Skread

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Skread
Nom de naissance Matthieu Le Carpentier
Naissance (40 ans)
Hérouville-Saint-Clair
Activité principale producteur, compositeur, musicien, artiste
Genre musical Hip-hop
Années actives depuis 2004
Labels 7th Magnitude

Matthieu Le Carpentier, plus connu sous son nom de scène Skread ([skʁɛd], prononcé en anglais : [ˈskɹɛd]), né le à Hérouville-Saint-Clair (France), est un producteur de musique, compositeur, musicien et beatmaker français[1].

Il commence sa carrière en composant pour de nombreux artistes[2] parmi lesquels Diam's, Booba, Rohff, Sinik et Nessbeal. Il s’illustre par la suite comme proche collaborateur d'Orelsan, qu'il a rencontré en 2000, alors qu'ils étaient étudiants en école de commerce[3]. Il est le cofondateur avec son associé « Ablaye », Abdoulaye Doucouré, du label 7th Magnitude[2] sur lequel Orelsan et Gringe sont signés.

Carrière[modifier | modifier le code]

En 2004, Skread se fait connaitre[réf. nécessaire] en participant à l’album Panthéon de Booba dans lequel il compose les titres Tallac et Baby[4]. Cette même année il produit 6 titres sur la compilation « Street lourd hall star »[4] de la Mafia K’1FRY dont les feats de Kool Shen, Diams, Rohff, Rim’k, Lino.

En 2006, il produit 3 titres sur l’album certifié diamant Dans ma bulle de Diam’s, dont La Boulette qu’il coproduit avec Kilomaitre et Elyo[4][source secondaire nécessaire]. Ce single sera récompensé aux NRJ Music Awards pour la Meilleure Chanson francophone de l’année.

En 2006 et 2008, il réalise les deux premiers albums de Nessbeal, La mélodie des briques et Rois sans couronne sur lesquels il compose respectivement 10 et 9 titres.

Par la suite, il se concentre sur le développement de son label 7th Magnitude et de l’artiste Orelsan, dont le 1er album sort en . Intitulé Perdu d'avance, produit, réalisé et composé entièrement par Skread, celui-ci est certifié disque de platine[5].

En 2010, Skread réalise le troisième album NE2S de Nessbeal, il compose 11 titres[réf. souhaitée].

Skread produit en 2011 Le Chant des sirènes, 2e album d’Orelsan. Il compose 12 des 16 titres[réf. souhaitée]. Cet album sera certifié 2 fois platines[5].

En 2013, il produit l’album des Casseurs Flowters, duo constitué d’Orelsan et Gringe, intitulé Orelsan et Gringe sont les Casseurs Flowters et certifié disque de platine[5]. Le succès de cet album les conduit à l’adapter en un film semi autobiographique Comment c'est loin, sorti en salles le . Skread compose la musique du film et y joue son propre rôle[6]. Il produit également l’album de la bande originale sortie en même temps que le film, qui sera certifié disque de platine à son tour[5].

En sort le single d’Orelsan Basique[7] composé et produit par Skread, le clip dans lequel Skread fait une apparition annonce la sortie de l’album La fête est finie. Ce dernier sort le et sera certifié disque de platine dès la 1re semaine[8]. Skread y compose 10 des 14 titres[réf. souhaitée] dont les featurings avec Dizzee Rascal, Nekfeu, Gims et Ibeyi. Il co-compose le single Tout va bien avec Stromae qui sera certifié single de platine[5]. L’album La fête est finie obtient la certification disque de diamant huit mois après sa sortie[5], gagnera quatre Victoires de la musique en 2018 et 2019, pour meilleur album de rap, artiste masculin de l’année, clip de l’année, et tournée de l’année[9].

La réédition Épilogue de cet album en 2018 inclura les artistes YBN Cordae, Damso, Eugy et Kojo funds. Skread y produit entre autres Rêves bizarres avec Damso certifié single de platine[5].

En 2018, Skread compose et réalise les titres Alhadji baller et Pepperdem sur l’EP Home and away de Shirazee, qui sort sur le label 7th Magnitude et Juss different[10].

En 2019, il compose la musique/score du film de Thomas Ngijol et Karole Rocher Black Snake[11] et supervise la réalisation[12],[13] de la bande originale inspirée du film sur laquelle figure Orelsan, Shirazee, MHD, Dosseh, Stromae, Oxmo Puccino.

En 2020, il compose et réalise le titre 23 sur l’album Twice as tall de Burna Boy[14] et il est annoncé en featuring avec Chris Brown et Dadju sur l’album No limit[15].

