Sky City Tower

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sky City Tower
天空城市
Sky City.png
Histoire
Architecte
Construction
22 Juillet 2013 - Jamais terminé ...
Coût
1 400 000 000 $
Statut
Projet abandonné
Usage
Mixte
Architecture
Style
Moderne
Hauteur
Flèche : 838 mètres
Toit : 727 mètres
Étages
220
Nombre dʼascenseurs
103Voir et modifier les données sur Wikidata
Administration
Contracteur
Broad Sustainable Building (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Propriétaire
Broad Sustainable Building (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Pays
République populaire de Chine
Ville
Coordonnées
Localisation sur la carte de Chine
voir sur la carte de Chine
Red pog.svg

La Sky City Tower (ou Sky City One) était un projet de gratte-ciel abandonné dont la construction avait débuté le dans la ville de Changsha, en Chine. Si construite, elle aurait pu atteindre une hauteur de 838 mètres de hauteur, soit 10 mètres de plus que la tour Burj Khalifa, actuellement la plus haute structure du monde.

Il était prévu que sa construction s'effectue en 210 jours uniquement pour un coût estimé à 1 400 000 000 $. La tour aurait eu 220 étages, 104 ascenseurs et sa superficie aurait été de 1 000 000 m2, pour une capacité d'accueil de plus de 100 000 personnes.

Construction[modifier | modifier le code]

La tour devait originellement être édifiée en un temps record de 3 mois, de à [1]. Ce délai très court s'explique par le fait que plus de 95 % du bâtiment aurait été construit à partir d'éléments préfabriqués, l'essentiel de la construction aurait consisté à effectuer le montage de ces différents éléments. Après avoir été avancée une première fois en , la durée annoncée fut allongée à 7 mois dès le mois de . Peu de temps après, le permis fut reporté par les autorités locales pour des questions de sécurité, d'impact environnemental et de congestion[2]. La construction débute finalement le [3].

Cependant, dès le , la construction est interrompue à la suite de problèmes d'ordre administratif[4]. Le , Wang Shuguang, general manager du Broad Group's US operation intervient dans le China Daily USA pour annoncer que l'assemblage sur site ne pourrait pas commencer avant [5].

En l'absence de perspectives de reprise de la construction au cours des mois qui suivirent, les fondations du bâtiment furent à la place utilisées comme fermes piscicoles[6].

Impact environnemental et annulation[modifier | modifier le code]

La tour devait être érigée en zone rurale, plus précisément à proximité du lac Daze qui accueille 135 espèces d'oiseaux différents selon une étude publiée en 2011. Cela suscita l'opposition immédiate de militants écologistes locaux qui exprimèrent leurs inquiétudes quant aux dommages potentiels infligés sur l'écosystème[7].

Le , Le Quotidien du Peuple rapporte que le projet pouvait être considéré comme abandonné en raison de la mise en place par les autorités d'un plan de conservation de 20 marécages où de nombreuses espèces d'oiseaux rares nichent, ce qui inclut le lac Daze qui devait accueillir la tour en ses abords. Les possibilités de développement immobilier y étant désormais proscrites, la construction ne pouvait donc plus redémarrer[8]. Cela n'empêcha pas Broad Group de persister à vouloir construire cette tour malgré ce désaveu, quitte à la bâtir dans une autre région[9].

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le plus haut gratte-ciel du monde sera construit en Chine en... 90 jours », La Tribune, 21 juin 2012
  2. « « Le plus grand immeuble du monde sera chinois et à la campagne » », Rue 89, à partir de Quartz (anglais),‎ (lire en ligne).
  3. « Chine : quatre mois pour construire la plus haute tour du monde », Le Point,‎ (lire en ligne).
  4. « China blocks world’s tallest skyscraper but not the curse | beyondbrics », Blogs.ft.com,
  5. (en) « "Sky City aims high on many levels" »,
  6. Amy Frearson, « Foundations for planned "world's tallest building" in China repurposed as fish farm », www.dezeen.com, (consulté le )
  7. "China Youth Daily", « City in the sky, Changsha’s ‘world’s tallest building’ no taller after stalling for three years », Global Times, (consulté le )
  8. Jiang Jie,Bianji, « Hunan drops ambition on world’s tallest building amid protests », Le Quotidien du Peuple, (consulté le )
  9. Esther Fung, « China’s Edifice Complex: A Setback Delays World’s Tallest Tower », The Wall Street Journal, (consulté le )