Smaragde de Ravenne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Smaragde.

Smaragde de Ravenne ( ? – 611) ou Smaragdo en Italien, est un patricien byzantin qui fut nommé deux fois exarque de Ravenne dans les périodes 585-589 et 603-608.

Biographie[modifier | modifier le code]

Premier mandat[modifier | modifier le code]

Sa carrière politique débute en 585 quand l’empereur byzantin Maurice Ier (582-602) l’envoya dans la péninsule pour gouverner Ravenne en qualité d’exarchat impérial, après avoir rétabli la réorganisation administrative de l’Exarchat d'Italie.

Il est cité pour la première fois dans l’épître 3 du pape Pélage II de 585/586.

En 585, il signa une trêve avec Authari, roi des Lombards[1].

Il se révéla vite comme un exarchat au tempérament fort et décidé ; il est connu, en particulier pour sa cruauté envers les adhérents à la controverse des Trois Chapitres, jugés par Sévère patriarche d'Aquilée.

En 586/587, Smaragdo arrêta Sévère, trois évêques (du schisme d’Istrie) et le défenseur de l’église de Grado, qui furent contraints par la violence à renier leurs propres croyances hérétiques.

La colonne de Phocas, érigée sur le forum romain.

Les excès de Smaragdo continuèrent au point d’obliger Maurizio Ier à le rappeler en 589.

Selon Paul Dracre, il fut destitué du titre d’exarchat romain ; une inscription, découverte ces dernières années, atteste que le 31 mars 589 un certain Giuliano portait le titre d’exarchat, et fut donc en poste les quelques mois entre le départ de Smaragdo et l’arrivée de Romano.

Second mandat[modifier | modifier le code]

À la suite de l'insuccès de l’exarque Callinicius contre les Lombards, celui-ci fut remplacé par Smaragde, qui retourna donc en Italie entre 602 et 603. Selon certains historiens, ce serait l’empereur byzantin Phocas (602-610), qui accéda au trône après avoir assassiné Maurice Ier et, à un moment critique pour Byzance, envoya Smaragdo pour gouverner Ravenne. Sans exclure la possibilité que Smaragde fût envoyé en Italie par Maurice Ier en 602, avant son assassinat[2].

Smaragde, ne pouvant compter sur l’envoi de renforts d'Orient, d’autant plus que l'Empire était dans une guerre difficile contre la Perse, fut obligé de signer une trêve avec les Lombards en 603, qui fut prolongée jusqu’en 605. À la fin de la trêve, les Lombards conquirent Bagnoregio et Orvieto en Toscane, Smaragde se résolut à signer une autre trêve pour une année, renouvelée ensuite pour trois ans[3].

En 609, la trêve fut prolongée pour un an : Agilulf envoya Stabiliciano à Constantinople, où fut conclue cette trêve, renouvelée chaque année jusqu’en 615.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Paolo Diacono, III, 18.
  2. PLRE, p. 1166.
  3. Paul Diacre, IV, 32.

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • AA. VV. The Prosopography of the Later Roman Empire, Vol. III
  • Giorgio Ravegnani - I bizantini in Italia – 2004 edt. il Mulino, Bologna

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]