Sizaire-Naudin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sizaire-Naudin
Description de l'image Emblem Sizaire-Naudin.JPG.
Création 1905
Disparition 1921
Fondateurs Maurice Sizaire
Siège social Drapeau de France Paris (France)
Activité Automobile

Sizaire-Naudin est un constructeur automobile français.

Histoire[modifier | modifier le code]

Maurice Sizaire est né en 1877 et décédé en 1970.

Un ami de la famille, Louis Naudin (1876-1913)[1], vient aider Maurice à construire leur première voiture, vers 1900.

L'usine se trouvait à Courbevoie, au 52 rue Victor-Hugo.

Georges Sizaire (1880-1924)[2], le jeune frère de Maurice, et Naudin ont participé à de nombreuses épreuves de courses automobiles, au début du XXe siècle[3], notamment au XIIe Grand Prix de l'ACF en 1912 avec trois véhicules, entre les mains de G. Sizaire (abandon au 17e des 20 tours), de Thomas Schweitzer, et de Naudin, pour la dernière compétition de la marque.

En 1912 toujours, à la suite d'une mésentente avec l'un de leurs investisseurs, les deux frères Sizaire quittent leur compagnie, pour en fonder une nouvelle à Londres l'année suivante, la Sizaire-Berwick (en), avec le concours de l'importateur sur place pour Corre La Licorne, Frederick William Berwick. Elle restera en activité jusqu'en 1927, à Courbevoie et Park London.

Après la guerre, l'ancienne compagnie française redémarre quant à elle sous le nom de Société des nouveaux établissements Sizaire et Naudin, puis elle disparaît en 1921, malgré une réapparition furtive en course la même année dans la Coupe des Voiturettes du Mans. Au Mondial de l'automobile de Paris en 1919, une Torpédo type D 2.3L. quatre places a pourtant été présentée au public[4].

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (double vainqueur de la Coupe des Voiturettes de Boulogne, en 1907 et 1908 devant Georges Sizaire -meilleur temps au tour 1908-, ainsi que gagnant de la première Coppa delle Vetturette de Madonie en 1907 devant Vincenzo Florio, avec le meilleur temps au tour de course, il est encore deuxième du premier Grand Prix de Voiturettes à Dieppe en 1908 derrière Albert Guyot sur Delage.)
  2. (vainqueur notamment de la première édition de la Coupe des Voiturettes de Boulogne-sur-Mer, en 1906, avec le meilleur temps au tour de la course, puis encore meilleur temps en course lors de la deuxième Corsa Vetturette Madonie de 1908.)
  3. Lebouc leur prêtant parfois son concours en course, en 1906 et 1907.
  4. Automobilia : Toutes les voitures françaises 1920 (salon d'octobre 1919), Paris, coll. Histoire & collections,n°31, page 79 (texte) et page 78 (images) - 2004.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :