Six corps de marchands

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Six Corps désignent les corps de métiers des marchands de Paris, du Moyen Âge à la Révolution.

Historique[modifier | modifier le code]

Écu de Paris

Il s'agissait des drapiers, des épiciers, des merciers, des fourreurs, des bonnetiers et des orfèvres (dans l'ordre de préséance arrêté en 1660). Leurs statuts donnés par les souverains leur offrent des privilèges et des droits de police, les corps étaient gouvernés par des maîtres et avaient des armoiries.

À la fin de la Guerre de Sept Ans, le secrétaire d'État à la Marine Choiseul fit appel à la générosité des habitants du royaume pour financer la construction de vaisseaux : la flotte française ayant perdu nombre de ses unités (batailles de Lagos & des Cardinaux) et surtout l'État étant très largement endetté.

Les Six Corps des marchands de Paris offrirent assez d'argent pour faire construire le vaisseau de 74 canons (28 pièces de 36 livres, 30 de 18 livres et 16 de 8 livres) les Six Corps, lancé en 1762 et qui resta en service jusqu'en 1779.

Article détaillé : Don des vaisseaux.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques-Maximilien Benjamin Bins de Saint-Victor, Tableau historique et pittoresque de Paris : depuis les Gaulois jusqu'à nos jours, t. second, seconde partie, Paris, C. Gosselin puis Lésage, , 2e éd., disponible sur Gallica.

Voir aussi[modifier | modifier le code]