Singularity

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
Cet article ou une de ses sections doit être recyclé. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Une réorganisation et une clarification du contenu paraissent nécessaires. Discutez des points à améliorer en page de discussion ou précisez les sections à recycler en utilisant {{section à recycler}}.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Singularity (homonymie).
Singularity
Image illustrative de l'article Singularity

Type de noyau Micronoyau
État du projet Abandonné
Plates-formes x86
Entreprise /
Fondateur
Microsoft
Entreprise /
Développeur
Microsoft Corporation
Licence Microsoft Research License
Écrit en Assembleur, C, C++, C#, Sing#
Dernière version stable 2.0[1] ()
Environnement graphique Interface en ligne de commande
Site web http://research.microsoft.com/en-us/projects/singularity/

Singularity est le nom d'un projet expérimental de système d'exploitation de 2003 à 2010 par Microsoft Research et vise à atteindre une certaine sûreté de fonctionnement. Pour cela, il est presque intégralement développé en code managé.

À l'époque, ce projet voulait être la prochaine génération de système d'exploitation de Microsoft et est son projet pluri-départemental le plus important. Singularity n'a plus rien à voir avec les anciens Windows, car les 35 développeurs[réf. nécessaire] qui y travaillent à plein temps sont partis de rien et, pour le moment[Quand ?], le noyau n'est composé que de 300 000 lignes de code[réf. nécessaire] (ce qui est peu pour un système d'exploitation).

Nouveauté[modifier | modifier le code]

Les SIPs (Software Isolated Processes) fonctionnent en environnement fermé. Deux SIPs ne peuvent accéder en même temps au même objet, et ils sont créés et terminés par le système lui-même au gré de ses besoins. Ce ne sont pas des processus permanents donc ils n'encombrent ni le disque dur ni la RAM car la plage mémoire utilisée est directement attribuée à autre chose. Certains spécialistes estiment que ce système pensé il y a longtemps par Xerox entraîne un ralentissement du système, mais d'ici la sortie de Singularity, la puissance de nos PC aura nettement augmenté.

Spécificités[modifier | modifier le code]

  • Singularity est écrit dans sa quasi-totalité en C#, ou en combinaison avec l'un de ses dérivés, Sing#.
  • Il ne s'appuie pas sur le Common Language Runtime de Microsoft, ni sur le Java mais sur Bartok (ensemble compilateur-interface graphique développé par Microsoft Research).

Statut du projet[modifier | modifier le code]

La version 1.0 de Singularity est rendue disponible en . Un kit de développement pour Singularity est sorti sous licence Shared Source, qui permet une utilisation académique non commerciale, et est disponible sur CodePlex. La version 1.1 est sortie en et la version 2.0 est sortie le .

Projets similaires[modifier | modifier le code]

  • Inferno, créé en 1995, basé sur Plan 9 des laboratoires Bell, les programmes sont exécutés dans une machine virtuelle et sont réécrits en Limbo au lieu de CIL/C#.
  • JavaOS, un système d'exploitation basé sur le même concept que Singularity.
  • JNode, un système d'exploitation similaire à Singularity, mais s'appuyant sur le langage Java.
  • JX, un système d'exploitation Java qui, comme Singularity, utilise la sûreté du typage à la place de la protection de la mémoire matérielle.
  • Phantom OS, un système d'exploitation managé.
  • MOSA, compilateur .NET et système d'exploitation utilisant le langage C#

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]