Sister Act

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sister Act (homonymie).
Sister Act
Titre québécois Rock n' nonne
Réalisation Emile Ardolino
Scénario Joseph Howard
Acteurs principaux
Sociétés de production Touchstone Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Durée 100 min
Sortie 1992

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Sister Act ou Rock'n nonne au Québec (Sister Act) est un film américain d'Emile Ardolino, sorti en 1992.

Une suite, Sister Act, acte 2, réalisée par Bill Duke, est sortie en 1993. Le film est également adapté en comédie musicale dans les années 2000.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans un cabaret de Reno appelé le Clair de Lune, la chanteuse Dolorès Van Cartier se produit avec ses deux choristes. Vêtue de strass et de paillettes, Dolorès est la compagne du gérant du cabaret, Vince LaRocca. Elle chante tous les soirs devant des joueurs de casino pour lesquels elle n'est qu'un fond sonore. Un soir, par hasard, alors qu'elle n'est pas censée se trouver sur les lieux, elle assiste à la mise à mort d'un homme que son compagnon tue à bout portant. Ce dernier souhaite lui imposer le silence en la menaçant ouvertement si elle ose faire part de sa découverte à la police. Lucide, choquée et craignant pour sa vie, elle va pourtant voir les autorités et elle découvre que Vince est déjà connu de leurs services pour des faits de crime organisé, de vol et d'extorsion de fonds. Le lieutenant Eddie Souther a besoin qu'elle puisse témoigner dans le prochain procès à venir, et pour la protéger des hommes de mains de Vince qui veulent la réduire au silence, il doit donc lui faire endosser une fausse identité.

Il va la cacher dans un couvent de San Francisco, vêtue en religieuse catholique sous le patronyme de Marie-Clarence. Il n'y a que la Mère supérieure et l’évêque à être au courant de son identité réelle. Toutes les autres sœurs sont convaincues qu'elle a formulé ses vœux. Dolorès va avoir de nombreuses difficultés relationnelles avec la Mère supérieure qui n'a pas eu d'autre choix que de devoir accepter la présence de la fugitive, sur ordre de l’évêque, en échange d'une récompense faite par la police. En effet, la religieuse a conscience des mœurs passées de Dolorès qu'elle considère comme des dépravations à l'opposé des règles et des coutumes strictes du couvent qu'elle dirige, et elle craint que ses actions excentriques puissent atteindre les autres pensionnaires et modifier radicalement leur mode de vie sans retour en arrière possible.

Puisque la Mère supérieure n'a pas grande confiance en Dolorès mais a tout de même conscience de l'utilité de l'occuper, elle n'assigne Dolorès qu'à une seule et unique tâche, s'occuper de la chorale. Cette dernière n'est guère coordonnée, les voix sont discordantes, les chants ne sont pas du tout agréables à l'oreille. Dolorès va alors donner un nouvel élan à ses compagnes, au fil du temps, en leur apprenant le gospel. L'établissement religieux invitera notamment les sœurs à une ré-orchestration musicale de leurs chants et finira sur un concert de gospel devant le Pape Jean-Paul II.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Chœur des religieuses

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • ASCAP Award : Top Box Office Films (Marc Shaiman)
  • American Comedy Awards : Funniest Actress in a Motion Picture (Whoopi Goldberg), Funniest Supporting Actress in a Motion Picture (Kathy Najimy)
  • Image Awards : Outstanding Lead Actress in a Motion Picture (Whoopi Goldberg), Outstanding Motion Picture
  • Golden Screen (Allemagne) : Golden Screen
  • People's Choice Awards : Favorite Comedy Motion Picture

En septembre 2011, Time Out London publie un top 100 des meilleurs films comédie ; le film se retrouve en 100e position[2]

Nominations[modifier | modifier le code]

  • Artios : Best Casting for Feature Film Comedy
  • Golden Globes 1993 : Meilleur film musical ou comédie, Meilleure actrice dans un film musical ou une comédie pour Whoopy Goldberg.
  • MTV Movie Awards : Best Breakthrough Performance, Best Comedic Performance, Best Female Performance

Bande originale[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Sister Act (bande originale).

Adaptations[modifier | modifier le code]

Suites[modifier | modifier le code]

Une suite, Sister Act, acte 2, réalisée par Bill Duke, est sortie en 1993.

Un troisième opus commandé par Disney pour être diffusé sur la plateforme Disney+ est développé par Regina Hicks et Karin Gist, à priori sans Whoopi Goldberg[3].

Comédie musicale[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Sister Act (comédie musicale).

Le film a été adapté en comédie musicale, vingt ans après sa sortie. Connaissant un grand succès notamment à Londres et à Broadway, Sister Act est aujourd'hui produit dans plusieurs pays dont la France[4].

Autour du film[modifier | modifier le code]

Le film a été tourné à Los Angeles, San Francisco et Reno[5].

Le film est considéré comme culte[6],[7],[8],[9],[10],[11],[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]