Site fossilifère de Messel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Site fossilifère de Messel *
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial de l'UNESCO
MesselFossilPit081310.JPG
Coordonnées 49° 55′ 00″ nord, 8° 45′ 14″ est
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Subdivision Arrondissement de Darmstadt-Dieburg, Hesse
Type Naturel
Critères (viii)
Superficie 70 ha
Numéro
d’identification
720
Zone géographique Europe et Amérique du Nord **
Année d’inscription 1995 (19e session)

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Site fossilifère de Messel
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

Le site fossilifère de Messel est une carrière désaffectée de schiste bitumeux. En raison de sa richesse en fossiles, il a une grande importance géologique et scientifique. Il est classé au patrimoine mondial depuis 1995 par l'Unesco.

Localisation[modifier | modifier le code]

Le site de Messel est situé en Allemagne dans la Hesse à environ 35 km au sud-est de Francfort, près de Darmstadt.

Hypothèse d'un rejet ancien de gaz volcaniques[modifier | modifier le code]

La zone située aux alentours de Messel a vraisemblablement été active d'un point de vue tectonique pendant l'éocène. Cela a abouti à l'hypothèse selon laquelle une éruption limnique telle que celle ayant eu lieu en 1986 au lac Nyos au Cameroun serait à l'origine de la grande quantité de fossiles d'espèces non-aquatiques retrouvés. Les gaz volcaniques tels que le dioxyde de carbone et le sulfure d'hydrogène accumulés dans le lac auraient été libérés brutalement, tuant les individus les plus sensibles. Lors de ces rejets, les oiseaux et chauves-souris volant trop près de la surface auraient été asphyxiés, de même que les espèces terrestres se trouvant trop près du rivage. La grande profondeur du lac auraient ensuite permis aux cadavres des animaux de couler dans des zones pauvres en bactéries et en oxygène où elles ils auraient été préservés, le lac étant à l'époque méromictique[1], avant d'être recouverts par des couches de boue qui se pétrifia par la suite, conduisant ainsi à une accumulation de fossiles exceptionnels par leur qualité, leur quantité, leur variété et leur conservation.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Les schistes bitumeux se sont formés durant l'Éocène moyen, il y a 47 Ma environ[2]. L'anoxie du milieu de dépôt a permis une préservation exceptionnelle (Konservat-Lagerstätte), mais le taux élevé de matières organiques dans le sédiment et les fossiles mêmes, provoque leur désagrégation à l'air libre, ce qui a amené les chercheurs à adopter une méthode de substitution du sédiment par de la résine artificielle, procédé décrit en 1962 par le paléontologue Oskar Kuhn. Outre des squelettes totalement articulés et des contenus stomacaux, le site a livré les fossiles les plus divers jusqu'à des coléoptères préservés avec leurs couleurs[2]. Le site fournit notamment des informations uniques sur les premières étapes de l'évolution des mammifères.

Fossiles[modifier | modifier le code]

Parmi les fossiles trouvés, on compte :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. G. Richter et Baszio, S., « Traces of a limnic food web in the Eocene Lake Messel — a preliminary report based on fish coprolite analyses », Palaeogeography, Palaeoclimatology, Palaeoecology,‎ (lire en ligne)
  2. a et b (en) Lehmann, T. & Schaal, S.F.K. (eds) (2011). « The World at the Time of Messel: Puzzles in Palaeobiology, Palaeoenvironment, and the History of Early Primates ». 22nd International Senckenberg Conference. 15th – 19th November 2011, Frankfurt am Main. Conference Volume. Senckenberg Gesellschaft für Naturforschung, Frankfurt am Main. pp. 203, http://www.senckenberg.de/files/content/forschung/abteilung/palaeoanthropologie/tagung_messel_2011/22nd_senckenberg_conference_volume_light_version.pdf

Sur les autres projets Wikimedia :