Sinjar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Sindjar)

Sinjar
(ku) شەنگال
(ar) سنجار
Sinjar
Temple Yézidi de Sinjar.
Administration
Pays Drapeau de l'Irak Irak
Province Ninawa
Démographie
Population 21 584 hab. (2008 estimation)
Géographie
Coordonnées 36° 19′ 15″ nord, 41° 52′ 35″ est
Altitude 522 m
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Irak
Voir sur la carte administrative d'Irak
City locator 13.svg
Sinjar
Géolocalisation sur la carte : Irak
Voir sur la carte topographique d'Irak
City locator 13.svg
Sinjar
Sources
« Index Mundi »

Sinjar (en kurde : شەنگال, en arabe : سنجار) est une ville située dans le nord-ouest de l'Irak, proche de la frontière syrienne. Elle est le chef-lieu du district de Sinjar (en) dans la province de Ninawa.

La ville et son district sont un foyer historique de la religion yézidie[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville se trouve au pied des monts Sinjar, au sud-est de ceux-ci.

Histoire[modifier | modifier le code]

Une colline appelée Tell Hamoukar indique l'existence d'une civilisation urbaine dans la vallée et la plaine de Ninive (ou Sinjar) depuis au moins 6 000 ans.

Le , lors de la guerre d'Irak, la ville est prise aux peshmergas par les troupes de l'État islamique. Le , les forces kurdes d'Irak reprennent pied dans la ville avec le soutien de l'aviation de la coalition internationale[2].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

La population du Sinjar, qui était de 39 800 habitants au recensement de 2006[3], est majoritairement kurde, de religion yézidie, avec une minorité de chrétiens assyriens et de musulmans sunnites.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Sites et monuments[modifier | modifier le code]

La région abrite plus de 200 sites historiques.

Cinéma[modifier | modifier le code]

La séquence d'ouverture de L'Exorciste, film d'horreur de William Friedkin, sorti en 1973, a été tournée à Hatra.

Jeu vidéo[modifier | modifier le code]

La ville de Sinjar apparait dans le jeu vidéo Insurgency[4], jeu développé par New World Interactive, sorti le .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Philippe Bardonnaud, Vanessa Descouraux et Géraldine Hallot, « Les sauveurs de Yézidis », sur franceinter.fr, (consulté le 5 février 2020).
  2. « Les Kurdes reprennent Sinjar à l’Etat islamique, Assad enregistre des victoires », Géopolis, francetvinfo.fr, 13 novembre 2015
  3. (en) Iraq: largest cities and towns and statistics of their population, world-gazetteer.com
  4. « New World Interactive », sur newworldinteractive.com (consulté le 28 juillet 2016)

Lien externe[modifier | modifier le code]