com (consulté le 21 décembre 2016)
  26. « Snowden - France », sur JP box-office.com (consulté le 21 décembre 2016)
  27. (en) Awards sur l’Internet Movie Database

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]