Sky Work Airlines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
SkyWork Airlines
Logo de cette compagnie
AITA OACI Indicatif d'appel
SX SRK Skyfox
Repères historiques
Date de création 1983
Généralités
Basée à Aéroport international Bern-Belp
Taille de la flotte 5
Nombre de destinations 21
Siège social Berne
Société mère SkyWork AG
Effectif 190
Dirigeants Martin Inäbnit
Site web www.flyskywork.com/fr
Siège du Sky Work Airlines
Un Dornier 328-110 de SkyWork Airlines

SkyWork Airlines (code AITA : SX, code OACI : SRK) est une compagnie aérienne suisse fondée en 1983 et basée à l'aéroport de Berne-Belp.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 2009, elle opère son premier vol régulier à destination de Rotterdam bien que jusqu'à décembre 2010, son activité consistait principalement à opérer des vols charters estivaux et événementiels (vols affrétés spécialement lors de grands événements ou salons dans une ville étrangère), ainsi que dans l'aviation privée. En novembre 2010, elle annonce un changement de stratégie avec des vols réguliers vers plusieurs grandes villes européennes dès 2011 et opère sous de nouvelles couleurs.

En 2012, la compagnie renforce sa flotte, entièrement en leasing. Elle ajoute 3 Dornier 328 à celui qu'elle exploite depuis 2003 et 2 Dash 8 Q400 à celui qu'elle exploite depuis 2009. Cette flotte renforcée permet à la compagnie d'offrir pour l'été 2012 vint-cinq destinations au départ de l'Aéroport international de Berne.

Pour l'été 2013, ce sont 28 destinations offertes et 9 pour l'horaire d'hiver. Mais ce développement rapide plonge la compagnie en pleine tourmente financière. Elle doit se restructurer afin d'éviter une faillite. Son directeur Tomislav Lang est remplacé par Rolf Hartleb et 12 postes sont supprimés[1]. Les difficultés financières la conduisent à imaginer un transfert pour fin 2013 de l'exploitation des vols et sa flotte d'aéronefs à son partenaire allemand MHS Aviation tout en souhaitant se défaire, également pour la fin de l'année 2013, de l'autorisation d'exploitation suisse dont elle était titulaire. Toutefois, l'opération n'ayant pu être réalisée, l'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC) lui octroie un prolongement de la validité de l'autorisation d'exploitation d'un mois.

Entre-temps, la compagnie décide d'annuler le transfert de ses activités et de sa flotte en Allemagne ce qui lui permet d'obtenir un prolongement d'autorisation d'exploitation par l'OFAC en janvier 2014 jusqu'en octobre 2014[2]. Ayant misé sur une stratégie payante via une restructuration réussie, un abandon de toute sa flotte de Dash 8 Q400 tout en rachetant 5 Dornier 328 précédemment loués, et passant de 28 à 18 destinations pour l'été 2014 tout en maintenant ses 9 destinations hivernales, la compagnie obtient, en juillet 2014, une autorisation d'exploitation par l'OFAC d'une durée illimitée[3]. Le même mois, son directeur en poste depuis seulement un an est remplacé par Martin Inäbnit. À la fin de l'année 2014, la compagnie dégage pour la première fois un bénéfice[4].

Dès juillet 2015, à la suite du retrait total de Swiss International Air Lines de l'Aéroport de Bâle-Mulhouse, la compagnie relie Berne à Londres via Bâle en reprenant à son compte la ligne EAP-LCY[5].

La compagnie annonce en janvier 2016 qu'elle va remplacer tous ses Dornier 328-110 par des Saab 2000 d'ici la fin de l'année. Le Saab 2000 immatriculé HB-IZD et acquis en septembre 2016 était précédemment exploité par la compagnie aérienne suédoise Braathens Regional. Il a effectué son tout premier vol commercial en octobre 1994 aux couleurs de la compagnie aérienne suisse Crossair.

