Slinky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Slinky en métal.
Slinky en plastique aux couleurs de l'arc-en-ciel.

Un Slinky (aussi appelé « Ondamania ») est un jouet en forme de ressort, fait de métal ou de plastique, inventé dans les années 1940 par l'ingénieur en mécanique Richard James.

La particularité de ce jouet est qu'il est capable de descendre les marches d'un escalier une fois son mouvement amorcé.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1943, Richard James, un ingénieur naval américain basé à Philadelphie, observe un ressort de torsion tomber d'une table et rebondir sur le parquet. Il dit alors à sa femme : « I think I can make a toy out of this » (« Je crois que je peux faire un jouet de ceci »).

Le Slinky (enregistré au no 1893 - Session 2001, de l'Assemblée générale de Pennsylvanie) a été nommé jouet officiel de la Pennsylvanie le 4 novembre 2001.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Le slinky est un petit jouet qui peut descendre les marches d'un escalier (ou d'un quelconque plan incliné théoriquement) en s'étirant d'une marche à l'autre. Il utilise donc la force de la gravité pour se propulser. Le slinky en métal est beaucoup plus efficace que le slinky en plastique[réf. nécessaire] puisqu'il garde toujours sa forme initiale après avoir descendu l'escalier, tandis que le slinky en plastique se plie et change de forme avec les utilisations, ce qui le rend inutilisable.

Des radioamateurs utilisent des slinky pour fabriquer des antennes afin de communiquer sur les ondes courtes car la forme bobinée permet de diminuer sensiblement la longueur des antennes, ce qui est apprécié lorsque l'espace disponible est limité (greniers, etc.).

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

  • Dans Ace Ventura en Afrique (1995), Ace tente de faire descendre un Slinky tout en bas de l'escalier de la lamaserie dans laquelle il s'était retiré après l'accident du raton laveur. Mais le Slinky s'arrête sur la dernière marche.
  • Dans Le Détonateur avec Leslie Nielsen, on voit un Slinky dévaler l'escalier dans lequel il se fait plaquer par un cambrioleur. Les deux arrêtent de se battre pour le regarder descendre d'un air interloqué, avant de reprendre leur bagarre.
  • Dans une scène de Les Seigneurs de Dogtown de Catherine Hardwicke, Jay Adams (joué par Emile Hirsch) se voit demandé par un publicitaire pour chanter le slogan de Slinky : « Slinky, Slinky, le jouet des garçons et des filles ; Slinky, Slinky, enchante toute la famille. » avant de décliner l'offre de 10 000 $ qu'il lui faisait[1].
  • Dans Toy Story, le personnage de Zigzag a une forme de Slinky. D'ailleurs, son nom anglais est « Slinky Dog » (chien-Slinky).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]