S&W Bodyguard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Smith & Wesson Bodyguard)
Aller à : navigation, rechercher
Le S&W Bodyguard

Dérivé du Chiefs Special, le Smith & Wesson Bodyguard est construit sur la petite carcasse J et tire en double action. Sous le nom de Bodyguard ont été vendus des modèles avec carcasse en acier au carbone (S&W Modèle 38), en alliage léger (S&W Modèle 49) ou en acier inoxydable (S&W Modèle 638 et S&W Modèle 649). Dans les années 2010 est apparu une évolution à carcasse polymère sous la forme du Smith & Wesson Bodyguard .38.

Diffusion[modifier | modifier le code]

Compact et léger, il est souvent porté à la cheville par les policiers, les officiers de police ou les gardes du corps. Ce fut ainsi l'arme de Nguyễn Ngọc Loan, chef de la police de Saïgon, lors de l'exécution du capitaine Việt Cộng, Nguyễn Văn Lém (Offensive du Têt, 1968) mais aussi de Clyde Tolson, N°2 du FBI sous l'ère de J. Edgar Hoover. L'apparition des Glock 26/Glock 27 et autres Kahr K9 en limitent les ventes depuis la fin des années 1990.

Apparitions dans la fiction[modifier | modifier le code]

Dans le film Peur sur la ville (1975) le Bodyguard est l'arme de service du commissaire Letellier (Jean-Paul Belmondo) lorsqu'il est affecté à la brigade criminelle. On voit bien l'arme lors de l'interrogatoire dans le bar et lors de la poursuite sur les toits de Paris. De même, le Detective Ricardo Tubbs (Philip Michael Thomas) est armé d'un S&W Model 49 dans la série télévisée Deux flics à Miami.C'est également l'arme de Walter White, le héro de Breaking Bad.

Données numériques[modifier | modifier le code]

Modèle 38/638[modifier | modifier le code]

  • Munition : .38 Special
  • Longueur x hauteur : 16x11 cm
  • Canon : 5 cm
  • Masse du revolver vide : 567 g
  • Barillet : 5 cartouches

Modèle 49/649[modifier | modifier le code]

  • Munition : .38 Special
  • Carcasse : alliage ou alliage a
  • Longueur x hauteur : 16x11 cm
  • Canon : 5 cm
  • Masse du revolver vide : 397 g
  • Barillet : 5 cartouches

Sources[modifier | modifier le code]

  • L. Sérandour, Les Armes de poing modernes, Balland, 1970
  • R. Caranta, L'Aristocratie du Pistolet, Crépin-Leblond, 1997
  • R. Caranta, Les Armes de votre Défense, Balland, 1977
  • J. Huon, Encyclopédie de l'Armement mondial, tome 3, Grancher 2012.