Sitarail

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une entreprise image illustrant la Côte d'Ivoire
Cet article est une ébauche concernant une entreprise et la Côte d'Ivoire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?).
Les entreprises étant sujet à controverse, n’oubliez pas d’indiquer dans l’article les critères qui le rendent admissible.

Société internationale de transport africain par rail
Image illustrative de l'article Sitarail
Siège social Drapeau de Côte d'Ivoire Résidence Memanou, Boulevard Clozel, Le Plateau
16 BP 1216 Abidjan (Côte d'Ivoire)
Direction Joël Hounsinou
Actionnaires SOFIB 67 %, état Ivoirien 15 %, état Burkinabe 15 %, employés 3 %
Activité Transport ferroviaire
Produits Transport de fret
Transport de voyageurs
Services en gare
Société mère Bolloré Africa Logistics
Effectif 1730 (2001)

Chiffre d’affaires 26,78 millions d'euros (2001)

La Société internationale de transport africain par rail (SITARAIL) est une société basée à Abidjan, filiale de Bolloré Transport & Logistics[1] opérant les chemins de fer en Côte d'Ivoire et au Burkina Faso. La société dispose d'une concession sur le réseau ferré de ces deux pays.

Ligne exploitée[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

La ligne de chemin de fer Abidjan-Ouagadougou a été construite entre 1905 et 1954. De 1960 à 1989, cette ligne était gérée et exploitée par une entreprise publique bi-nationale, la Régie des chemins de fer Abidjan-Niger (la RAN) appartenant à la Côte d’Ivoire et au Burkina Faso. Les deux pays décident de recourir à un concessionnaire en décembre 1994. La ligne est concédée à la Sitarail en août 1995 pour une durée de 15 ans. La guerre civile en Côte d'Ivoire provoque l'interruption du trafic à compter du 19 septembre 2002. La frontière avec le Burkina Faso reste fermée jusqu'en juin 2003. Le trafic reprend timidement pour les voyageurs en octobre 2003. Mais en raison de l'insécurité, le trafic est en nette baisse : en 2004, on enregistre une diminution de 50 %.

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

La locomotive Sitarail CC 22108 a quitté la Gare de Bobo-Dioulasso et tire un train de marchandise en direction d'Abidjan, mai 2006.

Sur les 39 locomotives propriété des deux sociétés nationales en 1995, Sitarail n'en reprend que 13 appartenant à la série CC 2200. Sitarail ne possède en propre que quatre machines, reconditionnées par la firme Transtrade en 1996. Au gré des reconditionnements, Sitarail a utilisé un total de 20 CC 2000. Le parc a pu atteindre un total de 24 machines. En 2005, il n'était plus que de 19 locomotives.

Type Série N° Sitarail Constructeur Type usine N° usine Année Puissance Notes
CC DE CC 2000 CC 2001 à 2002 General Motors GL 26 MC 31192 et 31204 1966 ? Ex Spoornet 33.202 et 33.214
CC DE CC 2000 CC 2003 à 2004 General Motors GL 26 MC 31194 et 31199 1966 ? Ex Spoornet 33.204 et 33.209
  • Wagons (fourgons) : 631 (propres) +197 (appartenant à des tiers)
  • Voitures passagers : 29 en 2005

Investissements[modifier | modifier le code]

Le Plan national de développement 2012-2015 prévoit la remise en état prioritaire du réseau Sitarail afin de favoriser le redémarrage des exportations agricoles et agro-industrielles.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.bollore-transport-logistics.com/ Menu "Activités", rubrique "Transport Afrique"