Smilodon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Smilodon

Description de cette image, également commentée ci-après

Smilodon commun (Smilodon fatalis)

Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Sous-classe Theria
Infra-classe Eutheria
Ordre Carnivora
Sous-ordre Feliformia
Famille Felidae
Sous-famille Machairodontinae
Tribu Smilodontini

Genre

Smilodon
Lund, 1842

Espèces de rang inférieur

  • Smilodon populator Lund, 1842
  • Smilodon fatalis (Leidy, 1868)
  • Smilodon gracilis Cope, 1880
Description de l'image  Fichier:Smilodon californicus.jpg .

S. fatalis californicus

Un smilodon et un homme.

Smilodon est un genre de félidés qui vivaient en Amérique entre 2,5 millions d'années et 10 milliers d'années avant notre ère. Ils sont appelés smilodons ou tigre à dents de sabre, cette deuxième appellation étant étendue à d'autres machairodontinés. Semblable au lion, il était caractérisé par ses longues canines supérieures émergeant devant la mâchoire inférieure.

L'hypothèse selon laquelle le smilodon aurait vu le jour il y a 2,5 millions d'années pourrait être remise en cause par la découverte, dans le parc national des Badlands (Dakota du Sud, États-Unis), d'un fossile de crâne de tigre à dents de sabre datant de 33 millions d'années[1]. Toutefois, il pourrait ne pas s'agir d'un fossile du genre Smilodon, mais de celui d'un autre genre de tigre à dents de sabre.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom de cet animal vient du grec ancien σμίλη / smílê (« ciseau ») et ὀδούς / odoús (« dent »).

Description[modifier | modifier le code]

Crâne de smilodon exposé au Musée américain d'histoire naturelle.

Le smilodon avait une taille comparable à celle d'un lion, sa queue était toujours courte et ses griffes, comme la plupart des grands félins, étaient longues et rétractiles. Le smilodon (dents en couteaux) doit son nom à ses gigantesques canines de 18 à 20 cm lui servant sans doute à « poignarder » ses victimes. Il pesait 55 à 450 kg, mesurait environ 2,5 à 4 mètres et pouvait ouvrir sa gueule jusqu'à 120°[2].

Systématique[modifier | modifier le code]

Les smilodons font partie des Smilodontini, eux-mêmes inclus dans les Machairodontinae[3], sous-famille comprenant également Paramachairodus et Megantereon[4]. Les Machairondontinae font partie de la famille des Felidae depuis 1841[3].

Liste d'espèces[modifier | modifier le code]

Il existait 3 espèces de smilodons :

  • Smilodon gracilis : la plus petite des trois espèces de tigres préhistoriques, la moins massive (entre 55 et 105 kg), également la plus ancienne. Il vivait en Amérique du Nord au début du Pléistocène ;
  • Smilodon fatalis : de la taille d'un lion, il pesait entre 280 et 300 kg. Il était sociable et vivait au sud de l'Amérique du Nord pendant pratiquement tout le Pléistocène. Elle comprend en plus de la sous-espèce type Smilodon fatalis fatalis (Leidy, 1868), deux autres sous-espèces : Smilodon fatalis floridanus (Leidy, 1889) (de Floride) et Smilodon fatalis californicus Bovard, 1907 (du sud des États-Unis jusqu'au Pérou) ;
  • Smilodon populator (=Smilodon neogaeus) : la plus grande espèce (3 à 4 m) et pesait de 380 à 450 kg. Mais certains ont pu dépasser 500 kg. Il était sociable et vivait dans le bassin brésilien pendant la fin du Pléistocène.

Comportement social[modifier | modifier le code]

Le smilodon était une espèce vivant en groupes bien hiérarchisés, à la manière du lion. Des traces retrouvées sur les fossiles de La Brea témoignent du fait que des animaux, bien qu'ayant été sérieusement blessés, ont survécu plusieurs mois, alors que leurs blessures les empêchaient de chasser. Cela semble prouver que les membres du groupe s'entraidaient.

Chasse[modifier | modifier le code]

Le smilodon aurait été un superprédateur. On estime d'après sa morphologie, sa masse musculaire et sa mâchoire qu'il chassait les grands mammifères : des bisons (jeunes ou malades), des équidés et des camélidés. On sait qu'il était également charognard car beaucoup de ses fossiles ont été retrouvés autour d'autres fossiles à La Brea. Il pouvait manger jusqu'à 8 kg de viande par jour. Son absence de queue (dont les félins se servent pour équilibrer leur course) et sa morphologie laissent penser qu'il ne pouvait pas courir longtemps[2] et devait donc approcher ses proies par surprise.

Sa mâchoire étudiée par des biomécaniciens[5] montre une capacité de pression bien inférieure à celle d'un lion actuel et équivalente à celle d'un gros chien. La longueur et la courbure de ses dents de sabre mais surtout leur grande fragilité sur des mouvements latéraux limitaient grandement sa gamme de proie et sa manière de les attaquer. Il ne pouvait ainsi pas les saisir avec la mâchoire comme les félins actuels, mais sans doute les agripper avec ses griffes, les faire tomber, et ensuite d'un coup de mâchoire à la gorge, trancher avec ses dents de sabre les artères vitales de la proie[2] (les félins actuels étouffent le grand gibier en serrant leur mâchoire sur leur gorge).

