Sirindhorn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Sirindhorn
มหาจักรีสิรินธร
Description de cette image, également commentée ci-après
La princesse Maha Chakri Sirindhorn.
Biographie
Titulature princesse royale
Dynastie Chakri
Nom de naissance Sirindhorn Debarattanasuda Kitivadhanadullasobhakara
Naissance (64 ans)
Bangkok (Thaïlande)
Père Bhumibol Adulyadej (Rama IX)
Mère Sirikit Kitiyakara

Signature

Signature de Sirindhorn มหาจักรีสิรินธร

La princesse Maha Chakri Sirindhorn (en thaï : มหาจักรีสิรินธร), née à Bangkok le , est un membre de la famille royale thaïlandaise, troisième enfant de Rama IX, roi de Thaïlande, et de la reine Sirikit ; elle est la sœur cadette du roi Rama X.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et éducation[modifier | modifier le code]

La princesse Maha Chakri Sirindhorn, fille de Rama IX, roi de Thaïlande, et de la reine Sirikit, est née le 2 avril 1955. À l'âge de 3 ans elle est scolarisée à l'école maternelle de Chitralada, une école privée fondée par le roi, où les enfants royaux étaient traités comme les autres. Elle commence à écrire de la poésie à 12 ans.

En 1972 elle finit son lycée et entre à la faculté des Arts de l'Université Chulalongkorn en Histoire, Thaï et langues orientales. Elle obtient son bachelor quatre ans plus tard avec les félicitations du jury et la médaille d'or d'histoire de 1976. Elle poursuit ses études avec deux masters, en épigraphie orientale (sanskrit et cambodgien) à l'Université Silpakorn en 1978 et un master d'Arts en pali et sanskrit à l'Université Chulalongkorn en 1980.

Elle continue encore ses études avec un doctorat plus orienté vers les sciences sociales et l'éducation, et devient docteur en éducation à l'Université Srinakarinwirot (ancien Collège de l'éducation) en 1987[1].

En plus du khmer, du pali et du sanskrit, elle a étudié l'anglais, le français, l'allemand, le chinois et le latin.

Famille[modifier | modifier le code]

Une princesse populaire[modifier | modifier le code]

La princesse Sirindhorn était l'un des successeurs potentiels de son père, le roi Rama IX[2], si le Parlement, comme la constitution thaïlandaise de 1974 lui en donne la faculté, n'avait pas validé la succession prévue de son frère le prince Maha Vajiralongkorn[3]. En effet Sirindhorn est bien plus populaire que celui-ci.

Activités[modifier | modifier le code]

En 1980, la princesse Maha Chakri Sirindhorn commence sa carrière académique en enseignant l'histoire à l'Académie militaire royale Chulachomklao. En 1987 le Département d'Histoire de l'université est fondé et elle en devient directrice. Elle donne depuis régulièrement des conférences et des séminaires en Thaïlande comme à l'étranger.

En 1996, elle est promue dans l'armée au grade de général.

La princesse Sirindhorn s'investit aussi dans des projets de nature philanthropique. Depuis 1977 elle est vice-présidente exécutive de la Société de la Croix-Rouge thaïlandaise (en), et présidente exécutive de plusieurs fondations dont la Fondation Chaipattana (chargée des projets de développement et de conservation environnementale du Roi), la Fondation Anandha Mahidol (qui œuvre pour la promotion de l'éducation supérieure), la Fondation Rama II (pour conserver et promouvoir la culture thaïe), et la Fondation Prince Mahidol, qui donne une reconnaissance internationale aux personnes ayant contribué de manière exceptionnelle aux domaines de la médecine et de la santé publique.

Depuis 1990, elle a mené des programmes de coopération avec le Laos, pour l'éducation au Cambodge puis des accords de coopération pour l'éducation avec la Chine.Elle a aussi beaucoup œuvré pour la préservation de la culture Thaïe et a reçu pour cela de nombreux titres de diverses universités.

Elle a elle-même créé la Fondation Princesse Maha Chakri Sirindhorn qui a pour but de soutenir les projets visant à améliorer les conditions de vie des gens, en particulier ceux qui ont subi des catastrophes naturelles. Cette fondation est principalement financée par les revenus générés par les œuvres écrites par la princesse.

Elle passe une partie de son temps à représenter son pays dans des visites officielles[1].

Titulature[modifier | modifier le code]

  • avril 1955 - 5 décembre 1977 : Son Altesse royale la princesse Sirindhorn Debaratanasuda ;
  • 5 décembre 1977 - 5 mai 2019 : Son Altesse royale la princesse Maha Chakri Sirindhorn, princesse royale ;
  • depuis le 5 mai 219 : Son Altesse royale la princesse Maha Chakri Sirindhorn, princesse royale

Décorations[modifier | modifier le code]

Décorations thaïlandaises[modifier | modifier le code]

  • Ordre du Royaume de Thaïlande

Décorations étrangères[modifier | modifier le code]

Ascendance[modifier | modifier le code]

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
16. Mongkut (Rama IV)
 
 
 
 
 
 
 
8. Chulalongkorn (Rama V)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
17. Debsirindra
 
 
 
 
 
 
 
4. Mahidol Adulyadej, Prince de Songkhla
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
18. Mongkut (Rama IV) (= 16)
 
 
 
 
 
 
 
9. Savang Vadhana
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
19. Piam Sucharitakul
 
 
 
 
 
 
 
2. Bhumibol Adulyadej (Rama IX)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
20. Chum Chukramol
 
 
 
 
 
 
 
10. Chu Chukramol
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
5. Srinagarindra
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
11. Kham Chukramol
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
23. Pha
 
 
 
 
 
 
 
1. Maha Chakri Sirindhorn
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
24. Chulalongkorn (Rama V) (= 8)
 
 
 
 
 
 
 
12. Kitiyakara Voralaksana, 1er Prince de Chanthaburi
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
25. Uam Bisalayabutra
 
 
 
 
 
 
 
6. Nakkhatra Mangkala Kitiyakara, 2e Prince de Chanthaburi
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
26. Devan Uthaivongse, Prince Devavongse Varoprakarn
 
 
 
 
 
 
 
13. Princesse Apsarasaman Devakula
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
27. Yai Sucharitakul
 
 
 
 
 
 
 
3. Mom Rajawongse Sirikit Kitiyakara
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
28. Prince Sai Sanidvongs
 
 
 
 
 
 
 
14. Sadan Sanidvongs
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
29. Khian Sasisamit
 
 
 
 
 
 
 
7. Mom Luang Bua Sanidvongs
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
30. Ruai Bunyathon
 
 
 
 
 
 
 
15. Bang Bunyathon
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
31. Wae Na Bangxang
 
 
 
 
 
 

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Her Royal Highness Princess Maha Chakri Sirindhorn's Activities », sur www.sirindhorn.net (consulté le 27 novembre 2016)
  2. La constitution de 1974 a introduit l'accession au trône des femmes et sa sœur aînée, Ubol Ratana, a perdu son droit dynastique à la suite de son mariage avec un roturier non thaï.
  3. (en) Economist.com

Liens externes[modifier | modifier le code]