À l'automne 2021 Skread, apparait dans la série documentaire Montre jamais ça à personne[16], réalisée par Clément Cotentin. Il produit également le 4e album d'Orelsan Civilisation, réalisé pendant la pandémie de Covid-19 et qui sort le . Il apparait dans le clip de L'odeur de l'essence[17] sorti le , réalisé par David Tomaszewski.

7th Magnitude[modifier | modifier le code]

En 2006, Skread fonde le label français de hip-hop et R&B 7th Magnitude avec son ami Ablaye, membre de l'entourage d'Orelsan. Le label a été déterminant dans le lancement d'Orelsan, Skread ayant produit et réalisé les trois albums Perdu d'avance, Le Chant des sirènes et La fête est finie. Septième magnitude a également publié les albums NE2S et Sélection naturelle de Nessbeal ainsi que le premier album studio d'Isleym, intitulé Où ça nous mène.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums de compilation[modifier | modifier le code]

  • 2005 : Instrus
  • 2013 : Instrus 2.0

Production[modifier | modifier le code]

Cette liste d'albums récapitule ceux pour lesquels Skread a produit (que ce soit en tant que producteur ou coproducteur).

Année Artiste Album
2004 Booba Panthéon
Nysay L'asphaltape
Starting Blocks
Street Lourd Street Lourd Hall Stars
2005 Booba Autopsie, Vol. 1
Brasco and El Matador Bombattak MC's
IV My People IV My People Mission
LIM Enfant du ghetto
Lino Paradis assassiné
Rohff Au-delà de mes limites
Sinik La main sur le cœur
2006 Diam's Dans ma bulle
DJ Whoo Kid and DJ Cut Killer Mixtape Evolution
Hostile Records Hostile 2006
Nessbeal La mélodie des briques
Nysay Au pied du mur
2007 El Matador Parti de rien
Passi Evolution
Salif Boulogne Boy
2008 Nessbeal Rois sans couronne
Salif Prolongations
2009 Frenesik Industry Maghreb United
Orelsan Perdu d'avance
Taipan Punchliner
2010 Isleym Avec le temps
Nessbeal NE2S
2011 Nessbeal Sélection naturelle
Orelsan Le chant des sirènes
2013 Disiz Transe-lucide
Casseurs Flowters Orelsan et Gringe sont les Casseurs Flowters
2014 Isleym Où ça nous mène
2015 Casseurs Flowters Comment c'est loin
2017 Orelsan La fête est finie
2018 Orelsan La fête est finie - Épilogue
2020 Burna Boy Twice as tall
2021 Orelsan Civilisation

Filmographie[modifier | modifier le code]

Année Titre Rôle Notes
2015 Comment c'est loin Lui-même Film semi-autobiographique

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fabrice Pliskin, « Profession beatmaker », L'Obs, no 2718,‎ , p. 92 à 93 (ISSN 0029-4713).
  2. a et b « Skread | Interview », sur Abcdr du Son, (consulté le )
  3. « Rencontre avec Skread, le discret producteur d’Orelsan : «Je veux que les gens aiment mon pote» », sur leparisien.fr, (consulté le )
  4. a b et c « Skread », sur Discogs (consulté le )
  5. a b c d e f et g « Les certifications », sur SNEP (consulté le )
  6. (en) « Skread », sur IMDb (consulté le )
  7. « le tournage de "basique" » [vidéo], sur youtube.com
  8. « Orelsan décroche le disque de platine en seulement une semaine ! », sur MCE TV, (consulté le )
  9. « Orelsan décroche une Victoire de la musique et cite les 50 membres de son équipe », sur France 3 Normandie (consulté le )
  10. « COUP DE COEUR : Shirazee, l'afro-pop du futur », sur Clique.tv, (consulté le )
  11. Benoit Basirico- contact@cinezik.org, « Black Snake, la légende du serpent noir (2019) - la BO • Musique de Skread (Matthieu Le Carpentier) • - Soundtrack • :: Cinezik.fr », sur cinezik.org (consulté le )
  12. « Orelsan dévoile le clip bouillant de « White Snake » », sur parismatch.be, (consulté le )
  13. Yohann Ruelle, « Clip "White Snake Freestyle" : Orelsan lâche un titre bouillant pour le film "Black Snake" », sur chartsinfrance.net, (consulté le )
  14. « Burna Boy Announces New Record 'TWICE AS TALL' », sur HYPEBEAST (consulté le )
  15. « Orelsan en feat avec Ninho, Dadju avec Chris Brown & Skread, etc. : le projet fou « No Limit » ! (Photo) », sur Rapunchline : C'est tout le rap français sur un seul site !, (consulté le )
  16. « « Montre jamais ça à personne » sur Prime Video : Orelsan raconté par son petit frère », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  17. « OrelSan dévoile "L'odeur de l'essence", un titre politique explosif qui dézingue des leaders pyromanes », sur Franceinfo, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]