Le smilodon n'était pas le plus grand prédateur nord-américain du Pléistocène, il était contemporain à Panthera leo atrox (lion d'Amérique) et Arctodus simus (ours à face courte), les deux plus grands prédateurs de l'époque. Un autre de ses concurrents était l'oiseau géant Phorusrhacos, qui mangeait probablement les carcasses laissées par Smilodon.

Une autre hypothèse est que le smilodon utilisait ses dents mâchoires fermées pour casser la glace, ou assommer ses proies (eusmilus) à la façon des morses, déchirer les épaisses couches de graisse de mammifères marins. Il possédait une alimentation et un comportement proche de celui de l'ours polaire, peut-être était-il même meilleur nageur que celui-ci. La musculature du cou ainsi que la taille des vertèbres cervicale et dorsale peuvent étayer cette hypothèse.

Disparition[modifier | modifier le code]

Plusieurs hypothèses ont été émises concernant sa disparition, qui intervient lors d'une période correspondant à une disparition de nombreuses espèces animales en Amérique du Nord[2]. La première, considérée comme la plus plausible par la majorité des spécialistes, met en cause le changement climatique qui a entraîné la disparition ou l'adaptation du grand gibier avec par exemple l'apparition du bison des plaines. Le chasseur très spécialisé qu'était le smilodon n'aurait pu s'adapter à ce changement[2]. La seconde hypothèse, aujourd'hui vue comme moins plausible, est celle d'une chasse par l'homme.

Références culturelles[modifier | modifier le code]

Le tigre à dents de sabre est une figure emblématique de l'imaginaire préhistorique, sa morphologie le fait apparaître comme « un terrible chasseur », les artistes et créateurs jouant à partir de ces représentations collectives pour l'intégrer dans leur œuvre.

  • Dans le film d'animation L'Âge de glace, le personnage de Diego est un tigre à dents de sabre (Smilodon).
  • Aux éditions Lug (éditions Marvel en VO, Lug est l'ancien éditeur français), Za-Bu est un tigre à dents de sabre, le plus fidèle ami de Ka-Zar, dans le pays sauvage de l'Antarctique. Un autre personnage, Victor Creed, a pour nom de code Dents de Sabre.
  • Dans Sur la terre des monstres disparus, le cinquième épisode est consacré au smilodon.
  • Dans Prehistoric Park, le zoologue Nigel Marven rapporte deux smilodons à son parc.
  • Dans 10 000, un film de Roland Emmerich, représentés 7 fois plus grand.
  • Dans le quatrième volume du manga 7 Seeds, les personnages de l'équipe de l'hiver ont affaire à un félin à dents de sabre directement inspiré du smilodon[6].
  • Un Smilodon apparaît dans l'épisode 3 et 7, saison 2, de la série Nick Cutter et les Portes du temps.
  • Les tigres à dents de sabres sont les montures des elfes de nuit dans le jeu World of Warcraft.
  • Dans la 1er saison française des Power Rangers : Mighty Morphin le ranger jaune à pour animal préhistorique le smilodon
  • Dans Rahan, un fauve à dents de sabres récurrent, appelé gorak, ressemble fortement au smilodon . Les parents de Rahan sont tués par des goraks.
  • Dans Blue Dragon, l'ombre de Marumaro est un tigre a dents de sabre
  • Dans la série de jeux vidéo Dragon quest
  • Dans le jeu vidéo The Elder Scrolls V: Skyrim
  • Dans le MMORPG Flyff.
  • Dans la LNH, le logo des Predators de Nashville s'inspire fortement du Smilodon
  • Dans le manga Saint Seiya, Syd de Mizar et son frère jumeau Bud d’Alcor, Guerriers Divins de Zeta, portent les armures du tigre à dents de sabre, blanche et noire. Ils utilisent des techniques de griffe et le casque de l’armure est la tête d’un smilodon, dont les dents encadrent et protègent les côtés du visage.
  • Dans le jeu vidéo Tokyo Jungle sur PS3, il est possible d'incarner un tigre à dents de sabre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.maxisciences.com/fossile/une-fillette-decouvre-un-fossile-age-de-33-millions-d-annees_art12226.html
  2. a, b, c, d et e "Prédateurs de la Préhistoire: le tigre à dents de sabre, documentaire de Richard Ross, produit par National Geographic Television, diffusé sur France 5
  3. a et b (en) Smilodon (saber-toothed cat), The Paleobiology database
  4. (en) Smilodontini, The Paleobiology database
  5. Stephen Froe, biomécanicien à l'Université de Nouvelle-Galles-du Sud dans le documentaire pré-cité "Prédateurs de la Préhistoire"
  6. L'auteur, Yumi Tamura, explicite ce rapprochement à la page 156.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :