Smithson Tennant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une personnalité image illustrant britannique image illustrant un chimiste
Cet article est une ébauche concernant une personnalité britannique et un chimiste.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Smithson Tennant (né le et décédé le ) est un chimiste britannique. Ce chimiste distingué et francophile était chevalier membre de la société Royale des Sciences d'où les initiales majuscules FRS pour Fellow of Royal Society qui affublent son nom.

Un chimiste anglais[modifier | modifier le code]

Smithson Tennant (1761-1815)

Smithson Tennant est connu pour sa découverte entre 1803 et 1804 des premiers composés de deux éléments chimiques, l'iridium et l'osmium, à partir du résidu noir et nauséabond de production du platine, à partir de minerais de platine préalablement attaqués et dissous à l'eau régale. Il apporte la preuve qu'il s'agit d'éléments alors inconnus et les nomment, le premier osmium car le tétraoxyde d'osmium était responsable de l'odeur (osmê en grec) pénétrante du résidu et le second iridium car ses premiers composés semblent esquisser une gamme étonnante de couleur, digne de l'arc-en-ciel (iris en gréco-romain). Il doit cette brillante étude menant à l'isolement de deux éléments chimiques au fait qu'habitant à proximité du port de Londres et des installations de traitement du minerai de platine, il disposait de quantité appréciable de résidus de corps platinoïdes, et que, savant francophile et informé des avancées et propositions des principaux chimistes français, qui soupçonnaient ces éléments, il sut devancer les recherches entamées sur le continent. Il fait parvenir et publier un article à la Royal Society le 21 juin 1804 sous le titre "On two metals, found in the black powder remaining after the solution of platina"[1].

Tennant reçoit pour ses travaux sur les platinoïdes la prestigieuse médaille Copley en 1804, le minéral tennantite observé en Cornouailles en 1819 a été nommé en son honneur.

Il avait contribué aussi à la démonstration de l'identité de l'élément carbone dans le charbon de bois et du diamant.

Plaque posée dans la très élisabethaine Finkle Street par les autorités de Selby en l'honneur du chimiste et professeur de Cambridge, membre de la Royal Society

Biographie[modifier | modifier le code]

Il naît à Selby dans le Yorkshire, et étudie à la Beverley Grammar School où l'on peut trouver une plaque commémorant la découverte de l'osmium et de l'iridium. Il commence par apprendre la médecine à Édimbourg en 1781 mais après quelques mois il déménage à Cambridge ou il se consacre à la botanique et à la chimie. Il obtient son doctorat en 1790 et à la même époque achète une propriété près de Cheddar où il expérimente en agriculture. En 1796, il découvre que le diamant est composé de carbone pur en réalisant sa combustion et en comparant avec celle du charbon[2]. Il devient professeur de chimie à Cambridge en 1813 mais ne donne qu'un cours, il est tué près de Boulogne-sur-Mer par l'effondrement d'un pont sur lequel il se promène.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Traduction "Sur deux métaux, trouvés la poudre noire restant après la dissolution du platine". Référence exacte ː Smitson Tennant, "On two metals, found in the black powder remaining after the solution of platina", Philosophical Transactions of the Royal Society, volume 94, 1804, pp 411–418
  2. Documentaire Les secrets de la matière - La chimie réinventée de la BBC

Liens externes[modifier | modifier le code]