Pour la saison d'été 2016, la compagnie annonce l'ajout de deux nouvelles destinations (Heringsdorf et Cologne) sous le même format de la ligne Londres-City: départ de Berne et d'une courte escale à l’EuroAirport[6]. Annoncée en février 2016[7], la liaison vers l'Aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle est finalement abandonnée dès juin 2016[8].

Le , la compagnie est clouée au sol[9], l'Office fédéral de l'aviation civile limitant son autorisation d'exploitation pour cause de plan de financement non assuré et Adria Airways Switzerland annonce reprendre certaines de ses destinations[10] (Berlin, Hambourg, Munich et Vienne). SkyWork Airlines annonce cependant, au lendemain de son grounding, le , avoir trouvé le financement pour la reprise de ses activités[11] et reprend ses vols dès le [12]. Adria Airways Switzerland annonce dans la foulée abandonner la reprise de certaines liaisons de SkyWork en souhaitant à la compagnie bernoise «(...) plein succès!»[13].

Destinations[modifier | modifier le code]

SkyWork Airlines opère des vols réguliers ou saisonniers vers les destinations suivantes (au 7 décembre 2017)[14]:

Drapeau de l'Autriche Autriche
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau de la Croatie Croatie
Drapeau de l'Espagne Espagne
Drapeau de la France France
Drapeau de l'Italie Italie
Drapeau de Jersey Jersey
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Drapeau de la Suisse Suisse
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni

Flotte[modifier | modifier le code]

SkyWork Airlines opère 5[16] appareils en septembre 2017[17].

La flotte de SkyWork Airlines :
Appareils Total Commandes Options Passagers Notes
Y Total
Dornier 328-110 3 31 31
Saab 2000 2 50 50
Total 5 0 0

Flotte historique[modifier | modifier le code]

Photographies[modifier | modifier le code]

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'aéroport de Berne supprime 22 postes, Tribune de Genève, consulté le 14 août 2015
  2. L’OFAC prolonge la validité de l’autorisation d’exploitation de SkyWork Airlines, Office fédéral de l'aviation civile, consulté le 14 août 2015
  3. La compagnie bernoise SkyWork obtient une autorisation d’exploitation de durée illimitée, Office fédéral de l'aviation civile, consulté le 14 août 2015
  4. A dream takes off, flyskywork.com, consulté le 14 août 2015
  5. François Duclos, « SkyWork Airlines reliera Berne à Londres via Bâle », sur Air Journal, (consulté le 3 décembre 2015)
  6. « SkyWork Airlines ajoute deux routes à Bâle-Mulhouse » (consulté le 3 juillet 2016)
  7. SkyWork Airlines annonce un Berne – Paris, air-journal.fr, consulté le 1er novembre 2017
  8. Communiqué de presse - Lancement de la liaison Berne - Paris Charles-de-Gaulle toujours en attente, flyskywork.com, consulté le 1er novembre 2017
  9. La compagnie aérienne bernoise SkyWork clouée au sol dès dimanche, Swissinfo, consulté le 1er novembre 2017
  10. La compagnie Adria Airways reprend des vols de SkyWork à Berne, Radio télévision suisse, consulté le 1er novembre 2017
  11. SkyWork se dit tirée d'affaire, 24 heures, consulté le 1er novembre 2017
  12. La compagnie aérienne SkyWork vole à nouveau, Swissinfo, consulté le 2 novembre 2017
  13. Adria Airways renonce aux liaisons de SkyWork, 24 heures, consulté le 2 novembre 2017
  14. Nos vols pour 2017/2018, flyskywork.com, consulté le 7 décembre 2017
  15. (de) Ab Sommer 2017 nach Sylt, biztravel.fvw.de, consulté le 12 septembre 2016
  16. Programme des vols d’hiver avec de légères adaptations, Sky Work Airlines, consulté le 12 septembre 2016
  17. SkyWork Airlines met en service le Saab 2000, airinfo.org, consulté le 12 septembre 2016

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]