Sina Hejazi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Sina Hejazi 2017
Sina Hejazi 2017

Sina Hejazi est un auteur - compositeur - interprète iranien, né le 23 janvier 1983 à Téhéran, en Iran. Dans un contexte social rempli d'interdits[1] (cf. gouvernement islamique), cet autodidacte a réussi à se faire remarquer grâce à une chanson: Leyli diffusée sur le net en 2009.

L'artiste a jusqu'à aujourd'hui refusé de se montrer dans un clip vidéo car il défend l'idée que "la musique n'a aucun besoin de l'image pour exister"[2].

Informations générales[modifier | modifier le code]

Sina Hejazi est né le 23 janvier 1983 à Téhéran - Iran. Ses parents sont originaires[3] d'Ispahan et de Shiraz.

Activité principale: Auteur - compositeur - interprète, arrangeur, mix master, producteur et acteur de cinéma.

Genre musical : Reggae - Pop Jazz[4].

Années actives : De 2009 jusqu'à aujourd'hui.

Enfance - formation - débuts[modifier | modifier le code]

Enfance et débuts[modifier | modifier le code]

Sina Hejazi est né le 23 janvier 1983 dans un univers artistique. Son père est Sadroddin Hejazi[5], acteur de théâtre et de cinéma. Sa mère est infirmière de profession. L'artiste a un grand frère qui vit aux États-Unis (Kasra Hejazi)[6]. Depuis tout petit, Sina Hejazi est passionné par la musique. Pendant l'adolescence, il crée son premier groupe de musique avec quelques amis dans le quartier populaire d'Ekbatan. Par la suite, il se voit obligé d'arrêter temporairement sa passion pour continuer ses études.

Formation[modifier | modifier le code]

Sina Hejazi a suivi toute sa scolarité à Téhéran. Il a fait des études universitaires en management public mais en 2008, à six mois de la fin, il décide de stopper définitivement ses études pour se consacrer totalement à sa passion, l'écriture et la musique[7]. Très vite, l'artiste se met à collaborer avec de grands artistes comme Mohsen Chavoshi[8].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Sina Hejazi n'a jamais été marié. Il est célibataire et vit seul dans son appartement, dans les quartiers Ouest de Téhéran. Certains iraniens disent qu'il est le Gainsbourg de la société iranienne. D'autres pensent qu'il est le père du Reggae en Iran. La plupart de ses chansons sont nées à partir de rêves. C'est pour cela qu'il a nommé son premier album Roya (rêve)[9].

L'artiste est un autodidacte profondément mélancolique qui aime utiliser l'humour pour aborder des sujets de société, graves et complexes.

Discographie[modifier | modifier le code]

Chansons notables[modifier | modifier le code]

  1. Leyli [10](2009)
  2. Aghle Ahmagh[11] (2010)
  3. Rang (2011)
  4. Aghrabeh[12] (2011)
  5. Golkhooneh (2012)
  6. Jazzab (2012)
  7. Refigh [13](2013)
  8. Baaridam (2014)
  9. Setareh (2015)
  10. Ay Del (2015)
  11. Mamma (2015)
  12. Khodeti (2015)
  13. Harmony (2015)
  14. Tik Tik Tik (2015)
  15. Baroon (2015)
  16. Nashodim[14] (2016)
  17. Shirin (2017)
  18. Yani Sobh Shode (2017)
  19. Baridam (2017)
  20. Mariz (2017)

Albums[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

En octobre 2017, Sina Hejazi se lance dans le cinéma[16]. Il devient l'un des personnages principaux du film Dar Sarasaré Shab, dirigé par Farzad Motamen.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fa) « «از عشق و زندگی و لذت میکروفن» • گپی با سینا حجازی », sur DW.Com,‎ (consulté le 7 décembre 2017)
  2. Émission Chahargoosh-Aparat, décembre 2016.
  3. (fa) « گفتگو با صدرالدین حجازی و سینا حجازی، پدر و پسر هنرمند », sur Coca.ir (consulté le 5 décembre 2017)
  4. (en) « Sina Hejazi », sur last.fm,
  5. (fa) « گفتگو با صدرالدین حجازی و سینا حجازی، پدر و پسر هنرمند », sur Coca.ir (consulté le 7 décembre 2017)
  6. Entretien avec Sina Hejazi, Juin 2017, à Genève.
  7. (fa) « «از عشق و زندگی و لذت میکروفن» • گپی با سینا حجازی », sur DW.Com,‎ (consulté le 7 décembre 1917)
  8. (fa) « Khalije Irani », sur Aparat, (consulté le 7 décembre 2017)
  9. Entretien avec Sina Hejazi, décembre 2017.
  10. (fa) « Leyli », sur Wikiseda (consulté le 7 décembre 2017)
  11. (fa) « Aghle ahmagh », sur Ahanghaa (consulté le 7 décembre 2017)
  12. (fa) « Aghrab », sur Ahanghaa (consulté le 7 décembre 2017)
  13. (fa) « Roya », sur Ahanghaa (consulté le 7 décembre 2017)
  14. (fa) « Nashodim », sur 0098 (consulté le 7 décembre 2017)
  15. (fa) « Sina Hejazi albums », sur Wikiseda (consulté le 7 décembre 2017)
  16. (fa) « Nakhostin rooze filmbardarie Sina Hejazi », sur Kodoom (consulté le 7 décembre 2017)